Bourita s'entretient avec son homologue danois    Sophie Villaume, une «Marocaine de cœur»    Le MASI reprend le chemin vert    Une offre abondante et diversifiée pour le Ramadan    Arrivée à Beyrouth du 2è lot des aides alimentaires    Washington lance un ferme avertissement à Moscou    France : Offensive sur la sécurité, sujet phare de la présidentielle de 2022    L'Atalanta plombe la Juventus, Naples accroche l'Inter    Le Marocain Achraf Mahboubi médaillé d'or    La valse des entraineurs, reflet de l'amateurisme du football national    Ramadan, les métiers saisonniers fleurissent    Le 1er dictionnaire espagnol-arabe de football, présenté en ligne mardi prochain    Un riche programme de sensibilisation et de vulgarisation autour des valeurs historiques de Rabat    Jubantouja est inspiré du Roi de la Mauritanie Juba II    Voici les dates des examens de l'année scolaire 2020-2021    Covid-19 Maroc : 138 nouvelles contaminations et quelque 19 000 doses de vaccins administrées en 24 heures    Compteur Coronavirus : 138 cas testés positifs, 4.672.326 personnes vaccinées    ONDA: Chute de plus de 70% du trafic aérien en ce début 2021    Résiliation d'un contrat avec Sunny Hill Energy: «Sonatrach» risque de verser une indemnisation de plus de 1Mrd USD    Déficit budgétaire de 6,7 milliards de dirhams à fin mars 2021    Mohammadin Boubekri, président de l'Ordre des médecins : « Nous n'avons aucune réserve pour le recrutement de médecins étrangers sauf une »    2020, année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc    A Tindouf la population astreinte à payer des contributions au Polisario    Mobilité électrifiée : le Maserati Levante se convertit à l'hybride    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Afrique de l'Ouest et centrale : Le Programme alimentaire mondial appelle à éviter une catastrophe alimentaire    Emmanuel Macron reconnaît que l'Algérie coloniale empoisonne les relations entre Alger et Paris    Tanger : neuf personnes interpellées pour trafic international de drogue    Aubergines : les Etats-Unis songent au Maroc pour l'import    Pakistan : onze policiers libérés après avoir été capturés par des manifestants anti-France    Foot féminin européen : Le PSG affronte le Barça en demi-finale de la Ligue des Champions    Ligue des Champions : Le PSG pourrait être désigné vainqueur !    Des Associations de supporters Rajaouis aux journalistes sportifs : « Vous êtes impartiaux » !    Ftour Pluriel 9ème édition : «Retrouvailles»    Super League: la nouvelle compétition qui chamboule le foot    Transport : La BAD appuie la modernisation du rail au Maroc    New Delhi confinée pour une semaine à compter d'aujourd'hui    «Le polisario et l'Algérie ne réalisent pas que le monde a changé et que personne ne soutiendra leurs efforts de guerre», écrit Eurasiareview    Forum des zones industrielles: La 3è édition du 14 au 16 décembre à Tanger (OADIM)    José Mourinho viré de Tottenham    Un malade mental commet un carnage à Taounate    Série ramadanesque – «Café ness, ness» : Les avocats sollicitent la HACA    Edito : Cour promotionnelle    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le président de la FIFA en visite au Maroc: Bons baisers de Rabat
Publié dans MarocHebdo le 01 - 03 - 2021

Gianni Infantino a besoin de l'appui du Royaume pour faire passer une série de réformes qu'il souhaite insuffler au football africain.
Une visite sous forme d'onction que celle que vient d'effectuer ces mercredi 24 et jeudi 25 février 2021 Gianni Infantino au Maroc. Le président de la Fédération internationale de football association (FIFA), qui menait une tournée africaine qui l'a également vu se rendre en Mauritanie, au Congo, au Soudan et au Rwanda, n'a pas tari d'éloges sur le Royaume et son statut de “grand pays de football qui a un rôle de locomotive à jouer pour le développement du football dans le continent”. “Je suis venu plusieurs fois au Maroc et j'ai pu constater non seulement la passion pour le football, mais également le sérieux du travail réalisé par la fédération,” a déclaré M. Infantino. Il semble donc loin le temps où, il y a quelque trois ans, les autorités marocaines avaient des inimitiés avec ce dernier en raison de son soutien plus qu'appuyé à la candidature du Canada, des Etats-Unis et du Mexique à l'organisation de la Coupe du monde de 2026 au détriment de celle du Maroc -il avait même qualifié, fin décembre 2017 au cours d'un déplacement aux Emirats arabes unis, le “bid” nord-américain de “message positif”.
Infrastructures footballistiques
M. Infantino a d'ailleurs été reçu, au cours de son déplacement, par le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, sans toutefois que l'on en sache davantage sur la teneur de leurs échanges. Mais il faut dire que le patron du football mondial a besoin, par les temps qui courent, de l'appui du Maroc pour faire passer une série de réformes qu'il souhaite insuffler au football africain, sachant que la FIFA avait mis en place, à partir de juillet 2019, une feuille de route avec la Confédération africaine de football (CAF) couvrant le domaine de la gestion financière, de la bonne gouvernance et des procédures internes, celui de l'organisation efficace et professionnelle des compétitions et celui de la croissance et du développement du football africain. Parmi ces réformes, la mise en place d'une nouvelle compétition de clubs panafricaine ou super league comptant une vingtaine de clubs permanents, ou encore le repositionnement de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) de sorte qu'elle se joue tous les quatre ans au lieu de deux ans actuellement -c'est au passage dans la ville de Salé que M. Infantino avait, à l'occasion d'une journée d'études sur le développement des compétitions et des infrastructures footballistiques en Afrique organisée le 1er février 2020, fait part de ses idées.
Or, le Maroc est, depuis l'élection en avril 2014 de Fouzi Lekjaâ à la présidence de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), devenu on ne peut plus influent à la CAF, contrôlant par exemple actuellement pas moins de six commissions -M. Lekjaâ est, qui plus est, vice-président de l'organisation footballistique continentale africaine. M. Infantino a toutefois, dans ses déclarations publiques, uniquement fait référence à “plusieurs projets et programmes de développement (...) ayant trait en particulier aux jeunes et au football féminin, entre autres”. Discrétion oblige...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.