Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret relatif à la transformation de la CCG en société anonyme    Supervision bancaire : Bank Al-Maghrib présente le rapport annuel 2020    Ligue des Champions féminine : L'AS FAR largement vainqueur face aux Algériennes (4-1)    Botola Pro D1 / 30ème journée : Le MAT et la RCAZ relégués en 2ème division    Accord entre le Real Madrid et Manchester United pour le transfert de Raphaël Varane    Vaccin anti Covid : Enquête sur le décès d'une femme à Marrakech    Covid-19/Aggravation de la situation épidémiologique au Maroc : L'éclairage du Pr Nabil Tachfouti (VIDEO)    Covid-19/Afrique : livraison des premiers vaccins anti-covid "made in South Africa"    Infosoir/Cinéma : Abdou El Mesnaoui s'exprime sur son nouveau court métrage "Stylo Rouge" (vidéo)    Le ministère des AE reçoit un certificat honorifique du Prix Hassan II pour l'Environnement    Allemagne : une victime et quatre personnes disparues après une explosion d'une usine de déchets    Macron recouvert de fleurs en Polynésie    Voici le bulletin des dernières informations économiques africaines    Vie privée et informatique : La CNDP, l'OCP et l'UM6P scellent une convention    Maroc Telecom réalise 17,78 MMDH de chiffre d'affaires consolidé    Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret relative à la lutte contre le dopage dans le sport    Comptes régionaux : Les disparités régionales persistent et s'accentuent    BAM: Plus de 26.000 personnes ont bénéficié du pogramme Intelaka    Maroc. La loi contre la pollution causée par les navires désormais opérationnelle    Conseil de gouvernement : L'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 10 septembre    Compteur coronavirus : poussée record des contaminations, 6.971 cas en 24 heures    Nasser Bourita en visite dans une Tunisie minée par la crise politique et économique    Sahara : le Malawi ouvre un consulat à Laâyoune    Exploitation portuaire: Tanger Med acquiert 35% du capital de Marsa Maroc    CDG Invest entre dans le tour de table de la startup Saweblia    Le Premier ministre prêt à céder le pouvoir    Alerte météo: une vague de chaleur s'installera à partir de jeudi    Said Bensedira : portrait d'un agent des services algériens lâché par les siens    Le festival «Visa for Movie» du 4 au 8 août à Rabat    Continentales: le Best Of    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    M. El Otmani: Le programme électoral du PJD consacre les réformes auxquelles le parti a adhéré    Pegasus : le Maroc fermera-t-il les bureaux d'Amnesty International ?    Près de 60 migrants morts noyés au large de la Libye    L'aventure olympique prend fin pour de nombreux sportifs marocains    Le Koweït autorise les vols directs vers le Maroc    Maroc Télécom : deux arrivées à la direction    Taghazout : La SAPST renouvelle son partenariat avec la golfeuse Maha Haddioui    Le KAC en deuil : Le jeune entraîneur Saber Belkhouja n'est plus !    Décès de l'ancien président du Wydad Casablanca, Aboubakr Jdahim    En association avec de nombreux artistes, acteurs et influenceurs : «Berred Sayfek», la nouvelle campagne de Coca-Cola    Final Cut à Venise : «Le mensonge originel» d'Asmae El Moudir retenu    "Nektachfou Bladna": Une soirée placée sous le signe de la bonne humeur, mardi à 21h45    Football: L'équipe nationale U23 en stage de préparation du 28 juillet au 2 août à Mâmoura    Cotonou: Séminaire sur l'éducation et la formation au service de l'affermissement des relations maroco-béninoises    La Tunisie en proie à une crise politique qui tourne aux affrontements    Vient de paraître: «Couronne d'épines» de Ali Benziane aux Editions Orion    Décès du penseur et écrivain marocain Mohamed Sabila    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Aziz Akhannouch se présente en favori pour les futures élections
Publié dans MarocHebdo le 16 - 06 - 2021

En appelant à la mobilisation générale des Marocains pour participer massivement au prochain scrutin électoral, Aziz Akhannouch dévoile le slogan qui va marquer la prochaine campagne électorale du parti, «Tstahel Hessen» (Tu mérites mieux).
Casablanca, le mercredi 9 juin 2021. Le quartier Bourgogne abrite, en début de soirée, un grand meeting électoral du RNI, qui marque la dernière étape de la tournée régionale menée tambour battant par Aziz Akhannouch, le président du parti. Un leader politique d'envergure qui, comme un marathonien au souffle inépuisable, a conduit son parti vers ce qu'il est aujourd'hui: un parti organisé, structuré, solide et prêt à aborder avec assurance les futures élections législatives.
La salle, située au carrefour du Boulevard Zerktouni et Mohamed El Meknassi, est archicomble. Membres du bureau politique et des différentes instances organisationnelles, militants, jeunes adhérents et journalistes ont assisté à un show exceptionnel à l'américaine avec des histoires humaines, des exposés politiques qui détaillent le programme du parti et des discours qui ont enflammé l'assistance.
