Hamdi Ould Errachid reconduit à la tête du conseil de Laâyoune-Sakia El Hamra    Maroc. Les exigences d'une nouvelle ère [Par Jamal Berraoui]    Défense : Défis et ambitions de la future industrie marocaine de l'armement    Pakistan: 7 soldats et 5 terroristes tués au Waziristan du Sud    Le changement climatique pourrait pousser 1,9 million de Marocains à migrer d'ici 2050    Fathallah Sijilmassi nommé Directeur général de la Commission de l'Union Africaine    Classement FIFA: Les Lions de l'Atlas au 33ème rang    Botola Pro D1 / FAR-JSS (0-3) : Victoire méritée de Chabab Soualem    Les certificats Covid-19 délivrés par le Maroc désormais valides au sein de l'UE    Azemmour : Un grand taxi volé retrouvé, un suspect arrêté    Dr Saïd Afif, membre du Comité scientifique de vaccination anti-Covid : «Il est encore très tôt pour parler de la vaccination des 3-11 ans»    Xander Pratt dévoile son nouveau titre en hommage à Casablanca    Interview avec Neta Elkayam : «Je m'intéresse à beaucoup de musiciens marocains contemporains»    Allemagne : le site fédéral des élections probablement visé par une cyberattaque    La France a éliminé Abou Walid Al-Sahraoui, ancien membre du Polisario et chef de l'EI au Grand Sahara    Rapatriement jeudi des dépouilles des deux camionneurs marocains tués au Mali    Industries manufacturières: Hausse de 19,9% de l'indice de la production au T2-2021    CIH Bank : Renouvellement de la quadruple certification ISO 9001 version 2015    Tokyo 2020: les athlètes médaillés célébrés par la Fondation Mohammed VI    Flambée des prix : des augmentations abusives ?    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Sensibilisation sur le civisme fiscal en RDC : Instituer une culture fiscale dans le pays    Vaccination volontaire des adolescents de 12 à 17 ans : plus d'un million d'injections administrées    Prévisions météorologiques pour ce jeudi    Vladimir Poutine annonce que des dizaines de personnes de son entourage ont le Covid    3ème Edition de la conférence « Parlons Développement » : Faire des jeunes les moteurs du développement durable    Radisson Hotel Group : Une expansion record au Maroc et en Afrique du Nord    Les contours de la majorité gouvernementale seront probablement dévoilés la semaine prochaine    Les certificats Covid-19 délivrés par le Maroc désormais valides au sein de l'UE    Abdelkader Bourhim: "Le sport, parent pauvre des programmes électoraux"    Le plus haut gradé américain craignait que Trump n'attaque la Chine    Téhéran, l'AIEA et la surveillance du programme nucléaire iranien    Formation du gouvernement. Aziz Akhannouch boucle aujourd'hui le premier round des consultations    Le roi Mohammed VI nomme le général Belkhir El Farouk inspecteur général des FAR    Un RNPG déficitaire au 1er semestre    Retour sur la saga des héros paralympiques    «Lewy» et le Bayern surclassent encore le Barça    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 15 septembre 2021 à 16H00    Lukaku tire Chelsea du piège du Zenit, Ziyech décevant    Match nul pour Séville, En Nesyri voit rouge    Cinéma : L'IF du Maroc rouvre ses salles de projection    Le festival JIDAR fait sensation sur les réseaux    Echange culturel pour lutter contre les idées extrémistes    New District présente son premier artiste Hassa1    La nomination de Staffan de Mistura en tant qu'Envoyé Personnel au Sahara, se fera dans les prochains jours    DataPathology : Witamax injecte 2 MDH    Des ateliers consultatifs de la musique du 17 au 28 septembre    Arts plastiques : Samira Ait El Maalam expose sous le thème «Vortex»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les grandes lignes de la réforme du système de santé présentées par Khalid Aït Taleb au conseil de gouvernement
Publié dans MarocHebdo le 23 - 04 - 2021

Parmi les fondements principaux de ce chantier de réforme du système de santé figure la valorisation des ressources humaines en levant les obstacles imposés par la «loi 131.13» sur la pratique des médecins étrangers au Maroc.
