Maroc : Une première réunion de la commission chargée de la réforme de retraite    Forum mondial de l'Alliance des civilisations: Moratinos exprime ses remerciements au Roi    Regards croisés sur le partenariat euro-africain    Casablanca : Table-ronde sur la gestion de l'eau    Twitter : Métamorphose en «application à tout faire»    Le Ministère du Commerce et BIM Maroc signent un partenariat pour le développement du local sourcing    L'ambassadeur Samir Dhar : «Alger est obsédé par la question du Sahara mais assure ne pas se considérer comme partie prenante du dossier, cela fait sourire»    CPS de l'UA : Rabat a placé la protection des enfants parmi ses priorités, dit la délégation marocaine    Attijariwafa bank et l'AMCI célèbrent les lauréats internationaux de la Coopération du Maroc    Le ministre yéménite des AE dénonce le rôle de l'Iran dans l'émergence du séparatisme houthi    Coupe du Monde 2030 : L'Ukraine rejoint la candidature de l'Espagne et du Portugal    Christiane Taubira: « Si on ne la ligote pas, la jeunesse peut transformer la société marocaine »    Economie: « Standard & Poor's » attribue une note « positive » au Maroc    Une star de la téléréalité française obtient la nationalité marocaine (PHOTO)    Coronavirus au Maroc: 24 contaminations enregistrées ce mercredi, toujours aucun décès    Mauvais traitements : l'administration pénitentiaire dément les allégations de l'entourage d'un ancien détenu    Nouveaux détails sur le démantèlement de la cellule terroriste à Melilla    Refus du visa Schengen: protestations devant le siège de la Délégation de l'UE à Rabat (VIDEO)    Israël : Sept films marocains au 38ème Festival international du film de Haïfa    Casablanca : «WeCasablancaFestival» revient pour une 3e édition du 6 au 8 octobre    Ligue des champions : Naples ridiculise l'Ajax, la VAR en vedette à Milan    Ligue des champions : Chelsea-AC Milan et Benifica-PSG en affiches ce soir    Pénurie de céréales : le Maroc pourrait se tourner vers la France    Belgique : Hassan Iquioussen pourrait «ne jamais revenir en France»    Leyton Maroc propose un emploi inédit à des étudiants d'Al Akhawayn    Sahara : José Manuel Albares rencontre Staffan de Mistura    Mondial de football pour amputés : Le Maroc écrase l'Argentine 4-0 et file en quarts de finale    Migration : Deux embarcations transportant des Marocains atteignent les côtes espagnoles    Mondial de football pour amputés : Le Maroc étrille l'Argentine (4-0) et file en quarts de finale    La problématique de l'eau au cœur de l'intrigue du roman de Siham Kartobi    Le Festival national du samaâ et de madih à Fès promet un show spirituel    Mouhcine Rahaoui expose ses «Enfants des Mines» à Marrakech    Semaine des prix Nobel : tour d'horizon sur les heureux consacrés    Algérie – Maroc, duel annoncé pour l'organisation de la CAN 2025    Casablanca: arrestation d'une employée de pharmacie pour tentative d'achat d'un nourrisson    Valladolid : Jawad El Yamiq indisponible pendant un mois    Contribuables nouvellement identifiés:laDGI rappelle la prorogation des mesures d'encouragement    Zelensky revendique des avancées « rapides » de ses troupes dans le Sud    SAR la Princesse Lalla Hasnaa inaugure à Marrakech le Parc de l'Oliveraie de « Ghabat Chabab »    L'ANRAC délivre 10 autorisations d'exercice des activités de transformation et de fabrication du cannabis    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mercredi 5 octobre    La campagne de sensibilisation au dépistage précoce du cancer de sein lancée    La Bourse de Casablanca débute dans le vert ce mercredi    Maroc : Nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,8 degrés au large de Driouch    Algérie: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Espagne : feu vert du gouvernement au budget 2023    Production audiovisuelle : Mehdi Bensaid rencontre des responsables de Netflix    ONU : Une sahraouie dénonce la responsabilité de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le gouvernement espagnol joue la carte de l'apaisement avec le Maroc
Publié dans MarocHebdo le 13 - 10 - 2021

Le gouvernement Pedro Sanchez prend ses distances par rapport à la campagne de propagande menée par l'Algérie et par intermédiaire interposé, le Polisario. La décision d'interdire aux journalistes de la RTVE de participer à cet événement organisé par l'Algérie et le Polisario a été cautionnée par la coalition d'extrême gauche Unidas-Podemos.
Pour une fois, le gouvernement Pedro Sanchez prend ses distances par rapport à la campagne de propagande menée par l'Algérie et par intermédiaire interposé, le Polisario. Organisée annuellement le 12 octobre par les séparatistes et financée par leurs «caporaux » algériens (le voyage a été effectué à bord d'un avion d'Air Algérie), la journée de l'«unité nationale» s'est tenue avec la présence de médias occidentaux et notamment espagnols intéressés. Cette année, les journalistes de la radio et télévision espagnole publique n'y ont pas assisté.
Qu'est-ce qui s'est passé? La direction de la Radio et Télévision Espagnole, un organisme sous la tutelle du gouvernement Pedro Sanchez, a interdit à ses journalistes de couvrir la commémoration de la fête du Polisario, organisée dans les camps de Tindouf. Sur la liste de presse, les noms de trois journalistes de la TVE et d'un journaliste de la RNE étaient inscrits. Bien qu'ils aient déjà confirmé le voyage et accompli les formalités liées à leur présence sur le vol, ils n'ont finalement pas pu faire leur travail dans les camps de réfugiés sahraouis.
Vendredi 8 octobre, à deux jours seulement de la date du voyage, la direction de RTVE a décidé d'opposer son veto à la participation de ses journalistes. Selon un communiqué des représentants des travailleurs, les responsables considéraient le voyage comme un «parti pris», étant organisé par le Front Polisario. La RTVE a publié un communiqué assurant que «ce qui a été rejeté, dans l'esprit établi par son statut de l'information, c'est d'accepter des voyages organisés et financés par des sources intéressées». De plus, ils ont soutenu que le moment était «délicat».
Crise diplomatique
Il semble que le gouvernement Pedro Sanchez cherche par tous les moyens à apaiser la tension avec le Maroc et de faire oublier, autant que possible, l'entrée illégale et secrète en Espagne, sous une fausse identité, le 18 avril 2021, du chef des séparatistes, Brahim Ghali, pour se faire soigner. Une affaire qui a provoqué la crise diplomatique entre les deux pays et sur laquelle la justice espagnole essaie de jeter de la lumière pour déterminer les responsabilités au niveau de l'Exécutif.
L'ancienne ministre des Affaires étrangères espagnole, Arancha Sanchez Laya, a été convoquée par la Cour de Madrid à ce sujet après que son chef de cabinet et un général d'armée aient avoué qu'ils ont reçu ses ordres visant à faciliter l'entrée de Brahim Ghali en fermant les yeux sur le protocole sécuritaire et de contrôle en vigueur.
La décision d'interdire aux journalistes de la RTVE de participer à cet événement organisé par l'Algérie et le Polisario a été cautionnée par la coalition d'extrême gauche Unidas-Podemos. Et pourtant, les responsables de Podemos ont toujours manifesté de la sympathie pour le Polisario.
Ce parti avait contribué à l'organisation de la marche de Madrid du 19 juin destinée à soutenir le Polisario. Ses députés et eurodéputés ont l'habitude de défendre les positions du Polisario à la Chambre des représentants comme au Parlement européen. Un retournement de situation pour le moins inattendu. Mais en politique, dit-on, les intérêts changent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.