Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 21 juin    Euro 2021: coup dur pour la France    Réunion jeudi du Conseil de gouvernement, la lutte contre la violence à l'égard des femmes au menu    Permis de conduire : La digitalisation des épreuves pratiques pour bientôt    Jumia conclut un partenariat avec Huawei    Palestine : Biden appelé à aider à mettre fin à l'oppression israélienne    Chambre des conseillers : séance plénière mardi pour examen et vote de projets de loi relatifs au domaine agricole    Handisport / Championnat national d'athlétisme : Attahadi et Amis de Fès remportent le titre    Coupe de la CAF: le Raja de Casablanca et Pyramids font match nul (VIDEO)    Botola : Le FUS tombe à Berrechid, le MAS et la RCOZ accrochent le HUSA et le DHJ    Coupe arabe U20 : Réaction d'Idrissi après la victoire des Lionceaux    Le président du Barça défend encore le projet de la Super Ligue    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 juin 2021 à 16H00    Tout savoir sur la qualité des eaux de baignade    Covid-19: La Santé met en garde contre le non-respect des mesures préventives    France : au moins trois blessés dans l'effondrement de deux immeubles à Bordeaux    Météo au Maroc: il fera chaud ce lundi 21 juin    Patrimoine immatériel : La tutelle complète son inventaire    Mohamed Aboudrar quitte le PAM pour le MP    Une relance des IDE en 2021 face à des perspectives incertaines    Guercif. Le britannique Predator a foré le puits MOU-1    Tanger Med. MFM Radio au cœur de Marhaba 2021 [Vidéo]    Michelle Bachelet déplore une augmentation de l'extrême pauvreté et des inégalités dans le monde    Le Chili reconnait avoir rompu la bulle sanitaire en faisant venir un coiffeur    10.000 spectateurs autorisés sur les sites de compétition    Organisation des ministres de l'Education d'Asie du Sud-Est. Le Maroc est le premier pays arabe et africain à obtenir le Statut de «Membre Associé»    La pandémie aggrave les effets néfastes du blocus américain contre La Havane    Echec de Macron et Le Pen, un avertissement pour 2022    Elections iraniennes : Un ultraconservateur à la tête du pays    Allemagne : les conservateurs dessinent le paysage politique de l'après-Merkel    Quarantaine des voyageurs au Maroc. Voici la liste des hôtels participants    Opération Marhaba 2021: voici la liste de numéros de téléphone et d'e-mails mise à disposition des MRE    Espagne : malgré la polémique, le gouvernement va gracier les indépendantistes catalans    «Drawing life» remporte le Grand Prix de la Compétition internationale officielle du court-métrage    Remise du Prix de l'Excellence musicale de la Fondation Brahim Akhiate pour la diversité culturelle    Un chef d'œuvre qui inspire la haute couture mondiale    Exposition: Abdoulaye Konaté, un doux harmattan    Corée du Nord: le représentant spécial des Etats-Unis propose une rencontre    Législatives au Maroc : une circulaire du ministère public et le ministère de l'Intérieur dévoilé    RAM: de nouveaux vols additionnels programmés en juillet (PHOTO)    La Libye, calvaire pour les femmes sur le chemin de l'Europe    Bac 2021 : taux exceptionnel de réussite dans la région Dakhla-Oued Eddahab    Marché des changes (10-16 juin): le dirham se renforce face à l'euro    Guterres reconduit, les félicitations de Sa Majesté le Roi    Elections professionnelles : L'UMT confirme, le syndicat du PJD régresse    Exposition: danse avec le papier    Décédé à l'hôpital américain à Paris : Haj Brahim Id Hali Bicha, une icône du mécénat s'éteint    Abdoulaye Konaté, le croisé à angle droit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Isaac Charia, nouveau coordinateur du Parti Libéral Marocain
Publié dans MarocHebdo le 03 - 02 - 2021

Comment vous en êtes-vous arrivés à tenir un congrès extraordinaire et non pas ordinaire?
