Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Cumul des mandats: Nabila Rmili, un cas isolé?
Publié dans MarocHebdo le 15 - 10 - 2021

Au regard des dernières modifications de la loi, il n'y a pas d'incompatibilité entre être ministre et président de conseil d'une commune à la fois. En tout cas, Nabila Rmili ne fera certainement pas d'émules. Mais est-ce que le pays manque de compétences au point que le cumul des mandats est devenu monnaie courante?
Tombée jeudi 14 octobre 2021 dans l'après-midi, la nouvelle a eu l'effet d'une onde choc au Maroc. «Conformément aux dispositions de l'article 47 de la Constitution, et sur proposition du Chef du Gouvernement, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a bien voulu nommer M. Khalid Aït Taleb en tant que ministre de la Santé et de la Protection sociale, en remplacement de Madame Nabila Rmili.
Cette nomination intervient conformément aux dispositions constitutionnelles, et après la soumission à la Haute Appréciation Royale de la proposition du Chef du Gouvernement, visant à mettre fin aux fonctions gouvernementales de Mme Rmili, qui a sollicité de se consacrer pleinement à ses fonctions de Présidente du Conseil de la ville de Casablanca», annonce un communiqué du Cabinet royal. Tout est dit ou presque. Ministre de moins de 24 heures. Elle a quitté son poste au lendemain de l'investiture officielle au Parlement du gouvernement Akhannouch.
Compétences nationales
Le peu de flou qui entoure cette nouvelle sans précédent est relatif au temps choisi pour son annonce. Pourquoi attendre le lendemain de l'investiture et non pas avant, au moins le jour même (mercredi 13 octobre) si la raison avancée est les inconvénients du cumul des mandats? Aussi, peut-on considérer la décision de Nabila Rmili de se consacrer entièrement à la gestion de la ville de Casablanca, en sa qualité de maire élue, comme un geste de bravoure politique inédite pouvant peut servir de modèle à suivre? Au sein du gouvernement, quatre membres, à leur tête leur chef, Aziz Akhannouch, ont une double casquette (maire et ministre).
Seront-ils aussi efficaces et efficients, présents comme il se doit, au sein de leur département ministériel comme à l'intérieur de la circonscription à la tête de laquelle ils ont été portés par leurs électeurs? La concomitance de plusieurs élections lors du scrutin du 8 septembre 2021 est à l'origine de cette question du cumul des mandats qui pose le problème des incompatibilités.
Au regard des dernières modifications de la loi, il n'y a pas d'incompatibilité entre être ministre et président de conseil d'une commune à la fois. Si les lois organiques régissant le travail des collectivités territoriales ont spécifié l'incompatibilité de l'exercice d'une fonction exécutive avec la présidence d'un conseil de région, elles ne l'ont pas prévu en ce qui concerne la présidence des conseils des communes.
De même, la loi organique relative à l'organisation et à la conduite des travaux du conseil du gouvernement et au statut de ses membres ne prévoit pas d'incompatibilité entre les fonctions de maire et cellle de membre du gouvernement (article 32). En tout cas, Nabila Rmili ne fera certainement pas d'émules et son cas peut être considéré comme isolé et unique.
Mais cela pose cette question lancinante: est-ce qu'il n'y pas d'autres compétences qui peuvent gérer le pays, peu importe qu'elles émanent des organes dirigeants des partis politiques ou qu'elles soient cooptées au vu de leurs réalisations et parcours? Le cumul des mandats laisse entrevoir une pénurie ou un déficit de compétences nationales. Or, c'est totalement faux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.