Hajj 2021: nouvelle annonce du ministère des Habous    Équipe nationale : On tire la sonnette d'alarme !    Wydad: Benzarti exclut un joueur des entraînements    Euro 2021: la Belgique écrase la Russie (VIDEO)    Variant indien au Royaume-Uni: Boris Johnson avertit    Euro 2020 : Danemark-Finlande interrompu provisoirement suite au grave malaise du Danois Christian Eriksen    Le grand pèlerinage à la Mecque en format réduit, les Marocains dépités    Hajj 2021: les précisions du ministère des Habous et des Affaires islamiques    La Bourse de Casablanca en hausse    L'Istiqlal réaffirme la nécessaire récupération de Sebta et Melilia    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Algérie : la remueuse Kabylie dénonce une parodie d'élections et un régime réduit à la dernière extrémité    La date de l'Aïd Al Adha 2021 au Maroc    Le quartier Cheikh Jarrah, centre de gravité du conflit israélo-palestinien    La CSMD fait escale à Aït Bouguemez, le désenclavement des zones rurales au centre des débats    Algérie : les législatives anticipées servent à blanchir le régime (collectif)    Résolution européenne: les pays du Golfe solidaire avec le Maroc    Le Maroc peut produire des composants de la voiture électrique    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Transfert de Hakimi : Le PSG s'apprêterait à améliorer son offre    Euro 2021 : Programme et chaînes    Wikipedia en version Darija est désormais disponible    Tan-Tan : un multirécidiviste se suicide en garde à vue, une enquête ouverte    Covid-19 au Maroc : 455 nouveaux cas et 5 décès enregistrés en 24 heures    Le travail des enfants concerne 1,3% des ménages    Don de sang: le beau geste des ultras du Raja et du Wydad    Conférence de Berlin II: Bourita s'entretient avec l'envoyé spécial du SG de l'ONU pour la Libye    OCP : Succès d'une émission obligataire de 1,5 Milliard de Dollars à l'international    Roland-Garros: Djokovic fait tomber Nadal et file en finale (VIDEO)    Protection contre les catastrophes naturelles: un chèque de 100 millions de $ de la banque mondiale au Maroc    Entrée au Maroc: les voyageurs en provenance de la liste A ne sont plus obligés de passer le PCR    Covid-19: Les vaccins chinois par pulvérisation nasale en phase d'essais cliniques    Résolution européenne sur les migrants mineurs : réunion urgente du Parlement arabe le 26 juin    Rabat restera un indéfectible soutien de Tripoli, déclare Nasser Bourita    Royal air Maroc : les détails des vols pour cet été    Covid-19: Lancement du premier kit de test à domicile en Inde    Météo: le temps qu'il fera ce samedi 12 juin au Maroc    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Evolution du coronavirus au Maroc : 400 nouveaux cas, 523.165 au total, vendredi 11 juin 2021 à 16 heures    Crise migratoire Maroc/Espagne: réunion d'urgence du parlement arabe    La posture du professeur et de l'élève ne fonctionne plus    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    Victor Hugo, ses funérailles, ses dessins    Le goût de la vie orientale    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Principales caractéristiques des transferts des MRE
Publié dans MarocHebdo le 05 - 05 - 2021

Fréquence des envois de fonds des Marocains résidents à l'étranger vers le Maroc, profils des destinataires, méthodes de transfert. Autant d'informations dévoilées dans un rapport conjoint de Bank Al-Maghrib et la Banque mondiale.
Les transferts de fonds des Marocains résidents à l'étranger (MRE) représentent une importante ressource financière pour de nombreux ménages marocains. Ils ont augmenté de 5% en 2020, pour atteindre 68 milliards de dirhams en 2020, contre 64,7 milliards en 2019, en dépit du contexte de morosité économique provoquée par la pandémie de Covid-19. Un constat qui n'a d'ailleurs pas échappé à Bank Al-Maghrib (BAM).
Pour mieux comprendre les caractéristiques de ces envois de fonds, elle a conjointement réalisé l'étude «Green Back Morocco» avec la Banque mondiale auprès de 146 personnes dans les régions de Casablanca-Settat, Beni Mellal-Khenifra, Souss-Massa et l'Oriental qui ont des proches à l'étranger. Les résultats publiés le 28 avril 2021 par BAM révèlent que 96% des sondés affirment recevoir des aides de leurs proches basés à l'étranger. Des transferts qui sont généralement effectués par des membres de leur proche famille.
Régularité des envois
En effet, 52% des expéditeurs sont soit le frère ou la soeur du bénéficiaire. «Si l'on ajoute les oncles et tantes et les enfants, on atteint les 83%. En revanche, les époux ne représentent que 9% des expéditeurs et les amis que 3%», souligne le rapport. La majeure partie résident en Europe du Sud, principalement en France (42%), l'Espagne (24%) et l'Italie (14%). «L'Oriental se distingue par une majorité d'expéditeurs résidant en Espagne (53%), ce qui s'explique en partie par la proximité du préside de Melilla, qui accueille une partie de ces personnes», précise-t-il.
L'étude s'est aussi intéressée aux principales méthodes de transferts. Et là on découvre que 97% des expéditeurs préfèrent utiliser les services de transfert de fonds au détriment des banques. Seuls 12% ont recourt au virement bancaire. Deux canaux différents, mais un constat: la régularité de ces envois de fonds. 50% des bénéficiaires interrogés dans les quatre régions affirment recevoir ces montants d'argent tous les deux mois ou plus. Quant aux transferts mensuels, ils concernent plus les épouses des émigrés et les personnes âgées prises en charge par leurs enfants.
La majeure partie des destinataires privilégient aussi les établissements de paiement par rapport aux banques, en particulier les points de retrait unique proches de leur domicile. Rares sont les personnes qui effectuent les retraits dans les guichets bancaires lorsque les montants sont très conséquents, plus de 20.000 dirhams par exemple. La plupart considèrent en fait les institutions comme des lieux destinés à la population bancarisée et alphabétisée, contrairement aux établissements plus ouverts aux classes populaires.
Les experts de Bank-Al Maghrib et de la Banque mondiale ont également mis la loupe sur les frais de ces transferts qui transitent via les opérateurs de transferts de fonds. Les expéditeurs les règlent systématiquement pour permettre à leurs proches de recevoir l'argent gratuitement. D'après BAM, cette étude conjointe a couvert dans chacune des régions une localité urbaine, une localité péri-urbaine, et une localité semi-rurale. Les tranches d'âge des répondants varient entre 25-40 ans pour les femmes et 45 ans et plus pour les hommes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.