Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    GB: les femmes enceintes fortement encouragées à se faire vacciner, face au variant Delta    Hausse de 4,1% du crédit bancaire en juin (BAM)    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    Causalités foireuses et jugement médiatique orienté    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19. Le ministère de la Santé lance un appel à éviter les centres de vaccination à grande affluence    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    CEA-ONU : Les Initiatives Royales pour la promotion de la condition de la femme, saluées par Vera Songwe    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Le président russe félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    BCP : Un Produit net bancaire de 10,2 milliards DH à fin juin    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Banques participatives/ BAM : les dépôts à vue collectés grimpent de 49% en 2020    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    Marocanité du Sahara : Une reconnaissance américaine historique    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    Maroc : découvertes de vestiges archéologiques majeurs à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un dimanche Ramadanien à souk Jmiaa
Publié dans MarocHebdo le 13 - 06 - 2017

Reportage dans l'un des marchés les plus populaire de Casablanca
Au quartier populaire de Derb Sultan, le marché de Jmiaa vit au rythme de Ramadan. Aux côtés des activités habituelles, d'autres font leur apparition spécialement à l'occasion du mois sacré.
Dans une ville aussi immense que Casablanca, nombreux sont les endroits où il est possible de découvrir et vivre l'esprit Ramadan avant le ftour. Parmi ces endroits figure le célèbre souk de Jmiaa, dans le quartier populaire de Derb Sultan. Réputé pour son attractivité, ce souk gagne davantage en notoriété durant le moins sacré, et voit sa taille et son importance s'accroître encore plus. En témoigne la difficulté d'y accéder. Ici, difficile de pouvoir s'aventurer en voiture, car les rues, ruelles et même les grandes voies sont totalement occupées par des centaines de commerçants. Certains sont des habitués des lieux, tandis que beaucoup d'autres débarquent ici spécialement à l'occasion du Ramadan pour profiter de la folie dépensière qui touche les ménages marocains durant ce mois. "Je viens ici presque chaque weekend pour faire mes courses. C'est devenu une habitude pour moi depuis plusieurs années", nous explique Samir, une quadragénaire. Si lui habite assez près du marché de Jmiaa, d'autres clients réguliers défient la distance pour venir ici.
Aux abords du souk, les vendeurs d'ustensiles, de produits en plastique et autres objets d'usage quotidien sont bien installés dans leurs magasins qui longent la grande voie menant au coeur du souk. Sur la voie asphaltée, de petits commerçants ont étalé, à partir de midi, divers produits alimentaires. Des jus, du fromage, des biscuits et des gâteaux, ou encore de la viande transformée, sont entre autres les produits les plus présents.
Hausse de consommation
En avançant de quelques dizaines de mètres, les visiteurs se retrouvent au centre d'une place où les vendeuses de pâtisseries marocaines trouvent refuge. Généralement âgées, ces femmes changent d'activité durant le mois de Ramadan pour profiter de la hausse de consommation de ces produits, notamment le baghrir, le msemen et la chebakia, en cette période de l'année. Pas loin de ces commerces saisonniers, des jeunes et moins jeunes proposent des variétés de fruits et légumes, tandis que tant d'autres, souvent des adolescents, s'adonnent à une activité presque propre au mois de Ramadan. Derrière leurs petites tables, et entourés de caisses en bois remplies d'oranges, ils préparent du jus qu'ils vendent après en bouteilles de 1,5 et 0,5 litres. "Je suis en première année du lycée alors on n'a pas d'examen final cette année. Je profite des vacances prématurées pour vendre du jus avec mes amis. C'est très rentable en plus." Nous explique Soufiane, un de ces jeunes.
Pas loin de ces derniers, les quelques grands vendeurs de gâteaux et de viennoiserie ont adapté leurs activités au mois sacré. Au devant de leur magazine, un matériel important est déployé pour la fabrication de pâte feuilletée à la marocaine. Avec des mouvements agiles et bien orchestrés, ils placent des couches fines de liquide à base de farine sur des poêles chaudes. En attendant la livraison de leur commande, les clients sont contraints de se ranger dans des files indiennes. Il faut dire que la demande en pâtes feuilletée et sablée connaît une augmentation vertigineuse en cette période de l'année particulièrement.
Cacophonie insupportable
Les cris pour attirer les clients indécis se mêlent aux échanges tendus entre passants et aux klaxons des voitures bloquées, donnant lieu à un véritable carnaval de sons. Une cacophonie sûrement insupportable pour un visiteur novice, mais une situation tout à fait normale pour un grand nombre de Casablancais.
En effet, souk Jmiaa est l'un des plus prisés dans la capitale économique. Pourtant, ici, les prix restent assez élevés. Presque au même niveau que dans d'autres marchés dans des zones moins populaires. Le mois de Ramadan entraine même une hausse supplémentaire des prix de certaines denrées. Pour s'en apercevoir, il faut avancer encore plus pour arriver à la partie couverte du souk, où différents types de commerces cohabitent. Les vendeurs de poisson s'organisent dans une sorte de mini-marché. L'affluence semble faible aujourd'hui. "C'est normal car les gens préfèrent venir les samedis pour s'approvisionner en poisson", nous affirme un des commerçants sur place.
Manque d'hygiène
Mais ceci n'est pas la seule explication possible. Du moins selon Hamid, jeune homme venu sonder les prix. "J'ai essayé de marchander un peu, mais j'ai rapidement déchanté. Pas la peine de perdre mon temps car les prix du poisson sont hors de portée quelle que soit la réduction", s'indigne- t-il. Même son de cloche, mais en moins fort tout de même, à notre arrivée à la partie réservée aux vendeurs de viandes rouges et blanches. Mais le manque d'hygiène et les odeurs nauséabondes sont les éléments les plus marquants ici.
Une image en contraste totale avec une autre partie, pourtant pas très loin, du souk de Jmiaa. En l'occurrence le marché d'épices et d'olives. Il s'agit probablement de la partie la plus plaisante d'une visite au souk. Les magasins sont bien aménagés. Sous un toit improvisé, les odeurs de viandes et de poisson laissent place à une myriade de senteurs et d'arômes plaisantes.
Les allées pavées entre les rangées d'échoppes sont propres et bien entretenues. Sur les bancs, différents produits sont proposés. Gingembre, safran, poivre, cumin et d'autres épices, ainsi que des plantes médicinales, sont soigneusement alignés pour former un sublime tableau riche en couleurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.