Aid Al-Adha: La demande estimée à environ 5,6 millions de têtes d'ovins et caprins    Mort de Shireen Abu Akleh: Washington accuse Israël à demi-mots    Météo Maroc: temps assez chaud ce mardi 5 juillet    MRE: Ammor interpellée sur la cherté des billets de voyage    Sahara : L'Algérie accuse le Maroc de «saboter les efforts» de De Mistura    Jeux Méditerranéens (Taekwondo) : Fatima-Ezzahra Aboufaris et Omar Lakehal remportent la médaille d'argent    Moody's change la perspective du Maroc de « négative » à « stable »    Femmes au Maroc : Le verdict du Comité CEDAW est tombé    JM Oran 2022 : Maroc 4-2 Turquie ! Les Lionceaux sur le podium (vidéo)    L'opposition moque de« chaises musicales »    Le Conseil de sécurité publie la réponse de Hilale à son homologue algérien    La contribution sociale de solidarité sera maintenue en 2023    Lekjaa affirme le retour de Ziyech    Pedro Sanchez : « L'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc »    Formule E : Edoardo Morata remporte l'E-Prix de Marrakech 2022    Une convention pour la réalisation des travaux d'aménagement de la voie de «Taddart»    « Le plan d'autonomie offre des pouvoirs législatifs exclusifs à la Région »    Sahara : Singapour appuie le plan marocain d'autonomie    L'élimination de la discrimination à l'égard des femmes au centre de la prochaine réunion du gouvernement    Espagne : des «drones sous-marins» pour acheminer de la drogue interceptés    La MAP lance sa nouvelle webradio thématique « Samaoui », dédiée à l'art Gnaoui    Le drame de Mellilia : Pedro Sanchez n'a rien à reprocher au Maroc    « Morocco Now »: des Japonais saluent les avancées du Maroc    Intempéries : Les Australiens piégés par les pluies torrentielles    Evolution du coronavirus au Maroc. 941 nouveaux cas, 1 226 246 au total, lundi 4 juillet 2022 à 15 heures    [Alerte météo] Vague de chaleur (38 à 45°C) du mercredi au samedi    Les étudiants en médecine haussent le ton    Le dirham se déprécie face à l'euro et au dollar du 23 au 29 juin (BAM)    Malhounyat. Le Festival international de l'art du Malhoune de retour à Azemmour    Rabat Salé : Mémoire et ICESCO signent un nouveau partenariat    Pedro Sanchez : l'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc    Tétouan: des mesures sécuritaires spéciales pour le mariage de Nouâmane Belaiachi    Vidéo - La politique marocaine de l'Algérie expliquée par la boxe    Lancement de la célébration de Yaoundé capitale de la culture du monde islamique    La High Line Art de New York expose une sculpture de la Marocaine Meriem Bennani    Le film néerlando-marocain «Marokkaanse Bruiloft» rafle deux prix à Rabat    Les 24 hélicoptères AH-64 Apache seront livrés au Maroc en 2023    Chambre des conseillers: séance plénière mardi consacrée à la politique générale    La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement à Lisbonne pour la 2e conférence de l'Océan    Le roi félicite le président américain à l'occasion de l'Independence Day    Les Lionnes de l'Atlas réalisent l'essentiel face au Burkina faso    Jazzablanca: Sur la Scène Casa Anfa, Erik Truffaz et Maâlem Hamid El Kasri ont ravi le public    Le Maroc abrite la Supercoupe de la CAF entre le WAC et la RS Berkane    Ligue féminine des champions : Le Maroc officiellement organisateur de l'édition 2022, l'AS FAR qualifiée d'office    Nabila Rmili appelle à accélérer la cadence de traitement des autorisations d'urbanisme    Education : Il était une fois le Baccalauréat !    Joe Biden a reçu un message du roi Mohammed VI    Egypte : le vice-président de la BEI se félicite de l'achèvement réussi de la ligne 3 du métro du Caire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maghreb-Europe: Le gazoduc non renouvelé ?
Publié dans MarocHebdo le 30 - 06 - 2021

L'Algérie envisagerait sérieusement, à en croire le PDG de sa compagnie pétrolière nationale, la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe en fonction depuis novembre 1996.
Le gazoduc Maghreb-Europe, reliant depuis le 1er novembre 1996 l'Algérie à l'Espagne à travers le Maroc, va-t-il cesser après vingt-cinq ans de service? Le quotidien espagnol El Mundo l'assurait dans son édition du 13 juin 2021, et si depuis plusieurs sources médiatiques ont démenti, il n'en reste pas moins que la partie algérienne semble ne pas l'écarter.
C'est ce qui ressort en tout cas de la sortie de ce mardi 29 juin 2021 du président-directeur général de la Sonatrach, Toufik Hakkar, qui lors d'une conférence de presse consacrée aux résultats de la compagnie pétrolière nationale algérienne a affirmé qu'ont été "pris[es] toutes les dispositions nécessaires en cas de non renouvellement du contrat d'excellence du gazoduc concerné".
"Même en cas de non renouvellement de ce contrat qui prend fin en octobre [2021], l'Algérie pourra fournir l'Espagne, mais également répondre à une éventuelle demande supplémentaire du marché espagnol sans aucun problème," a-t-il déclaré. Pour ce faire, l'Algérie userait, toujours selon M. Hakkar, de Medgaz, un autre gazoduc à travers lequel l'Espagne reçoit le gaz algérien mais sans toutefois passer par le territoire marocain -l'entrée en fonction de Medgaz date de mars 2011-, de même que pourrait être utilisée la technologie de la liquéfaction de gaz, dont pour rappel la France avait doté au milieu des années 1960 la voisine de l'Est afin de continuer de s'approvisionner auprès de son ancienne colonie -les travaux avaient alors été effectuée par la compagnie française Technip.
On imagine toutefois mal ceci suffire à l'Espagne, sachant qu'un cinquième du gaz que lui vend l'Algérie passe par Maghreb-Europe. Il se dit d'ailleurs, dans les cercles autorisés, que la voisine du nord ferait actuellement le forcing pour que le contrat relatif au gazoduc soit le plus vite renouvelé, de sorte qu'elle ait une visibilité et sache à quoi s'en tenir.
Vague de froid
Rappelons aussi que des inimitiés étaient apparues au début de l'année 2021, au moment où la péninsule Ibérique avait eu à faire face à une vague de froid, après que l'Algérie ait préféré vendre son gaz à des intermédiaires asiatiques qui lui proposaient des prix plus élevés au lieu de respecter ses engagements avec l'Espagne, qui avait dû piocher dans ses réserves non sans répercuter cela sur les factures des citoyens.
Pour sa part, le Maroc n'en sort dans aucun scénario perdant. Si le renouvellement du gazoduc aboutit, il continuerait à être rétribué -un demi-milliard de dirhams de redevance par an, environ-, tout en continuant à s'alimenter en gaz. Dans le cas contraire, un travail est quoi qu'il en soit mené depuis plusieurs années pour diversifier les sources d'approvisionnement, avec notamment les Etats-Unis, dont l'ancien administrateur de l'Agence de protection environnemental (EPA) Scott Pruitt avait dans cet objectif précis visité le Royaume en décembre 2017, mais aussi des pays africains, à commencer par le Nigéria depuis la visite royale de décembre 2016. Avec ce dernier pays, un gazoduc transitant par l'ensemble de l'Afrique de l'Ouest doit même incessamment voir le jour.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.