La légende sportive nationale, Nawal El Moutawakil, membre du bureau politique du parti, raconte son histoire époustouflante face à un auditoire ému. D'une jeune fille, issue d'une famille modeste, dans son quartier Bourgogne, Nawal El Moutawakil est devenue la plus grande championne olympique que le monde sportif ait connue et qui a réussi à faire honneur à son pays pendant les jeux olympiques de Los Angeles en 1984. Nawal est devenue par la suite ministre de la jeunesse et des sports à deux reprises puis dirigeante internationale de sport en tant que vice-président du Comité international olympique, ayant pour responsabilité d'évaluer les capacités des pays candidats à l'organisation des Jeux olympiques.
Elle estime n'avoir jamais pensé devenir ce qu'elle est aujourd'hui. Mais grâce à la volonté, au travail, à la détermination, au sérieux et à la persévérance, elle a pu, en effet, concrétiser tous ses rêves. Des valeurs qu'elle veut transmettre au sein de son parti, le RNI, où elle milite depuis de nombreuses années pour que son pays accède au rang des nations les plus avancées sur le plan démocratique, économique et social.
Un programme ambitieux
Son successeur à la tribune, Mohamed Boussaïd, ancien ministre de l'économie et des finances, évoque une histoire inspirante pour le parti. L'ex-argentier du Royaume détaille avec brio les sources de financement pour concrétiser le programme électoral du parti. Pour lui, le financement ne pose jamais de problème dans la mesure où il s'agit d'idées convaincantes et de mesures réalistes et fortes capables de sortir le pays de son marasme économique et social ambiant.
Le programme électoral, reposant sur 5 engagements avec pour chaque engagement 5 mesures concrètes, nécessitera une enveloppe financière de 55 milliards de dirhams par an, soit un budget cumulé de 275 milliards de dirhams sur 5 ans. Le montant peut paraître énorme mais le RNI propose des pistes pour trouver l'argent.
La première est de créer le fonds «Zakat Al Mal», auquel vont contribuer les personnes aisées et dont le statut sera élevé au rang d'une institution publique régie par la loi et contrôlée par les mécanismes de contrôle public. La moitié de ce fonds sera consacrée au financement du secteur de la santé, dont le budget sera doublé si le RNI accède au pouvoir. Autre source potentielle de financement: les partenariats à conclure entre le secteur public et le secteur privé. Un mécanisme qui a montré ses fruits pour son efficacité et sa durabilité.
Puis c'est au tour de Aziz Akhannouch de conclure la rencontre avec un discours politique fort et des messages d'espoir adressés aux Marocains. En appelant à la mobilisation générale des Marocains pour participer massivement au prochain scrutin électoral, Aziz Akhannouch dévoile le slogan qui va marquer la prochaine campagne électorale du parti, «Tstahel Hessen» (Tu mérites mieux).
Cette grande tournée régionale, commencée à Agadir le jeudi 3 juin en passant par Marrakech, le vendredi 4 juin, Tanger le dimanche 6 juin puis Oujda, le lundi 7 juin, a permis d'énumérer à travers un programme ambitieux les différents engagements du parti en vue de transformer le quotidien des Marocains, notamment dans un contexte impacté par les séquelles de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19.
Le président du RNI précise que les mesures proposées n'ont pu être mises en place du fait que le parti ne gère pas le gouvernement, mais y participe dans le cadre de la coalition gouvernementale. En revanche, le parti a réussi à obtenir des résultats positifs et significatifs au niveau de l'ensemble des secteurs ministériels qu'il a eu à gérer. A cet égard, M. Akhannouch souligne qu'il s'engagea à mettre en oeuvre son ambitieux programme si son parti obtient la confiance des Marocains lors des prochaines élections législatives.
Le "revenu de dignité"
Concernant le chantier lié à la protection sociale prôné par S.M. le Roi Mohammed VI et qui constitue une réelle révolution sociale, M. Akhannouch a déclare que son parti déploiera les efforts nécessaires afin d'accompagner tous les chantiers royaux, notamment celui lié à la généralisation de la couverture médicale et des allocations familiales.
Aussi, le président du RNI réitère son engagement à généraliser le «revenu de dignité» de 1.000 dirhams par mois, qui sera versé aux personnes âgées de plus de 65 ans, et à la mise en place d'une prime de naissance de 2.000 dirhams pour le premier enfant et 1.000 dirhams pour le deuxième.
Il y a aussi le versement de 300 dirhams par enfant chaque mois dans la limite des trois enfants. Cette allocation vise à soutenir les familles marocaines dans la scolarisation de leur progéniture et à réduire ainsi le phénomène de l'abandon scolaire. Sur le plan fiscal, le RNI s'engage à ne pas augmenter la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), ni l'impôt sur le revenu (IR), ni encore l'impôt sur les sociétés (IS), mais à fournir ses meilleurs efforts pour que chacun paie l'impôt qu'il doit.
M. Akhannouch précise que le programme des Indépendants est une marque déposée du parti, qui servira de véritable charte pour le RNI et qui permettra aux citoyens de suivre toutes les réalisations du parti. Il a également affirmé que le citoyen marocain mérite d'accéder à des services de santé de qualité, mais aussi à un revenu et à un emploi stable, à une protection sociale solide, à une éducation à même de garantir l'égalité des chances pour tous et à un traitement digne de la part de l'administration, car le citoyen marocain mérite le meilleur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.