Le Mali se retire du G5 Sahel    Liban: faible affluence aux premières législatives depuis le début de la crise    Maroc: les transferts d'argent ont bondi de 40% en 2021    Trafic aérien: L'ONDA table sur un taux de récupération de 75% en 2022    Somalie: Hassan Cheikh Mohamoud élu président    Botola Pro D2 : L'Union Touarga accompagne le MAT en première division    DGSN: 66 ans d'engagement renouvelé au service du Royaume    Youssef En-Nesyri assure la qualification de Séville pour la Ligue des champions (VIDEO)    Avant le derby, le Raja ne se rassure pas face à Oued Zem (VIDEO)    Maroc : L'ONDA table sur un taux de récupération de 75% du trafic aérien    Maroc : Abdeljaouad Belhaj élu membre du conseil d'administration de l'IBA    Coupe Mohammed VI de karaté : Le Marocain Abdelaali Jina remporte la médaille d'or    Coupe de la CAF : La Renaissance Berkane qualifiée pour la finale    Décès du président des Emirats : Moulay Rachid représente le roi à la présentation des condoléances    Le PIB agricole devrait baisser de 14% en 2022    Terrorisme : 6 morts dont 3 enfants dans un attentat-suicide au Pakistan    Al Hoceima / Communes : Remise de 18 bus scolaires et 7 ambulances    Sidi Kacem / CRM : La création d'un centre de formation requise    Maroc : la demande de sécurité et de l'ordre social en des mains sûres, grâce à la DGSN    Villa des Arts / Rabat : Amateurs et pros célèbrent le théâtre d'impro !    Le Prince Moulay Rachid représente le Roi à la présentation des condoléances suite au décès de Cheikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane    Message de condoléances et de compassion de SM le Roi à SA Cheikh Mohammed Ben Zayed Al Nahyane    «La voix de la Palestine», enterrée à Jérusalem    SM le Roi félicite le Président du Paraguay à l'occasion de la fête nationale de son pays    Réélection de Mohamed Khalidi à la tête du parti de la Renaissance et de la Vertu    Hilale mouche l'ambassadeur algérien pour sa schizophrénie au sujet de l'autodétermination    Policy Center for the new south: La plus grande flambée des prix en 50 ans    Coronavirus au Maroc: 89 contaminations et zéro décès ce dimanche    DGSN: 66 ans de sacrifices et d'engagement renouvelé au service du citoyen et de la patrie    Températures prévues pour lundi    Voyages au Maroc. Levée de la double exigence « test PCR » plus « pass vaccinal » avant l'opération Marhaba 2022    Amina Bouayach: «L'accès aux droits sociaux et économiques reste un vœu pieux pour de nombreuses couches sociales»    Marathon de Marrakech : L'Ethiopien Dida et la Marocaine Gardadi remportent la 32ème édition    Le dirham se déprécie de 0,61% face à l'euro du 5 au 11 mai    SM le Roi adresse un ordre du jour aux Forces Armées Royales    France. Zouhair Bennani, « le prince du supermarché marocain » qui inquiète    Coupe de la CAF : La RSB veut rééditer son exploit de 2020    «Ne me donnez pas de trophées, donnez-moi de l'argent!»    Au CRSC, Kamelia Zarkani tisse des liens entre le Maroc et la Russie    DGSN: 66 ans de sacrifices infinis au service du citoyen et de la patrie    Commémoration : Allal El Fassi, le leader à la pensée plurielle    Magazine : Amine Naji, pour le meilleur et pour l'avenir    Hommage : Abderrahim Samadi n'avait pas tout dit    Paris: Rencontre sur les perspectives des écosystèmes économiques au Maroc    Nizar Baraka souligne la contribution remarquable des Marocains de l'étranger à l'économie nationale    Décès de Fred Ward, l'acteur de « Tremors »    Explosion créative pour les 13 ans de la Fondation Ali Zaoua    25.000 festivaliers et 5.000 écoliers à la 20ème édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'alerte de Bank Al Maghreb aux banques
Publié dans MarocHebdo le 17 - 05 - 2021

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la tendance haussière des taux d'intérêts appliqués aux crédits bancaires intervient alors que la situation économique ne s'est pas améliorée. Cette tendance pourrait alourdir davantage les charges financières des entreprises, déjà asphyxiées par la crise sanitaire.
A une situation économique exceptionnelle, une offre bancaire exceptionnelle. Si les banques ont sans aucun doute joué un rôle fondamental dans le financement de l'économie au moment où celle-ci traversait ses pires moments de crise en pleine pandémie du Covid-19, elles l'ont fait essentiellement grâce au concours de la garantie de l'Etat à travers la Caisse centrale de garantie.
Damane Relance et Damane Oxygène sont ainsi nés pour devenir les deux produits phares lancés par les banques pour soutenir les entreprises en difficultés. En toile de fond de cette grosse opération de crédits bancaires destinés à alléger les souffrances financières des entreprises, on retrouve des taux d'intérêts adaptés à une situation économique asphyxiée.
Mais, au fil du temps et au fur et à mesure de l'évolution de la crise, cette tendance à la baisse des taux d'intérêts semble changer de trajectoire avec le début de l'année 2021. C'est ce qu'on apprend en filigrane d'une récente enquête réalisée par Bank Al Maghreb et rendue publique fin avril 2021. Cette enquête met les projecteurs sur le niveau des taux appliqués par les banques sur les crédits bancaires accordés aussi bien aux entreprises qu'aux particuliers.
La conclusion est pour le moins surprenante: les taux d'intérêt ont globalement augmenté durant le premier trimestre de l'année 2021. Une augmentation, qui visiblement, tranche avec la baisse du taux directeur par Bank Al Maghreb. Ce dernier est actuellement à 1,5%, un niveau record jamais atteint auparavant. Alors que le taux moyen était à 4,34% au dernier trimestre 2020, considéré comme son plus bas niveau, il est remonté à 4,45% au premier trimestre 2021.
Une surprenante conclusion
Selon l'enquête de Bank Al Maghreb, cette tendance haussière des taux d'intérêt concerne plusieurs catégories de crédits. Il y a d'abord les crédits débiteurs et les crédits de trésorerie dont les taux moyens sont passés de 3,99% fin 2020 à 4,10% fin mars 2021. Même tendance enregistrée pour les crédits à l'équipement dont les taux moyens sont passés de 4,21 à 4,28%.
Les crédits aux particuliers ne sont pas en reste, avec des taux appliqués qui passent de 4,96% à 5,19%. Mais ce sont les crédits accordés aux petites et moyennes entreprises qui se sont vu appliquer des taux en forte hausse. Ils sont ainsi passés, en trois mois, de 4,46 à 4,89% pour s'approcher du niveau des 5%. Seules les grandes entreprises sont épargnées par cette tendance haussière des taux. Au contraire, Bank Al Maghreb a relevé une baisse significative des taux en leur faveur. Au lieu de 4,46% appliqués pendant le confinement, les banques leur offrent désormais 3,89%. Un niveau bas par rapport au reste de l'économie.
Mais une chose est certaine: le wali de Bank Al Maghreb, Abdellatif Jouahri, avait évoqué la situation de certaines banques qui ne répercutent pas la baisse du taux directeur sur les taux débiteurs, ajoutant qu'un contrôle régulier est effectué auprès des institutions de crédit pour les ramener à la raison ou carrément les pénaliser en cas de non-respect flagrant de la politique monétaire voulue par la banque centrale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.