Le mouvement réformateur au sein du parti ne date pas des derniers mois ou dernières semaines. Il remonte à 2017. Cette année-là, j'avais déposé ma candidature pour le poste de coordinateur national pendant le congrès ordinaire.
Les choses ont pris une tournure invraisemblable et ma candidature a été rejetée. Les cadres du parti qui me soutenaient et moi-même avons alors décidé de lancer un mouvement réformateur. Nous avons, pendant des mois, fait des tournées dans les régions et avons pu avoir le soutien des dirigeants locaux et régionaux. Ce qui a poussé l'ancien coordinateur national à s'engager avec nous sur un certain nombre de principes pour préserver l'unité du parti.
Quels principes?
Nous nous étions mis d'accord pour que les décisions soient prises par les instances habilitées, bureau politique et Conseil politique (conseil national) et non pas par le coordinateur national seul. Nous nous étions également mis d'accord pour qu'il n'y ait pas de mélange entre la responsabilité partisane du coordinateur national et ses affaires personnelles ou professionnelles…
Or, juste après une petite accalmie, les mêmes reproches que nous faisions au coordinateur national sortant ont été de retour, voire se sont aggravés. Faire un million de likes sur les réseaux sociaux ne signifie pas avoir un million de personnes avec toi ou avec le parti. Appeler au boycott des élections sur le net et avoir des centaines de milliers de likes n'a aucune valeur sur le terrain.
En tant que membres d'un parti politique, nous avons toujours appelé et agi pour des actions dans le cadre institutionnel et non en dehors, comme les manifestations ou les sit in dans la rue. C'est ce que nous avons toujours expliqué au coordinateur national, mais il ne s'en faisait qu'à sa tête. Nous avons alors décidé de prendre en main le destin du parti.
Qu'avez-vous fait alors?
Rien de bien extraordinaire. Nous avons rassemblé le nombre de militants suffisant pour la tenue d'une session du conseil politique du parti. Réunie, le 26 décembre 2020, cette session a décidé la tenue du congrès extraordinaire le 30 janvier 2021, à Khémisset.
En l'espace d'un mois, la commission préparatoire a réalisé un travail colossal: sur le plan de la communication, avec notamment la mise en ligne d'un nouveau site électronique du parti et la confection d'un nouveau logo, la mise à jour de la liste des membres du parti et celles des organisations parallèles (jeunesse et femmes).
Mohamed Ziane, l'ancien coordinateur national du parti, estime que le congrès que vous avez tenu n'a aucune base juridique…
A ce que je sache, le congrès extraordinaire du 30 janvier n'a pas été tenu dans la clandestinité. Juste après la décision du conseil politique, nous avons déposé la demande pour l'organisation du congrès auprès des autorités compétentes, avec tous les documents nécessaires.
Le ministère de l'Intérieur nous a délivré l'autorisation et c'est ainsi que le congrès a pu se tenir. Ce rendez-vous du 30 janvier a eu lieu dans le respect le plus strict des mesures de prévention sanitaire, en présentiel pour une partie des congressistes et par visioconférence pour ceux qui ne peuvent pas faire le déplacement pour diverses raisons.
Quelle est votre évaluation de ce congrès?
Je peux dire qu'au vu des difficultés de préparation et du contexte lié à la crise sanitaire, le congrès a été couronné de succès. Il a rempli toutes les conditions juridiques d'abord, mais surtout politiques en ce sens qu'il intervient dans un contexte particulier marqué par la crise sanitaire et se devait donc d'apporter sa contribution au débat national sur l'avenir proche du pays.
D'ailleurs, nous avons élaboré une charte d'honneur que nous proposons aux autres formations politiques pour ne pas accréditer aux futures échéances électorales des personnes dont la réputation est entachée par des pratiques peu orthodoxes...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.