Nouvelles révélations sur les liens entre Alger et le Hezbollah    Le Maroc suit avec profonde inquiétude les violents incidents à Al Qods Acharif et dans la mosquée Al-Aqsa    VIDEO// Dr Mourad Yazid raconte comment se porte la Malienne qui a accouché de 9 bébés à Casablanca    SM le Roi Mohammed VI commémore Laylat Al-Qadr    L'accueil en Espagne du chef du polisario entache sérieusement le partenariat avec le Maroc (Parti de l'Istiqlal)    Classement UEFA / 2020-2021 : Le Bayern premier, le Man City dépasse le Barça    Volley-ball: Démarrage du championnat avec 16 clubs en Excellence    CAN 2021 / Affaire Guelor : La décision repoussée au 16 mai    Prévisions météorologiques pour le lundi 10 mai 2021    Le Maroc et la lutte antiterroriste : récit d'un succès reconnu à l'échelle internationale    Arabie Saoudite: Les autorités confirment l'organisation du Haj    Ecosse: les indépendantistes exigent un référendum sur l'indépendance    Entreprises privées: Délais de paiement supérieurs aux délais réglementaires    Covid-19 au Maroc: 236 nouveaux cas et 374 guérisons en 24H    Réprobation unanime des partis politiques marocains    Les indicateurs hebdomadaires de Bank Al-Maghrib    La Banque Populaire accompagne la relance économique des régions    Les Etats-Unis saisissent une cache d'armes en mer d'Arabie    Habib El Malki loue la qualité de la coopération maroco-rwandaise    Message de l'Emir de l'Etat du Koweït à S.M le Roi    L'Espagne lève l'état d'urgence sanitaire    L'OMS adoube Sinopharm    Le Festival du cinéma méditerranéen deTétouan dévoile la composition de ses jurys    La gestion sécuritaire des conflits sociaux en Algérie est " porteuse de tous les dangers "    En Espagne, les destins de deux apprentis toreros figés par la pandémie    Oujda : 7 personnes arrêtées pour contrefaçon de marques commerciales et emballage de denrées alimentaires périmées    Covid-19 : la Tunisie annonce un confinement général du 9 au 16 mai    Incidents à Al Qods Acharif : le Maroc réagit    Maroc : Le président du Ministère public exhorte les responsables à lutter contre la vente illégale de médicaments    Le nom de feu Abdelkhalek Louzani accolé au Stade municipal d'Essaouira    Maroc : la britannique Xlinks va construire un complexe éolien et solaire et vendre l'électricité produite au Royaume-Uni    Attijariwafa bank candidate au rachat de Union Bank of Nigeria    Algérie : Grève générale de trois jours dans le secteur de l'éducation à l'appel de quatorze syndicats    Rkia Taghi, veuve de Mohamed Ferhat, le départ d'une icone    Climat des affaires : la nouvelle feuille de route sur 5 ans [Document]    Botola Pro D1:Le MCO bat in extremis l'OCS    Souad Khouyi, comédienne de haute extraction    « Night Walk », La Fouine chez Aziz Tazi    Vogue, le monde de Hassan Hajjaj    Festival international du court métrage du Souss: une édition virtuelle du 21 au 24 mai à Aït Melloul    Signature d'une convention-cadre de partenariat pour la promotion du sport scolaire    Champions League: Hakim Ziyech titulaire face à City ?    Le Maroc suit avec profonde inquiétude les violents incidents à Jérusalem    Fusée chinoise : les dernières informations de l'agence spatiale    Sages-femmes au Maroc, un métier indispensable mais précarisé    Publication : Nasser Bouchiba esquisse 60 ans d'Histoire des Relations entre le Maroc et la Chine    CAN Féminine, Maroc 2022 : Participation record aux éliminatoires    Le rappeur marocain Issam dévoile son premier album "Crystal"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





VACCIN, ES-TU LÀ?
Publié dans MarocHebdo le 16 - 04 - 2021

LES PAYS LES PLUS DEMUNIS FONT LES FRAIS D'UN JEU INTERNATIONAL NON COOPERATIF.
À part le Royaume Uni, les Etats-Unis, la Chine, la Russie et même Israël, presque tous les pays du monde doivent faire face, aujourd'hui plus qu'hier, au défi généralisé de l'approvisionnement en vaccins. Or, sans vaccination généralisée, on ne voit pas comment lutter contre un virus aussi ravageur que le covid-19. La vaccination s'avère, ainsi, d'autant plus nécessaire que l'évolution de cette pandémie du coronavirus reste incertaine tenant compte de la propagation du nouveau variant, ce qui pourrait emmener vers l'adoption de nouvelles mesures restrictives au Maroc et ailleurs.
Le Maroc qui a lancé une campagne volontariste anti-covid 19, espère atteindre l'immunité collective en vaccinant les 25 millions d'adultes. Jusqu'au 22 mars 2021, près de 4,3 millions de Marocains ont été vaccinés au moins une fois et 2,6 millions ont reçu les deux doses du vaccin, soit une proportion respectivement de 11,8% et de 7,2%, à comparer à 9,5% et 3,7% en France à la même date.
Le Maroc qui se trouve, ainsi, largement en avance sur les autres pays africains, fait, néanmoins, aujourd'hui face au défi généralisé de l'approvisionnement en vaccins, du fait de la défaillance de la Chine et, plus récemment, de l'Inde. Rappelons que le Maroc a passé commande de 65 millions de vaccins, 40 à Sinopharm et 25 AstraZeneca, pour tenir son pari de l'immunité collective. Mais les 7 millions de doses reçues d'AstraZeneca sont pratiquement épuisées, tandis que les délais d'approvisionnement s'aggravent en provenance d'Inde. Le partenariat noué en amont par le Maroc avec Sinopharm n'a pas non plus été concluant, puisque, au lieu des 10 millions de doses promises pour décembre dernier, seules 1,5 million avaient été livrées en mars.
2 millions de doses supplémentaires de Sinopharm sont attendues très prochainement au Maroc, afin d'éviter le ralentissement, voire la suspension de la campagne de vaccination, au moment même où elle doit toucher les 45-60 ans.
Ceci, au moment où l'Union Européenne est en train de payer cher en termes humains et économiques vu le retard qu'elle traine par rapport à son calendrier initial. De tractation en tractation avec les grands laboratoires, les négociateurs et la Commission européenne ont tellement fait confiance aux laboratoires qu'ils n'ont pas pris la peine de vérifier sous le capot pour voir si leurs promesses étaient tenables. Alors Moderna et Pfizer qui n'arrivent pas à monter en production, se voient contraints d'annoncer des retards.
Après, c'est au tour d'AstraZeneca d'expliquer qu'il ne pourrait finalement livrer que 30 millions de doses à fin mars 2021 au lieu des 80 millions prévues. Avec le labo anglo-suédois, l'affaire tourne même au vinaigre. Le groupe des Vingt-Sept soupçonnera le groupe pharmaceutique d'avoir servi en priorité le Royaume-Uni au détriment de l'UE. Or, L'UE est le plus gros contributeur au programme Covax destiné aux pays les plus pauvres.
Ce sont ces derniers qui feront, finalement, les frais de ce jeu non coopératif. Car si les pays riches se vaccinent entre eux et laissent de côté les plus démunis, alors de nouveaux variants s'y développeront, et l'épidémie reprendra de plus belle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.