Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Parti Authenticité et Modernité: de nouveau, la tourmente..
Publié dans MarocHebdo le 11 - 10 - 2020

Le remue-ménage se fait sentir dans les régions où le malaise et les divisions paraissent s'installer. Des démissions se succèdent et plusieurs cadres locaux ont rejoint d'autres partis.
Pas d'apaisement donc du côté du PAM: voilà une nouvelle tourmente. Le nouveau secrétaire général, Abdellatif Ouahbi, élu à l'issue du IVème congrès en février 2020, ne paraît plus tenir ses troupes. Une polarisation vient de se faire ces jours-ci avec la question controversée du quotient électoral. Il soutient en effet que le calcul doit se faire sur la base des suffrages exprimés -excluant les bulletins blancs et nuls-, et non pas sur celle des électeurs inscrits comme le proposent les autres partis, de la majorité comme de l'opposition. Il rejoint ainsi la position du PJD, qui a même fait référence à cette «ligne rouge» pouvant conduire la formation islamiste au boycott des prochaines élections de 2021.
Le désaccord au sein du parti du tracteur est patent, une majorité des membres, semble-t-il, se prononçant contre la proposition du secrétaire général. Le 5 octobre, lors d'une visioconférence, le bureau politique a exprimé son opposition. Il a été décidé de poursuivre et d'élargir la concertation au niveau du parlement du parti, le conseil national. Le présidente de cette instance, Fatima Zohra Mansouri, a été chargée de mener ce processus de consultation sur la base d'un questionnaire.
Procédure judiciaire
Dans quelles conditions ce processus sera- t-il conduit? Sera-t-il finalisé par une position majoritaire dans un sens ou dans l'autre? Rien n'est acquis à cet égard. C'est que cette division sur le quotient électoral n'est qu'une nouvelle traduction d'une crise profonde au sein de cette formation. Ainsi, depuis la mi-septembre, la fronde paraît s'installer. Dans la région du Souss -dont est pourtant originaire Ouahbi- un groupe d'élus et de cadres s'active en multipliant les réunions et les contacts pour faire le procès de la gestion du PAM par le secrétaire général actuel. Lui est notamment vivement reproché un mode de direction autoritaire, solitaire, ainsi qu'une ligne politique inconséquente, erratique même. Est également dénoncée la déviance avec les fondamentaux du parti. Une contestation qui s'est élargie et qui s'est organisée autour d'un groupe «La Mahid» (sans intransigeance). Des contacts ont eu lieu ensuite avec des régions.
L'hypothèse de travail, ici, est de mobiliser les élus et les militants pour un congrès extraordinaire devant marquer, la défiance à l'endroit de Abdellatif Ouahbi. L'un des «activistes » de cette contestation n'est autre que Mohamed Aboudrar, originaire du Souss, ancien président du groupe parlementaire, écarté par A. Ouahbi.
Pareille situation résulte, il faut bien le dire, des variations de la position de A. Ouahbi. Il a pris langue avec la direction du PJD pour tenter de «normaliser» les rapports avec la formation islamiste. Une option qui tranche fortement avec les rapports d'adversité entretenus depuis la création du PAM, en particulier durant l'ère Benkirane.
De fait, nombreux se demandent si, derrière cette révision déchirante, il n'y aurait pas surtout une démarche personnelle de Ouahbi servant son ambition à s'allier, le moment venu, avec le PJD, pour être l'une des composantes de la future majorité. Elle pèche parce qu'elle tire des plans sur la comète et qu'elle table sur des résultats électoraux et une configuration majoritaire en pointillés, aléatoire sinon virtuelle... Il y a eu le PAM session 1; avec le PAM session 2 de Ouahbi, tout cela reste invertébré, inorganique par suite de l'historique et de l'héritage.
Quelle offre politique promet le PAM en 2020 et en 2021? En quoi peut-elle être attractive? Comment peut-elle aider à purger toutes les hypothèques qui pèsent sur lui et lui donner visibilité, lisibilité et identité?.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.