Mondial 2022 : Neymar "ne garantit pas à 100%" qu'il reviendra en sélection du Brésil    Maroc-Palestine: Signature d'un MoU pour créer un Conseil d'Affaires    Pétrole: le WTI, toujours en baisse, frôle les 70 dollars le baril    Mondial: Messi critique l'arbitrage du quart entre l'Argentine et les Pays-Bas    Le Conseil suprême du CCG réitère ses positions fermes en faveur de la marocanité du Sahara    La tournée des émissaires de Mohammed VI en Afrique a fait escale à Dakar    Conseil de la Concurrence : Mille et une lacunes du marché des soins médicaux    Lions de l'Atlas: Hakimi s'entraine à part, Aguerd absent de l'entraînement collectif (VIDEO)    Sky News: Riyad Mahrez va soutenir les Lions de l'Atlas (VIDEO)    Maroc : Le 20e Grand prix national de la presse dévoile les noms des lauréats    GPNP : Hespress couronné pour la sixième fois et la troisième consécutive    Maroc – Portugal : Les Lions de l'Atlas avides de victoire et d'histoire    Cliniques privées: voici ce qu'en pense le Conseil de la Concurrence    À Oslo, le Maroc et la Norvège entament des consultations politiques    Espagne : 28 passagers du Maroc s'échappent d'un avion atterri en urgence à Barcelone    Renault Commerce Maroc et NCRA inaugurent un nouveau showroom à El Kelaâ des Sraghna    Mondial 2022. Les chances des Lions de l'Atlas de vaincre la Seleção das Quinas portugaise    Sahara: le Conseil suprême du CCG réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Le roi adresse un discours au 1er Sommet sino-arabe qui se tient en Arabie Saoudite    Der Spiegel. Libération de l'activiste humanitaire allemand Jörg Lange grâce aux services de renseignement marocains    Mahi Binebine : première exposition individuelle au Maroc (VIDEO)    Vidéo. DS Automobiles lance la 2e édition du Marché des Créateurs du 08 au 11 décembre    Coronavirus: 156 nouvelles contaminations enregistrées ce vendredi    Les Etats-Unis et le Maroc appellent les pays méditerranéens et africains à adhérer à l'Initiative contre la prolifération    Les sanctions imposées sur les pays africains doivent être adaptées et proportionnées afin de garantir leur efficacité    La CNDP lance la plateforme à vocation africaine « Koun3labal »    PLF 2023: IS, IR, auto-entrepreneur… Voici les principaux amendements adoptés    Iran : Abolition de la police des moeurs Hommage à Mahsa Amini    Le ministère de la solidarité compte créer 12 incubateurs sociaux au niveau national    France : Un consulat mobile au profit des MRE dans l'Aveyron    Le photographe de National Geographic au zoo de Rabat    France : Condamné à tort pour viol il y a 23 ans, Farid El Haïry veut sa réhabilitation    AstraZeneca et la Fondation Lalla Salma agissent pour l'accès équitable aux soins contre le cancer au Maroc    Sociétés cotées en bourse : une performance revue à la hausse    L'ONMT, fier du rayonnement suscité par les Lions de l'Atlas    Mondial 2022 / Lu sur Twitter / Vahid Halilhodzic : « Au Maroc, ils ont le meilleur centre technique du monde ! »    Le chef de gouvernement ce lundi devant les députés    «Welidatna Jabouha», la dédicace de Saida Charaf pour le Onze national    La réalisatrice Sofia Alaoui en compétition officielle du festival Sundance    Tétouan des sept portes: Une 10ème édition sous le signe de la préservation des ressources hydriques    Sommet sino-arabe: Akhannouch à Riyad pour représenter le roi    Alerte météo: fortes averses parfois orageuses et rafales de vent du vendredi au dimanche    L'arbitre de Maroc-Portugal nous a déjà porté chance    Gros contrats signés pendant la visite de Xi Jinping en Arabie saoudite    Washington et Moscou échangent des prisonniers, dont la basketteuse Brittney Griner    Talbi Alami représente le Roi à la cérémonie d'investiture du président de Guinée équatoriale    Covid: la 9ème vague de l'épidémie continue de monter en France    Atteinte d'une maladie neurologique, Céline Dion reporte sa prochaine tournée mondiale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quelles transitions pour l'Algerie?, un livre de Smaïl Goumeziane
Publié dans MarocHebdo le 14 - 12 - 2020

Ancien ministre du Commerce de l'Algérie. Smaïl Goumeziane analyse, en profondeur, le cheminement transitionnel en Algérie et l'avenir du Hirak.
