Jeux africains : Le prince Moulay Rachid donne le coup d'envoi    Répit pour Huawei en plein flou sur les négociations commerciales avec Pékin    Ce que veut dire la Révolution du Roi et du Peuple    Marocains résidant à l'étranger : Cartographie des Marocains d'Europe    Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…    Le village de la 12e édition des Jeux africains ouvre ses portes à Rabat    Philippe Coutinho s'engage avec le Bayern Munich    Karim Alami perd tragiquement son fils    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    La Bourse de Casablanca réalise une bonne performance hebdomadaire    Managem annonce un chiffre d'affaires en baisse    El Andaloussi quitte Safran Electronics & Defense Morocco    Télécoms: L'ANRT dématérialise les agréments    Développement durable: La Commission nationale bientôt opérationnelle    L'expertise marocaine brille lors d'une formation internationale sur le sauvetage sportif en Centrafrique    Aïd Al Adha 1440 : Bon déroulement de l'opération d'abattage    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    Moussaoui Ajlaoui : Créer un nouvel Etat en Afrique du Nord serait suicidaire pour la région. La position de Washington va dans ce sens    La France se prépare à accueillir le G7    L'administration américaine s'oppose à la création d'une entité fantoche    Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7    Macron recevra jeudi Boris Johnson puis Kyriakos Mitsotakis    Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville de Khan Cheikhoun    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Casablanca    Le fauteuil    La prise de conscience!    Doukkal s'entretient avec son homologue chinois sur la coopération dans le domaine de la santé    Le Royaume prend très au sérieux l'avenir et le présent de ses jeunes : Pour un Maroc fait par et pour sa jeunesse    La liste élargie de Hallilodzic    Jeux Africains : Le Maroc gagne par forfait l'Afrique du Sud    Démarrage de la nouvelle saison    Vidéo. Ce que pensent les Casablancais de la nomination d'Halilhodzic    Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!    Visite de travail à Copenhague du président du Conseil exécutif de l'UNICEF, Omar Hilale    L'incendie qui ravage Grande Canarie hors de contrôle, nouvelles évacuations    Un incendie ravage une forêt de pins sur les hauteurs de Béni Mellal    Les usagers d'Instagram pourront désormais dénoncer la désinformation    Météo: les prévisions de ce lundi    Parcs zoologiques. Vers la fin de la capture et la vente des éléphants d'Afrique    Le Maroc: marché international de commerce de fossiles    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage    Nouvelle édition du Festival "Voix de femmes" à Tétouan    The Mask : Un reboot au féminin en préparation    La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca    11è édition des Voix de Femmes à Tétouan du 19 au 24 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc profond à la merci de la nature
Publié dans MarocHebdo le 08 - 12 - 2016

Les populations des zones frappées par le froid croisent les doigts, les autorités se mobilisent
Au Maroc, l'hiver est toujours attendu, notamment pour ses pluies bénéfiques à une économie encore très dépendante de l'agriculture. Seulement, ce qui peut être une source de salut pour certains constitue pour d'autres Marocains, notamment ceux vivant dans les zone enclavées et extrêmement froides, l'augure d'une énième saison de calvaire, de problèmes, voire de drames.
Il faut dire que dans le Maroc de 2016, le froid, les fortes chutes de neige, mais surtout ce qui en résulte bien évidemment, continue encore de frapper fort et menacer des vies. Pour éviter le pire, littéralement, puisque les fortes baisses de températures en période hivernale ont déjà entrainé des cas de décès dans le passé, différents acteurs se mobilisent depuis plusieurs jours.
Situation de précarité
Cette année, les chutes de neige sont plutôt précoces. Une couche blanche couvre déjà de vastes parties du Grand et Moyen Atlas. Voir le mercure frôler le zéro n'a rien de surprenant. C'est justement cette belle couche de neige qui taraude les esprits des populations locales. Dans les dizaines de douars près de Khenifra ou Midelt, la nature vient enfoncer le clou et complique davantage la situation de précarité dans laquelle vivent ces populations. Dans ces conditions, l'approvisionnement en denrées essentielles pour la vie quotidienne de ces damnés des montagnes et du froid devient une mission extrêmement difficile. Aliments, médicaments et autres produits de première nécessité deviennent la première préoccupation de habitants de ces régions.
