Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    GB: les femmes enceintes fortement encouragées à se faire vacciner, face au variant Delta    Hausse de 4,1% du crédit bancaire en juin (BAM)    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    Causalités foireuses et jugement médiatique orienté    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19. Le ministère de la Santé lance un appel à éviter les centres de vaccination à grande affluence    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    CEA-ONU : Les Initiatives Royales pour la promotion de la condition de la femme, saluées par Vera Songwe    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Le président russe félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    BCP : Un Produit net bancaire de 10,2 milliards DH à fin juin    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Banques participatives/ BAM : les dépôts à vue collectés grimpent de 49% en 2020    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    Marocanité du Sahara : Une reconnaissance américaine historique    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    Maroc : découvertes de vestiges archéologiques majeurs à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Moins d'une Marocaine sur 3 allaite ses bébés au sein
Publié dans MarocHebdo le 25 - 04 - 2017


Une pratique utile mais menacée de disparition
Plus de lait naturel pour nos bébés marocains, et moins de biberons remplis de lait industrialisé. Ceci est le mot d'ordre pendant près d'une semaine, notamment dans les centres de santé de plusieurs villes du Royaume.
«Une voisine à moi m'en a parlé et je suis là par curiosité. J'ai peu de choses à faire à la maison ce matin, alors pourquoi pas venir assister», nous explique Soumia, une jeune maman, venue prendre part à une activité de sensibilisation sur l'importance de l'allaitement naturel qui se tient dans un centre médical urbain à Salé. En effet, la semaine nationale de la promotion de l'allaitement s'est déroulée du 10 au 16 avril 2017. «Conscient de l'importance de cette pratique idéale d'alimentation de l'enfant et conformément au plan d'action 2012-2016, le ministère de la Santé a retenu la promotion, le soutien et la protection de l'allaitement maternel comme une stratégie prioritaire», estime le département d'El Houcine Louardi.
Une alimentation idéale
Il faut dire que la situation est loin d'être rassurante. Elle est même très inquiétante. Actuellement, seulement 27,8% des femmes au Maroc, soit à peu plus d'une femme sur quatre, allaitent leur bébé exclusivement au sein durant les six premiers mois. D'autant plus que la tendance baissière n'est pas à démontrer. En effet, en 1992, 51% des enfants étaient nourris exclusivement au sein durant les six premiers mois de leur vie.
En 2004, ils n'étaient plus que 32%. Sans oublier que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise une moyenne d'allaitement naturel de 24 mois, alors que cette moyenne ne dépasse pas les 16 mois. Cette semaine de sensibilisation étant organisée sous le signe «Aidons les mères à allaiter leurs enfants, partout et à n'importe quel moment», un problème majeur entravant le recours à l'allaitement naturel revient en force. Car «partout » et «n'importe quel moment» impliquent bien évidemment les heures de travail, dans les lieux de travail pour les mamans qui pratiquent un métier. Sachant que le nombre de femmes impliquées dans le marché de travail ne cesse d'augmenter, cela pose problème. A titre d'exemple, le congé maternité est limité à 14 semaines, soit moins de 4 mois. Insuffisant alors que la durée minimale d'allaitement naturel préconisée par l'OMS est de 6 mois. Les médecins pédiatres insistent également sur ce point-là.
Les souhaits du ministère de la Santé se heurtent aux obstacles de la réalité. Notamment le cadre de juridique en vigueur au Maroc. Sur le plan juridique, le Code du travail de 2003 stipule que la mère salariée a le droit quotidiennement d'allaiter son enfant durant les heures de travail, rémunérées comme temps de travail, d'une demi-heure le matin et d'une demi-heure l'après-midi.
Par ailleurs, toute entreprise employant plus de 50 femmes doit mettre à la disposition des mères un «espace allaitement» répondant à des critères précis d'hygiène et de surveillance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.