Voilà un livre de l'universitaire algérien Smaïl Goumeziane qui retient l'intérêt. Il aide à éclairer de nouveau la situation dans le pays voisin. Au-delà de l'évènementiel de 2019- 2020, il met en perspective une problématique de fond à l'ordre du jour depuis plus de trois décennies. Son hypothèse? L'exigence démocratique ne date pas du hirak 2019; elle remonte aux évènements d'octobre 1988 à Alger, soldés par un soulèvement populaire et des centaines de victimes. Ce spasme a été interrompu par suite de la décennie noire des années 90 de la lutte anti-terroriste contre les islamistes du FIS et du GIA. Mais il a été une opportunité pour instrumentaliser par le «système» l'aspiration de la population à la paix.
Rentier, entre les mains d'une nomenclature affairiste et de l'établissement militaire des généraux, le régime a pu assurer sa résurrection sous l'égide du président Bouteflika depuis 1999 et jusqu'en 2019. La contestation populaire qui a été globale depuis deux ans marque sans doute le pas par suite de l'impact de la pandémie. Mais l'aspiration la plus profonde n'a pas été altérée: «libérer les Algériennes et les Algériens». Rien de bien nouveau à l'Est, donc.
Le président Abdelmajid Tebboune a été élu voici un an, avec 58% des voix. Il a promis «l'édification d'une nouvelle République, forte et développée» et qu'il sera à l'écoute du peuple pour un changement radical de la gouvernance et le respect des droits de l'Homme. La constitution a été révisée le 1er novembre 2020 avec quelque 23% de suffrages exprimés. Pas de quoi nourrir les ferveurs d'un «véritable changement». puis, le système craque, partout, du côté des hiérarques civils ainsi que de celui des généraux -mises à la retraite, emprisonnement, jugements, règlements de comptes toujours en cours. Suit le décès du patron de l'armée, Ahmed Gaïd Salah, et la nomination de son successeur, Salah Chengriha, peu consensuel au sein de l'ANP. Enfin, depuis la fin octobre, l'état de santé du président Tebboune, toujours hospitalisé en Allemagne…
Une situation pleine d'incertitudes
Peut-on alors parler de transition d'un système? Personne ne peut sérieusement le soutenir. L'auteur évalue les facteurs et les hypothèques qui ont freiné et blinqué cette évolution éventuelle. Il s'attache aussi à montrer pourquoi une telle impasse. Se sont en effet conjugués «l'autoritarisme, l'embellie pétrolière, le clientélisme et la corruption». Sur quelles bases? Sur fond de compromis, précise l'auteur. Avec quelle piste politique conforter le système rentier? Si le projet radical islamiste s'effondre à partir des années 2.000, la chute des prix pétroliers exacerbe la crise du système et ses fissures politiques.
Pour l'auteur, le «miracle» se produit. Il ne vient pas d'un ultime sursaut du système en place ni du marché mondial des hydrocarbures, mais du réveil du peuple algérien. La mobilisation contestaire de 2019 s'est alors mise en marche. Elle a été pacifique, unitaire aussi; elle a pris en charge un contre-projet global: le changement de tout le système politique, économique et institutionnel. L'étincelle? Le 5ème mandat de Bouteflika qu'il fallait rejeter et récuser. Le hirak s'est alors imposé comme un acteur incontournable de la transition démocratique.
La pandémie actuelle marque sans aucun doute une pause pour le hirak en. L'on ne sait pas si, à terme, une fois le déconfinement opéré, si le mouvement populaire pourra de nouveau être porté par des marches ou d'autres voies et moyens pacifiques. L'Algérie est au ralenti -une situation précaire pleine d'incertitudes majeures dans une séquence de transition mal maîtrisée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.