Ces tourments, les habitants des régions enclavées, particulièrement du Moyen et du Grand Atlas les endurent depuis la nuit des temps. Mais il a fallu attendre 2007 pour que l'opinion publique découvre une catégorie de Marocains écrasés par les aléas de la nature. Cette année-là, le petit douar d'Anfgou, situé à 120 kilomètres au sud de la ville de Midelt, fait la une des journaux, mais pour la plus atroce des raisons. Plus d'une trentaine d'enfants y trouvent la mort, touchés par une épidémie et privés de soins à cause des difficultés logistiques et climatiques les empêchant de se procurer un traitement.
Un douloureux souvenir
Perché à plus de 2.500 mètres d'altitude, ce modeste village constitué de maisons de fortune est devenu alors, il y a une décennie, le symbole d'un profond malaise qui hante ce que beaucoup appelle le Maroc profond, le Maroc «inutile».
Mais les vies de ces enfants n'auront pas été sacrifiées en vin, puisque depuis, les consciences se sont réveillées, et un travail s'est fait et continue de se faire, bien qu'il soit encore insuffisant pour sortir les populations de ces contrées de leur isolement mortel. Ce tristement célèbre hameau d'un peu plus de 3.000 habitants a été doté de plusieurs infrastructures de base, dont notamment une route, une école primaire et même le raccordement au réseau d'eau et d'électricité.
Il faut dire que les visites successives du roi Mohammed VI sur place, en 2008 et en 2009 ont eu de l'effet. Pour éviter les scénarios tragiques du passé, un hôpital militaire mobile a été mis en place, fin novembre 2016, dans la localité d'Anfgou suite à des instructions royales pour la mobilisation en vue de faire face à la chute importante des températures dans certaines régions du Royaume.
Le 21 novembre, le souverain avait lancé les efforts pour lutter contre le froid de l'hiver 2016-2017 en donnant ses instructions aux ministères de l'Intérieur et de la Santé, aux Forces Armées Royales, à la Gendarmerie royale et à la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, en vue de se mobiliser pour faire face à la chute importante des températures que connaîtront certaines régions du Royaume, en particulier le Moyen et le Grand Atlas.
D'ailleurs d'autres hôpitaux de campagne devront être installés dans les provinces d'Azilal, Khénifra et Midelt et toutes les mesures seront prises, en coordination avec les autorités locales, pour apporter l'assistance nécessaire aux populations concernées de façon à garantir leur sécurité et leur quiétude, souligne le ministère dans un communiqué parvenu à Infomédiaire Maroc. Des actions humanitaires ont été également initiées par la Fondation Mohammed V pour la solidarité dans les zones affectées par la vague de froid dans la province de Midelt.
Plan d'action
Des opérations d'hébergement ont été aussi menées par les autorités locales en coordination avec les départements ministériels concernés au profit des personnes sans abri, dans les centres d'accueil relevant de la région de Drâa-Tafilalet. Les différents services concernés au niveau de la Wilaya se sont mobilisés pour apporter l'assistance nécessaire aux populations touchées de façon à garantir leur sécurité et leur quiétude.
Egalement, la Fondation Mohammed V pour la solidarité s'est impliquée dans les efforts en faveur des régions montagneuses enclavées, à travers une caravane, qui venait de faire escale, le 28 novembre 2016, dans la commune d'Ait Tamlil dans la province d'Azilal. L'objectif étant de venir en aide aux populations de ces régions touchées par la vague de froid et la chute de neige.
Ainsi, les actions comprennent la distribution de couvertures et de denrées alimentaires (sucre, huile, thé, lait, légumineuses…) aux bénéficiaires. Cette opération devait profiter à 5.646 familles de 78 douars répartis sur l'ensemble du territoire de la province d'Azilal, l'une des plus impactées par les vagues de froid sur tout le territoire national.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.