HCP: une majorité gouvernementale hégémonique implique une dynamique des réformes    Dominic Cummings, l'ex-éminence grise devenu l'ennemi juré de Boris Johnson    Gabon – Maroc : Janny Sikazwe, officiel de la VAR    Tarfaya: 45 candidats à l'immigration sauvés par la Marine    Azrou : Arrestation d'un individu en état d'ivresse, ayant provoqué un accident    M. Daki: La justice numérique, un des piliers de la réforme globale du système judiciaire    Paiement en commun : La ZLECAF esquisse les contours de la monnaie unique    Maroc-Espagne : les mots insuffisants de Pedro Sánchez    Covid-19. Omicron représente 95% des cas positifs au Maroc [Ministère de la Santé]    Un nouveau ferry en partance de Tanger Med vers Marseille programmé ce 24 janvier    Cristiano Ronaldo remporte un « Prix spécial » de la Fifa pour son record de buts en sélection    Le Parlement européen a une nouvelle présidente : La Maltaise Roberta Metsola    Commerce international : un partenariat CGEM-ADII pour l'accompagnement des entreprises    Plus de 4 700 signatures pour une pétition contre le maintien du couple Filali en France    Maroc : Liberté provisoire pour la militante Fatima Zohra Ould Belaid    Tourisme : Le gouvernement accorde un montant de 2MMDH pour soutenir le secteur    Le Maroc un des leaders mondiaux en matière d'hydrogène vert    Un autre club de Serie A sur les traces de Sofyan Amrabat    CAN 2021 / Programme de ce mardi : Quatre matches décisifs pour la hiérarchie et la qualification    CAN 2021 / Arbitrage : Une première, un quatuor féminin pour le match Guinée-Zimbabwe    L'Ambassadeure de l'UE présente ses lettres de créances au Souverain    Pour Eric Zemmour, «c'est le pétrole que la France a trouvé en Algérie qui permet de nourrir sa population de 40 millions»    Sécurité routière: NARSA dévoile son plan national de contrôle (2022-2024)    Covid-19 : Le pic épidémique aura lieu vers fin janvier, selon Mustapha Naji    L'importance du tourisme pour le redressement économique en 2022 : l'essentiel du rapport de l'ONU    La réalisation de la voie ferrée Marrakech-Agadir est l'une des priorités du plan de l'ONCF    Sahara : Washington réitère son soutien à l'envoyé onusien de Mistura    Vols internationaux : Plaidoyer pour une fin du lockdown aérien    « La musulmanité face à l'islamisme : le nouveau défi de la République »    Une tempête de neige balaie le Canada    Une nouvelle ligne ferroviaire entre la Tanzanie et le Burundi    Le MEF obtient la certification TIer III d'Uptime Institute pour son DataCenter    Tempête sur la côte Est américaine: plus de 200.000 foyers sans électricité    L'ONU suspend ses vols réguliers vers le Mali    Météo: les températures baissent au Maroc, les détails par villes    Météo Maroc: temps assez froid ce mardi 18 janvier 2022    Covid 19: 130 établissements scolaires fermés durant la période du 10 au 15 janvier    Conseil de gouvernement : la marque «Morocco Tech», en tête de l'ordre du jour    Mehdi Bensaid déterminé à promouvoir le théâtre et le cinéma au Maroc    Peu de réussites, beaucoup de fustrations: un an de mandat Biden    CAN 2022: Sofiane Alakouch seul manquant à l'entraînement des Lions de l'Atlas avant le Gabon    Une anti-IVG favorite pour la présidence du Parlement européen    A la galerie casablancaise A2 : Patrick Lowie et Bilal Faris exposent leurs sculptures oniriques avec «Agitateurs»    Maroc: 150 nouvelles salles de cinéma verront le jour    Cinéma : Les salles de l'IF Maroc proposent une sélection des meilleurs films 2021-2022    Hamid Douieb expose ses œuvres récentes à Marrakech    2M mag: Artisanat et art au programme de ce soir à 22h50    Mounia Aram remporte le prix de l'innovation culturelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bank Al Maghreb constate une hausse des taux d'intérêts bancaires
Publié dans MarocHebdo le 23 - 11 - 2021

Alors que les banques sont plus que jamais appelées à baisser leurs taux d'intérêts pour promouvoir l'investissement, la tendance est plutôt à la hausse. C'est ce que constate la banque centrale au terme d'une enquête menée auprès des banques pendant le troisième trimestre 2021.
C'était attendu. Les taux d'intérêt débiteurs ont augmenté pour le troisième trimestre de l'année 2021. Ils font en effet ressortir un taux moyen de 4,35%, au lieu de 4,32% pendant le trimestre précédent. C'est une enquête de Bank Al Maghreb qui a conclu à cette hausse dans un contexte économique qui commence certes à connaître une reprise, mais qui demeure tout de même toujours marqué par les effets de la pandémie. L'enquête de la banque centrale décortique cette hausse.
Ainsi, par objet économique, les taux se sont établis à 4% pour les facilités de trésorerie, à 4,79% pour les crédits à l'équipement, à 4,72% pour les prêts immobiliers et à 6,51% pour les prêts à la consommation. Par secteur institutionnel, le taux appliqué aux crédits aux particuliers s'est situé à 5,20% et celui des prêts aux entreprises non financières à 4,17%. S'agissant des crédits aux entreprises non financières privées, le taux s'est établi à 4,20%, avec 3,83% pour les grandes entreprises et 4,98% pour les très petites, petites et moyennes entreprises.
Economie à bout de souffle
Force est de constater que les grosses boîtes sont clairement privilégiées avec des taux d'intérêts bas alors que les PME, qui constituent pourtant plus de 95% du tissu économique national, subissent des taux d'intérêt élevés. Une situation anormale décriée par les investisseurs, qui appellent les banques à faire preuve de justice bancaire pour inciter les entreprises à l'investissement. C'est dans ce cadre que s'inscrit justement l'initiative royale en 2019 à travers laquelle S.M. le Roi Mohammed VI avait appelé d'une façon solennelle les banques à proposer des taux d'intérêts bas au profit des porteurs de projets.
Cette initiative, baptisée «Intelaka», avait poussé les entrepreneurs à reprendre espoir quant à leurs relations avec les banques. Mais l'arrivée de la crise du Covid-19 avait, en quelque sorte, freiné cet élan qui devait permettre un véritable redécollage économique et une reprise des projets d'investissement. S'il est vrai que certaines banques ont repris leurs campagnes en direction des porteurs de projets dans le cadre du programme royal, il n'en demeure pas moins que ce n'est pas encore l'engouement pour les autres banques.
Certains parlent d'une volonté affichée par les banques de retrouver un certain équilibre financier après la terrible crise financière provoquée par la pandémie. D'autres n'hésitent pas à pointer du doigt la voracité des banques qui ont réalisé des bénéfices incroyables pendant les années avant le Covid, se chiffrant à plusieurs milliards de dirhams pour certaines d'entre elles. Ce qui fait que la hausse récente des taux d'intérêt renforce cet aspect de gagner de l'argent au détriment d'une économie à bout de souffle à cause d'une crise pandémique foudroyante.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.