Parlement: Séance plénière conjointe des deux Chambres lundi pour présenter le PLF2022    Chambre des Conseillers: Après le choix de la démission, le PJD sanctionne les élus réfractaires    Evolution du coronavirus au Maroc. 255 nouveaux cas, 943.222 au total, jeudi 21 octobre 2021 à 16 heures    Covid-19 : des chercheurs s'inquiètent d'éventuels dommages sur le cerveau [Etude]    Casablanca: on connait la cause des embouteillages    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Dr. Abdelouahed Belkeziz    La République Dominicaine appuie les efforts du Maroc dans la recherche d'une solution politique    IS, IR, TVA, CPU… les propositions du PLF 2022    Pass vaccinal : Une nouvelle réalité s'installe après la décision du gouvernement    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    USA : Des emplois, des salaires qui flambent mais pas de postulants    Sommet Afrique-France: Ne surtout pas mourir de honte    Donald Trump annonce le lancement de son réseau social et dénonce le règne unique des GAFAM    Racisme en France, ça continue    Otman Mouden: "Le gouvernement a une marge d'action très limitée dans le temps et sur le plan financier"    Ventes de voitures neuves. Bénéfices record pour Tesla au 3e trimestre    Bamako choisit de continuer son rapprochement avec Rabat    Lutte contre les nuisibles : Comme Israël, le Maroc recourt aux rapaces    L'Opinion : Le pass de la discorde    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Botola Pro D1 / MCO-RCA (1-3): Le Mouloudia victime de ses dirigeants et du Raja!    Espagne: Les Marocains en tête des travailleurs extra-communautaires cotisant à la sécurité sociale    Interview avec Mustapha Meloui « Le digital sera une priorité de ce gouvernement »    Botola Pro D1 / RSB-OCK (3-3): Un match prolifique doublé d'une remontada!    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Errachidia: 4 individus interpellés pour liens présumés avec un réseau de trafic international de drogue    Concours de police: les candidates et candidats appelés à présenter leurs passeports vaccinaux    Pass vaccinal. La légalité sacrifiée sur l'autel de l'efficacité    Véhicules d'occasion. Autocaz lance une nouvelle offre innovante    5,7% de croissance en 2021 : Le FMI s'attend à un renforcement de la reprise post-Covid au Maroc    Défense : Le Maroc augmente son budget    Sahara marocain : Le SG de l'ONU met à nu, de nouveau, les violations et mensonges de l'Algérie et du Polisario    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Le diplomate Abdelouahed Belkeziz n'est plus    Loi de Finances 2022: IR, douane, budgets sociaux…les dossiers chauds    Explosion de gaz en Chine: au moins trois morts    Nigéria : 14 voyageurs enlevées par des hommes armés    Le Maroc vise la réalisation de la souveraineté énergétique à travers un avenir vert    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Wecasablanca Festival dévoile sa programmation    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Découvertes de gaz naturel dans le Gharb
Publié dans MarocHebdo le 21 - 12 - 2017


LE MAROC, UNE PUISSANCE GAZIÈRE ?
En ces temps passablement atones, voire dépressifs, conjoncture politique de cette année 2017 oblige... voilà un secteur qui contribue quelque peu à remonter le moral. Référence est faite à l'optimisme contenu des officiels quant au potentiel gazier du Maroc. Ce n'est pas le Qatar, la Russie ou l'Algérie, premiers producteurs dans le monde, mais il y a des éléments encourageants en la matière. Ainsi, la compagnie SDX Energy vient d'annoncer la découverte d'un nouveau gisement de gaz dans le Gharb –c'est le troisième d'ailleurs à Sebou. Le premier assure un débit de 6,4 millions de m3; le deuxième est tout aussi notable et il assure depuis huit ans l'approvisionnement du réseau de distribution alimentant des unités dans la zone industrielle de Kénitra. D'autres forages sont prévus pour le premier semestre 2018.
Pas d'euphorie cependant comme lors de la rocambolesque affaire d'un gisement pétrolier à Talsint, au cours de l'été 2000. Le Maroc en a tiré les leçons. Et l'on en a une illustration avec la communication au cordeau, mesurée et prudente, qui entoure l'ensemble du programme d'exploration des hydrocarbures depuis plus d'une quinzaine d'années. Voici deux mois, la directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), Amina Benkhadra, est revenue sur ce dossier des ressources du sous-sol et de leur potentiel.
Elle a fait état d'une sous-exploration alors que des éléments probants sont potentiellement favorables à l'accumulation de gisements d'hydrocarbures. Elle a exprimé son optimisme quant «à la possibilité de réaliser des découvertes majeures dans le futur».
Pour cela, il faut explorer et élargir le champ de recherche. C'est une politique qui est enfin en bonne voie avec pas moins d'une vingtaine d'entreprises couvrant une superficie de quelque 180.000 km2, soit le quart de la superficie total du Royaume.
Les investissements mobilisés à cet égard sont importants, dépassant les 16 milliards de dirhams pour les années 2010-1016; pour 2017, ils se situent à hauteur de 500 millions de dirhams. Tout un programme est en marche avec des résultats: des gisements de gaz dans le bassin du Gharb et d'Essaouira ainsi que dans celui de Tendrara, où précisément trois puits d'exploration vont permettre la mise en production en 2019. D'autres explorations sont prévues dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et même à Rabat-Salé-Kénitra.
Au total, quelque 90 permis de recherches ont été accordés à ce jour, 29 onshore et 64 offshore. Parallèlement, l'office a mené des opérations et des programmes d'exploration stratégique et ce sur de grandes superficies. Il s'agit de mettre en évidence de nouvelles cibles de recherche et d'augmenter ainsi le portefeuille de projets.
Cela dit, le souci du Maroc n'est pas de maximiser le champ de recherche à tout prix et de ne prendre en compte que ce seul critère. Il importe en effet que les partenaires de l'ONYHM réalisent aussi des études d'impact sur l'environnement avant d'engager leurs travaux. Une réglementation prévaut dans ce domaine; elle a des contraintes internationales mais aussi celles liées à la loi marocaine. Il y a des normes, des standards aussi à respecter qui prennent en compte l'environnement. Les opérateurs sont astreints à des procédures dites QSE (Qualité – Sécurité – Environnement). Reste l'interrogation sur la stratégie énergétique du Maroc. Comment se fera l'articulation entre le développement de sources d'énergie fossile –dont le gaz– avec le programme exceptionnel et ambitieux des énergies renouvelables? Où faudra-t-il mettre le curseur?
En attendant, le Maroc compte bien pousser les feux dans les deux directions tant il est vrai qu'un grand potentiel gazier paraît se présenter. L'avantage de la situation pour le Royaume, c'est qu'il peut être l'avant-garde d'une exploitation propre des gisements de gaz parce que ce sera une nouvelle industrie à la différence des producteurs actuels liés, eux, par un «modèle» fort éloigné des exigences de l'environnement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.