«L'histoire lui a donné raison...»    Le PPS fait entendre la voix des catégories impactées par les mesures de confinement    Des experts soulignent la pertinence de la Proclamation américaine    La révolution sociale    Les TPE lourdement impactées    Principaux points de l'enquête de conjoncture    Man City rejoint le PSG, le Real affronte Chelsea    Covid-19 : annuler les JO reste une option pour Tokyo    Des experts américains se penchent sur le vaccin Johnson & Johnson    «Trilogie Marocaine 1950-2020» au musée national de Madrid    «Je me suis engagé à faire entendre la voix des habitants des montagnes»    Au Liban, ils ont survécu à la guerre civile mais sont terrassés par la crise    Les autorités consulaires de Séville se rendent auprès des saisonnières marocaines    38 jours en mode survie dans la jungle d'Amazonie    "Cultures ouvertes : L'Espagne et le Maroc " , une exposition virtuelle de l'Institut Cervantès    Cérémonie des Oscars: Des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Tennis : À l'ACSA... Inès, la confirmation, et Réda, la révélation ! M.BELAOULA    Covid-19 au Maroc : 596 nouveaux cas en 24 heures    La Comader réfute les allégations sur la qualité du blé    13.850 bénéficiaires de l'Opération Ramadan 1442    Piratage de 19 millions de comptes Facebook au Maroc    Maintien de la fermeture des salles de cinéma au Maroc    Tout faire pour développer le sens artistique et culturel des élèves    "Echos de la mémoire sur les montagnes du Rif", de Fatiha Saidi    Le message du roi Mohammed VI au roi des Belges    Suivez en direct la conférence de presse de BAM sur le lancement du Service de Centralisation des Chèques Irréguliers    Antony Blinken en Afghanistan pour discuter du retrait des troupes américaines d'ici le 11 septembre    WAC-MCO: le pactole pour les joueurs oujdis en cas de victoire    Couvre-feu ramadanesque: Casablanca comme vous ne l'avez jamais vue (VIDEO)    Hyundai Maroc : commercialisation amorcée pour le nouveau Tucson    WAC-MCO en prologue de la 12ème manche de la Botola Pro D1    Neymar se dit " plus heureux qu 'avant" à Paris    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Abdellatif Hammouchi, l'oeil qui veille sur le Maroc    La Bourse de Casablanca débute en hausse    Paris et Chelsea perdent mais passent    Des averses orageuses et de fortes rafales de vent attendues jeudi    Maroc/Accidents de la route: 12 morts et 2.355 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    La vigilance au quotidien, au maroc et à l'étranger    OMS : Septième semaine consécutive d'augmentation des contaminations dans le monde    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Algérie : dégradation de l'état de santé de 23 détenus, en grève de la faim depuis 9 jours    Sahara marocain: L'ambassadeur du Maroc à Moscou s'entretient avec le vice-ministre russe des AE    MMA: troisième confrontation entre McGregor et Poirier à Las vegas    Dakhla : Le RNI lance Ramadaniyat Al Ahrar    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    Météo: encore de la pluie ce jeudi 15 avril au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« Petites bonnes »: Le gouvernement interpellé sur l'âge minimal de travail
Publié dans MarocHebdo le 28 - 04 - 2017

Le sort réservé à des dizaines de milliers de «petites bonnes» ne figure pas parmi les priorités du gouvernement présentées par Sâad Eddine El Othmani devant le Parlement, mercredi 19 avril 2017. C'est ce que déplore le collectif associatif «Pour l'éradication de l'exploitation des mineur(e)s dans le travail domestique» dans un communiqué publié récemment.
«Dans le programme présenté par le Chef de Gouvernement, le sujet est traité en une phrase générique qui concerne «la mise en œuvre de la loi 19.12», sans autre précision sur le sort réservé aux dispositions qui consacrent à 16 ans l'âge minimal d'accès au travail domestique pendant une période transitoire de 5 ans à compter de la date de publication dans le Bulletin Officiel des décrets d'application de ladite loi», relève le collectif. Or, les acteurs associatifs appellent à modifier les dispositions des articles 6 et 27 de cette même loi pour permettre d'appliquer immédiatement la limitation à 18 ans de l'âge minimal d'accès au travail domestique. A cet effet, le collectif a adressé des lettres aux chefs de parti et aux groupes parlementaires dans les deux Chambres du Parlement pour rappeler l'injustice subie par les «petites bonnes»

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.