Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret relatif à la transformation de la CCG en société anonyme    Supervision bancaire : Bank Al-Maghrib présente le rapport annuel 2020    Ligue des Champions féminine : L'AS FAR largement vainqueur face aux Algériennes (4-1)    Botola Pro D1 / 30ème journée : Le MAT et la RCAZ relégués en 2ème division    Accord entre le Real Madrid et Manchester United pour le transfert de Raphaël Varane    Vaccin anti Covid : Enquête sur le décès d'une femme à Marrakech    Covid-19/Aggravation de la situation épidémiologique au Maroc : L'éclairage du Pr Nabil Tachfouti (VIDEO)    Covid-19/Afrique : livraison des premiers vaccins anti-covid "made in South Africa"    Infosoir/Cinéma : Abdou El Mesnaoui s'exprime sur son nouveau court métrage "Stylo Rouge" (vidéo)    Le ministère des AE reçoit un certificat honorifique du Prix Hassan II pour l'Environnement    Allemagne : une victime et quatre personnes disparues après une explosion d'une usine de déchets    Macron recouvert de fleurs en Polynésie    Voici le bulletin des dernières informations économiques africaines    Vie privée et informatique : La CNDP, l'OCP et l'UM6P scellent une convention    Maroc Telecom réalise 17,78 MMDH de chiffre d'affaires consolidé    Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret relative à la lutte contre le dopage dans le sport    Comptes régionaux : Les disparités régionales persistent et s'accentuent    BAM: Plus de 26.000 personnes ont bénéficié du pogramme Intelaka    Maroc. La loi contre la pollution causée par les navires désormais opérationnelle    Conseil de gouvernement : L'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 10 septembre    Compteur coronavirus : poussée record des contaminations, 6.971 cas en 24 heures    Nasser Bourita en visite dans une Tunisie minée par la crise politique et économique    Sahara : le Malawi ouvre un consulat à Laâyoune    Exploitation portuaire: Tanger Med acquiert 35% du capital de Marsa Maroc    CDG Invest entre dans le tour de table de la startup Saweblia    Le Premier ministre prêt à céder le pouvoir    Alerte météo: une vague de chaleur s'installera à partir de jeudi    Said Bensedira : portrait d'un agent des services algériens lâché par les siens    Le festival «Visa for Movie» du 4 au 8 août à Rabat    Continentales: le Best Of    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    M. El Otmani: Le programme électoral du PJD consacre les réformes auxquelles le parti a adhéré    Pegasus : le Maroc fermera-t-il les bureaux d'Amnesty International ?    Près de 60 migrants morts noyés au large de la Libye    L'aventure olympique prend fin pour de nombreux sportifs marocains    Le Koweït autorise les vols directs vers le Maroc    Maroc Télécom : deux arrivées à la direction    Taghazout : La SAPST renouvelle son partenariat avec la golfeuse Maha Haddioui    Le KAC en deuil : Le jeune entraîneur Saber Belkhouja n'est plus !    Décès de l'ancien président du Wydad Casablanca, Aboubakr Jdahim    En association avec de nombreux artistes, acteurs et influenceurs : «Berred Sayfek», la nouvelle campagne de Coca-Cola    Final Cut à Venise : «Le mensonge originel» d'Asmae El Moudir retenu    "Nektachfou Bladna": Une soirée placée sous le signe de la bonne humeur, mardi à 21h45    Football: L'équipe nationale U23 en stage de préparation du 28 juillet au 2 août à Mâmoura    Cotonou: Séminaire sur l'éducation et la formation au service de l'affermissement des relations maroco-béninoises    La Tunisie en proie à une crise politique qui tourne aux affrontements    Vient de paraître: «Couronne d'épines» de Ali Benziane aux Editions Orion    Décès du penseur et écrivain marocain Mohamed Sabila    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Crise Maroco-Espagnole: Madrid adopte un langage d'apaisement
Publié dans MarocHebdo le 16 - 06 - 2021

Arancha Gonzalez a tiré des enseignements de l'humiliation de son chef de gouvernement lors de sa rencontre avec Joe Biden, en marge du sommet de l'OTAN de Bruxelles. La cheffe de la diplomatie espagnole a changé de discours surtout concernant la reconnaissance de la marocanité du Sahara.
C'est un virage important dans le discours de la diplomatie et des responsables espagnols surtout après l'humiliation publique de Pedro Sanchez, chef du gouvernement, à Bruxelles, en marge du Sommet de l'OTAN lorsque Joe Biden, le président américain, n'a daigné lui consacrer qu'une dizaine de secondes d'entretien.
Dans une interview accordée à la Radio Cadena Ser (proche du PSOE), mardi 15 juin 2021, dans le cadre de l'émission "Hor por Hoy" recueillie par Europa Press, Arancha Gonzalez Laya, cheffe de la diplomatie espagnole, a affirmé qu'elle souhaite désamorcer la tension avec le Maroc, en toute discrétion: «J'ai essayé d'être discrète à l'égard du Maroc car je pense que nous devons rétablir la situation. Nous créons les conditions (de la reprise) par la discrétion. Je ne veux rien dire ou faire qui pourrait remettre en cause notre volonté de reprendre notre relation avec nos interlocuteurs marocains».
Mais c'était sur la question du Sahara que la ministre espagnole était plus attendue après l'échec de son gouvernement d'influencer l'administration Biden. Elle a été invitée à se prononcer sur la position de l'administration Biden vis-à-vis de la reconnaissance par Donald Trump de la souveraineté marocaine sur le Sahara, le 10 décembre 2020. «C'est aux Etats-Unis de décider de leur position sur le Sahara. Ce que l'Espagne a toujours dit, c'est qu'il est important que nous donnions une impulsion aux négociations aux Nations unies. Cette question n'était pas inscrite sur l'agenda du premier contact entre Sanchez et Biden», a-t-elle assuré.
Série de contacts
Des propos qui vont aux antipodes de ce qu'elle a déjà déclaré à ce sujet. Pour rappel, le 14 décembre, la ministre des Affaires étrangères avait, en effet, révélé le que le gouvernement de coalition de gauche en Espagne a initié «une série de contacts» avec l'équipe Biden avec l'espoir de «retourner au multilatéralisme », précisant qu'«il n'y a pas de place à l'unilatéralisme dans la gestion des relations internationales». La cheffe de la diplomatie avait, par ailleurs, souligné que c'est à la prochaine administration de Joe Biden qu'il «revient d'évaluer la situation et voir de quelle manière elle va se positionner et travailler en vue d'une solution juste et durable qui ne dépend pas d'un alignement d'un moment sur un camp ou sur l'autre».
Lors d'une une commission mixte de l'Union européenne à la Chambre des représentants espagnole, mercredi 20 janvier 2021, Arancha Gonzalez Laya s'est refusée d'emblée à tout commentaire sur si l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche contribuerait à renverser la décision américaine de reconnaître la souveraineté du Maroc sur son Sahara.
Puis, elle a révélé, sans ambages, les véritables intentions de son gouvernement par rapport à ce dossier: «L'Espagne insiste, quelle que soit la décision des Etats-Unis prise par le président Trump et toute mesure prise par le président Biden, sur la nécessité de reprendre le processus politique sous les auspices des Nations Unies».
Un retournement de situation moins attendu pour le gouvernement Sanchez, qui espérait garder la carte du Sahara comme un moyen de pression sur le Maroc pour que le Royaume ne revendique pas les deux enclaves occupées, Sebta et Melillia.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.