Carrefour diplomatique: à Rabat, rencontre sur l'investissement    IPC et inflation sous-jacente : progression de 1,4% et de 1,7% en 2021    Edito : Gouvernement d'action    Industrie aéronautique marocaine : Décollage imminent    Les prix des fruits et légumes ont bondi de 9% en France entre 2019 et 2021, selon Familles rurales    USA: Suspendus à cause de la 5G, Emirates reprend « temporairement » ses vols    Achraf Hakimi dans l'équipe de l'année d'EA Sports    Covid-19: Gestion des cas contact et pic épidémique.. Le point avec un spécialiste    Météo Maroc: temps assez froid ce vendredi 21 janvier    Casablanca: le propriétaire d'un café risque très gros    France : le gouvernement dévoile le calendrier de « levée progressive » des mesures restrictives    Avion dérouté par le Bélarus: la justice américaine inculpe des responsables de Minsk    Le Datacenter du ministère de l'Economie et des Finances certifié "Tier III" d'Uptime Institute    Léger recul des homicides au Mexique, toujours miné par la violence    Bourita s'entretient avec son homologue malien    Russes et Américains se parlent à Genève pour tenter de désamorcer la crise ukrainienne    Sekkouri: Le programme "Awrach" reflète l'engagement du gouvernement à soutenir les piliers de l'Etat social    CAN 2021: Programme des 8ès de finale    Covid-19: chute du nombre de cas en Afrique, la 4e vague reflue (OMS)    Les Pharaons s'imposent sur le fil    Terrorisme : Le parquet fédéral belge enquête sur l'agression de la ressortissante à Agadir    Hachem Bastaoui a-t-il réellement mis fin à sa carrière ? Son frère Oussama brise le silence    CAN 2021 : Les Fennecs éliminés par les Eléphants    M. Bourita s'entretient avec son homologue malien    La Russie s'emporte contre les menaces américaines    NourAyadi, la pianiste qui évolue dans la cour des grands    Adonis le spirituel dissident !    Audience des chaînes nationales : que regardent les marocains ?    Covid-19 : 9 061 nouveaux cas, plus de quatre millions de personnes ont reçu les trois doses    Le Conseil de gouvernement prend connaissance d'un accord portant création du siège de l'Union Panafricaine de la Jeunesse à Rabat    Service militaire : L'annonce du ministre de l'Intérieur    Maroc: 206 nouveaux GAB en 2021 (CMI)    La FIFA annonce une nouvelle réglementation pour les prêts    Accord pour faciliter l'accès à la pilule anti-Covid de Merck dans 105 pays    Un récif corallien très rare découvert près de Tahiti par une mission de l'UNESCO    Après une année à la Maison Blanche, Biden évoque de nombreux « défis » et « d'importants progrès »    Les efforts de SM le Roi en faveur de la question palestinienne mis en avant devant le Conseil de sécurité    Espagne : Plus de 285.000 Marocains inscrits à la sécurité sociale    Ouverture des frontières : Ryanair jette l'éponge, Akhannouch reste évasif    Largement touchée par le Covid : Mission difficile pour la Tunisie face à la Gambie    Barça à Dembélé : '' On ne veut plus de vous M. Dembélé. Partez dès cet hiver SVP !''    Patrimoine : Rabat et Washington unis pour préserver les mosaïques historiques de Volubilis    Le poète El Houcine El Qomri est décédé    Tan-Tan : 16 arrestations dans une affaire d'immigration illicite et de trafic d'êtres humains    Akhannouch , Inshallah pour un gouvernement de résultats    CAN 2021 / Programme de ce jeudi : La Tunisie se présente avec seulement 16 joueurs !    José Manuel Albares : parvenir à un accord définitif sur le Sahara est un «impératif moral»    L'Oriental Fashion Show retrouve la scène de la mode parisienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Reconnaissance de la marocanité du Sahara par la Colombie
Publié dans MarocHebdo le 29 - 10 - 2021

Le Maroc n'a rien moins qu'arraché le soutien de la quatrième puissance économique d'Amérique latine à son intégrité territoriale. Une nouvelle victoire diplomatique dont il faut bien se féliciter en tant que telle.
Il faut vraiment connaître le poids de la Colombie pour mesurer l'impact de sa reconnaissance de la marocanité du Sahara. Quatrième puissance économique d'Amérique latine, où il jouit par conséquent d'une influence non négligeable, le pays est une bien jolie corde que le Maroc vient d'ajouter à l'arc de sa lutte pour faire valoir ses droits sur ses provinces du Sud à l'international.
Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, pouvait donc bien bomber le torse ce jeudi 28 octobre 2021 après que la vice-présidente et ministre des Relations extérieures colombienne, Marta Lucia Ramirez, l'ait informé des instructions ayant été données à l'ambassade de son pays d'étendre sa juridiction consulaire à ces provinces.
Cette dernière a, dans le même sens, mis en exergue "l'importance de l'initiative marocaine" pour la négociation d'un statut d'autonomie au Sahara, "en vue de parvenir à une solution politique, réaliste, durable et basée sur le compromis de toutes les parties, en vue de mettre fin à cette question, qui est vitale pour le Maroc, dans le cadre de sa souveraineté et de son intégrité territoriale".
Ce qui constitue une déclaration sans équivoque, pour le moins. Cette victoire diplomatique, puisqu'il ne faut pas manquer de la qualifier en tant que telle, vient surtout contrebalancer l'échec enregistré au mois de septembre 2021 au Pérou et en Bolivie, qui coup sur coup avaient rétabli leur reconnaissance de la soi-disant "République arabe sahraouie démocratique" (RASD), au nom de laquelle le mouvement séparatiste du Front Polisario revendique la partie du Sahara marocain anciennement colonisée par l'Espagne.
Bouleverser la donne
Pour autant, il ne faut pas la considérer comme un acquis éternel: si, certes, la Colombie avait dès décembre 2000 choisi de rallier le camp de la raison, en gelant sa reconnaissance de cette même "RASD" une quinzaine d'année après l'avoir reconnue -en février 1985-, il n'en reste pas moins qu'un changement de président peut, à tout moment, bouleverser la donne. Ce qu'illustre d'ailleurs les cas péruvien et bolivien ou, encore, avant eux, ceux du Nicaragua et de Panama, respectivement revenus en janvier 2007 et janvier 2016 sur le gel et la suspension de leurs reconnaissances.
Mais il faut tout de même saluer le très bon travail de terrain mené depuis sa nomination en novembre 2017 par le roi Mohammed VI par l'ambassadrice du Maroc à Bogota, Farida Loudaya, que le sénat colombien avait notamment décorée de la médaille de l'Ordre du mérite démocratique en juin 2018. Celle-ci a bien su confirmer, au cours des quelque quatre dernières années, les qualités qui déjà, dans la première moitié des années 2000, lui avaient permis de se distinguer à la tête de la direction des affaires américaines et d'en faire une des étoiles du réseau diplomatique marocain dans le monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.