Lors du Conseil de gouvernement du mardi 20 avril 2021, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, a présenté tout un exposé sur le chantier de la réforme du système de santé et sa réhabilitation. Tout au début de sa présentation, le ministre a tracé le cadre général de ce chantier à travers trois éléments référentiels, en l'occurrence la mise en oeuvre des orientations royales visant à revoir intégralement le système national de santé, faire de la promotion du secteur de la santé un des grands chantiers vitaux et l'accompagnement de la loi cadre n°09.21 relative à la protection sociale qui porte sur l'obligation de la réforme du système de santé nationale et sa réhabilitation.
Absence de l'indépendance
Ce cadre comprend le diagnostic des limites de l'actuel système de santé, qui se dégagent principalement aussi bien dans la succession d'un ensemble de réformes qui n'ont occasionné aucun changement réel dans le secteur que dans la faiblesse de la gouvernance du système de santé devant l'absence de l'indépendance des institutions de santé. Sans oublier le manque cruel des ressources humaines et le déséquilibre régional dans leur répartition, un financement insuffisant du secteur et surtout une offre de santé inégale et ne répondant pas aux attentes des citoyens.
Une fois ce cadre général décliné, le ministre s'est, ensuite, consacré à exposer les principaux objectifs de cette réforme. Objectifs qui seront atteints à travers la création d'instances de gestion et de gouvernance, à savoir l'instance supérieure pour la législation intégrée de la santé, les agences régionales de santé et les groupements territoriaux de santé.
À cet égard, le ministre n'a pas manqué de souligner que parmi les fondements principaux de ce chantier figure la valorisation des ressources humaines en levant les obstacles imposés par la loi 131.13, sur la pratique des médecins étrangers au Maroc.
De nouvelles règles seront promulguées, s'appuyant sur le principe de l'égalité de traitement entre les médecins marocains et leurs confrères étrangers. Le médecin étranger pourra ainsi pratiquer sa profession selon les mêmes conditions appliquées à ses confrères marocains et les médecins étrangers qui pratiquent actuellement au Maroc. Ce projet de réforme, a-t-il dit, vise également à renforcer l'investissement étranger et attirer l'expertise et les compétences médicales étrangères, ce qui permettra, d'une part, de développer l'infrastructure de santé et assurer les équipements biomédicaux de grande qualité et, d'autre part, d'encourager les compétences médicales marocaines résidentes à l'étranger à retourner dans leur pays pour y travailler et s'y installer définitivement.
Système d'information intégré
Le ministre a souligné, dans le même cadre, qu'il sera procédé à la création d'une fonction publique de santé dans le but de valoriser le capital humain du secteur de la santé publique et d'adapter sa gestion avec les spécificités de la profession de la santé. Par ailleurs ce chantier de réforme consiste, à réhabiliter l'offre de santé à travers l'appui de la dimension régionale, en mettant en oeuvre le programme de santé régional et en appliquant l'obligation du respect de l'option des traitements et en oeuvrant à réhabiliter les institutions sanitaires, a-t-il affirmé.
Parmi les autres piliers du chantier de réforme, explique Khalid Aït Taleb, figure la création d'un système d'information intégré qui permet la collecte, le traitement et l'exploitation de toutes les informations de base relatives au système de santé, y compris le secteur privé. Ce pilier va permettre également un suivi précis du patient et l'évaluation du déroulement de ses traitements, en se basant sur le dossier médical commun tout en améliorant le système de facturation dans les établissements hospitaliers.
De ce fait, et à travers ces différents piliers, ce chantier de réforme du système de santé sera, plus que jamais, basé aussi bien sur la consécration d'une nouvelle gouvernance visant à renforcer les mécanismes de législation et de contrôle du travail des intervenants, que sur la consolidation de la gouvernance hospitalière et de la planification territoriale de l'offre de santé. Vaste programme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.