Gouvernement : Les contours de la majorité se préciseront au cours de la semaine prochaine    Production industrielle : Hausse de 19,9% de l'indice de la production au T2-2021    Sahel : Le chef de l'EIGS et mercenaire du « Polisario » tué par la force Barkhane    Attaque au Mali : L'ASMEX condamne les agressions contre les routiers marocains    JO et Jeux paralympiques : La Fondation Mohammed VI des champions sportifs rend hommage aux athlètes médaillés    Compteur coronavirus : 2.432 nouveaux cas, Casa, Rabat, Salé en tête de liste    Covid-19 : première baisse substantielle du nombre de cas hebdomadaires,    DGSN : Quatre responsables suspendus pour manquements dans l'exercice de leurs fonctions    Politique de vaccination : Le pragmatisme marocain    Covid-19: 2.432 nouveaux cas, plus de 17,2 millions de personnes complètement vaccinées    Technologie. Une nouvelle gomme increvable signée Michelin    Transport aérien: Emirates lance une campagne de recrutement mondiale incluant le Maroc    Elections du 8 septembre: la stratégie digitale des partis politiques disséquée    Les provinces du Sud connaissent un essor remarquable sur tous les plans    Attente...    PJD : après la déroute électorale, la dure thérapie de groupe    Libye : l'Egypte, le Maroc et la communauté internationale appellent les autorités à tenir les élections comme prévu    Israël : Vers le lancement d'un projet de fabrication de drones au Maroc    Le Maroc se dote d'une série de drones autonomes    M. Babou Sène, nommé Consul général de la République du Sénégal à Dakhla    ONDA : Plus de 3,56 millions de passagers internationaux entre le 15 juin et le 31 août    Technologie : Des fenêtres qui fournissent de l'énergie    L'économie mondiale va rebondir mais de manière inégale selon les régions    Initié par l'Ambassade des Pays-Bas au Maroc, un Demo Day pour couronner les 3ème Orange Corners Morocco    Contrôles continus: le ministère fait une annonce    La CDG intègre le programme DATA TIKA de la CNDP    Cinéma : L'Institut Français du Maroc rouvre ses salles de projection    Festival : la 14ème édition du Festival national du Zajal se donne à voir en digital    Botola Pro D1 / FAR-JSS (0-3) : Victoire méritée de Chabab Soualem    Le changement climatique pourrait pousser 1,9 million de Marocains à migrer d'ici 2050    Covid-19 : plus de 70% de la population chinoise entièrement vaccinée    Le Maroc reçoit 5 millions de doses du vaccin Sinopharm    Pakistan: 7 soldats et 5 terroristes tués au Waziristan du Sud    Hamdi Ould Errachid reconduit à la tête du conseil de Laâyoune-Sakia El Hamra    Classement FIFA: Les Lions de l'Atlas au 33ème rang    Interview avec Neta Elkayam : «Je m'intéresse à beaucoup de musiciens marocains contemporains»    Xander Pratt dévoile son nouveau titre en hommage à Casablanca    Radisson Hotel Group : Une expansion record au Maroc et en Afrique du Nord    Allemagne : le site fédéral des élections probablement visé par une cyberattaque    Retour sur la saga des héros paralympiques    «Lewy» et le Bayern surclassent encore le Barça    Lukaku tire Chelsea du piège du Zenit, Ziyech décevant    Match nul pour Séville, En Nesyri voit rouge    Abdelkader Bourhim: "Le sport, parent pauvre des programmes électoraux"    Le plus haut gradé américain craignait que Trump n'attaque la Chine    Cinéma : L'IF du Maroc rouvre ses salles de projection    Des ateliers consultatifs de la musique du 17 au 28 septembre    Arts plastiques : Samira Ait El Maalam expose sous le thème «Vortex»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Exclusion des ports Espagnols de l'opération Marhaba 2021: Un manque à gagner de 1,15 milliard d'euros
Publié dans MarocHebdo le 15 - 06 - 2021

L'exclusion des ports espagnols de l'opération Marhaba 2021 entraînera une perte de plus d'un milliard d'euros pour les opérateurs ibériques et pourrait affecter des milliers d'emplois.
Après avoir subi de plein fouet les effets de la pandémie de Covid- 19, les ports espagnols espéraient sortir la tête de l'eau avec l'opération Marhaba 2021. Grande fut leur déception quand ils ont su que le gouvernement les a une nouvelle fois exclus du circuit maritime des Marocains résidant à l'étranger (MRE), au profit des ports de Sète, Marseille et Gênes.
Une désagréable surprise, surtout en ces temps de crise. «On espère qu'il y aura un retour sur la décision, car on parle de milliers d'emplois dans les structures comme les compagnies maritimes, les stations-services, les hôtels, les restaurants, les agences de voyages, etc.», a déclaré José Ignacio Landaluce, maire d'Algésiras, au site espagnol ABC, qui estime que cette décision est une «catastrophe».
Un qualificatif qui est loin d'être anodin, si l'on sait que plus d'un tiers des passagers et la moitié des véhicules en partance pour le Maroc via l'Espagne transitaient par le port d'Algésiras. Cette exclusion aura de lourdes conséquences pour le port d'Alméria, qui a accueilli plus de 580.000 passagers lors de l'opération Marhaba 2019, soit 4,2% de plus qu'en 2018, d'après Jesùs Caicedo, président de l'Autorité portuaire d'Alméria (APA) cité par le site Europapress.
Des pertes énormes
Concrètement, cette non-participation des ports espagnols entraînera un manque à gagner de 1,15 milliard d'euros, révèle La Razon, dans son édition du 7 juin 2021. Ce qui représente, selon le quotidien espagnol, l'ensemble des dépenses effectuées par les MRE pour la nourriture, l'hébergement dans les hôtels, les billets de ferry et dans les stations- services.
Le directeur commercial de la société FRS, qui s'active dans le transport maritime, confirme ces pertes énormes en déclarant à la chaîne espagnole Antena 3 qu'«au niveau de la facturation, l'opération de traversée du détroit représente à elle seule 500 millions d'euros.» Manuel Piedra, président de l'Association des entrepreneurs des services portuaires de la baie d'Algésiras, explique à l'agence EFE que «chaque escale d'un navire dans un port génère des milliers d'euros de chiffre d'affaires dans de nombreux secteurs: le pilote, le remorqueur, le fournisseur, celui qui collecte les déchets, la blanchisserie, tout un amalgame de sociètés de services».
Autant dire que c'est un grand pan de l'économie espagnole qui risque d'être submergé par ce choix du ministère des Affaires étrangères et des Marocains résidant à l'étranger. Une situation très délicate qui a fait réagir le gouvernement de Pedro Sanchez. La ministre des Finances et porte-parole du gouvernement, Maria Jesùs Montero, a affirmé, mardi 8 juin 2021, à la presse locale «le respect par gouvernement espagnol de la décision du Maroc de suspendre l'opération Paso del Estrecho (opération Marhaba, ndlr) pour la deuxième année consécutive».
Une déclaration faite à l'issue d'un Conseil des ministres qui s'est tenu le même jour à Madrid. D'après la ministre, cette décision marocaine «répond à des critères strictement sanitaires», battant en brèche la tension politique actuelle qui serait à l'origine de ce boycott maritime. Une manière subtile pour calmer les tensions et pousser les autorités marocaines à changer d'avis pour le retour des MRE? Probable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.