Financement de l'Education: TGR explore de nouvelles pistes    "Women Tech" : l'universitaire marocaine Hajar Mousannif remporte le 1er prix    2M : Transformation éminente des programmes d'information (vidéo)    Covid-19 : L'Inde est le premier acheteur de vaccins au monde    CNTSH : Baisse importante du nombre de dons de sang    La FIFA promulgue un nouveau règlement : Instauration d'un congé de maternité de 14 semaines au profit des footballeuses !    USA : Obama, Clinton et Bush promettent de se faire vacciner devant les caméras    Royal Air Maroc couvre le risque Covid-19 dans ses vols à l'international    Relance: Les crédits garantis atteignent 50 MMDH (Benchaâboun)    Auto-entrepreneurs, IR, amnistie fiscale…les amendements acceptés    BAM : la demande bancaire en liquidité totalement satisfaite    Un marocain parmi quatre immigrants arrivés à Mellilia à la nage    Relance post-Covid : Bourita appelle la communauté internationale à faire preuve de solidarité    Coût du vaccin, durée, effets indésirables... Les explications d'un responsable du ministère    Coronavirus : l'OMS affirme « encore longue » la voie vers la fin de la pandémie    Ait Taleb appelle les Marocains à se faire vacciner pour atteindre l'immunité collective    The Banker magazine : Attijariwafa bank élue meilleure banque au Maroc en 2020    Une ONG suisse salue l'opération nettoyage de la zone tampon menée par les FAR    Messaoud Bouhcine, président du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques    Décès de l' ancien président de la Fédération Royale marocaine de rugby, Said Bouhajeb    Jo de Tokyo : Les athlètes seront soumis à des règles très strictes    Chambre des conseillers: le PLF 2021 adopté à la majorité    Un derby régional pour la journée inaugurale de la Botola    Football: Le Japon hôte de la Coupe du monde des clubs 2021    Stef Blok : Les actions du Maroc sont une réaction au blocage d'El Guerguarat par le Polisario    L'action humanitaire du Maroc reconnue à travers son élection au Conseil d'administration du PAM    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décret relatifs à la promulgation de mesures exceptionnelles au profit de certains employeurs adhérents à la CNSS    Evolution du coronavirus au Maroc : 3996 nouveaux cas, 372.620 au total, vendredi 4 décembre à 18 heures    Pose de la première pierre du nouveau consulat général US à Casablanca    "Au Nom des miens " , une exposition de Hassan Bourkia    Parution du recueil poétique "Marrakech : Lieux de passage " d'Ahmed Islah    Unesco. Le Maroc soutient Audrey Azoulay pour un second mandat    Fès: décès du premier proviseur marocain du lycée Moulay Driss    Institut Cervantes : Le cycle du cinéma "Courts-métrages au féminin" en ligne du 7 au 30 décembre    CGEM-DGI : vers une réduction des litiges entre l'Administration et les entreprises    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    La directrice de la comm' de la Maison Blanche jette l'éponge    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    BCIJ : Démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Tétouan (photos)    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc lèvera un milliard d'euros sur le marché financier international en 2019
Publié dans MarocHebdo le 26 - 11 - 2018

Le Maroc compte lever un milliard d'euros sur le marché financier international en 2019, a annoncé le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Benchaâboun.
Une émission sur le marché financier international « est envisagée en 2019, autour d'un milliard d'euros ou de dollars, mais tout dépend bien évidemment des conditions qui seront offertes par le marché et de l'appétit des investisseurs », dit M. Benchaâboun dans un entretien publié lundi sur les colonnes « L'Economiste ».
Une telle émission, explique-t-il, permettrait d'établir une nouvelle référence pour la signature du Maroc sur le marché financier d'où il s'est absenté depuis 2014 et de renforcer le stock des avoirs extérieurs du Royaume, en particulier « dans un contexte de pression sur notre balance commerciale en raison de la hausse des prix du pétrole ».
« Ce serait aussi une occasion pour renouer le contact avec nos investisseurs internationaux et leur présenter les dernières réformes aussi bien sectorielles que structurelles engagées par notre pays », ajoute le ministre, notant que « le choix de sortir est souvent motivé par des considérations de coûts et de risques, notamment l'écart entre le coût de mobilisation des fonds sur le marché domestique et celui à l'international ainsi que le niveau de la liquidité sur le marché local ».
Parallèlement, M. Benchaâboun, qui a abordé le sujet de l'endettement, se réjouit que le Maroc « se compare très favorablement par rapport aux normes internationales et à plusieurs pays développés ou émergents ».
« Notre niveau d'endettement reste en deçà du seuil de 70% fixé par le FMI pour les pays émergents », relève-t-il, ajoutant que malgré la hausse qu'a connue l'endettement ces dernières années, « sa structure reste saine telle que l'attestent les principaux indicateurs de coût et de risque qui restent maîtrisés avec une répartition adéquate entre dette intérieure et extérieure et entre court terme et moyen-long terme ».
L'encours de la dette du Trésor se compose de 78% de dette domestique et de 22% de dette extérieure, précise-t-il, ajoutant que la durée de vie moyenne de la dette du Trésor à fin 2017, de 6 ans et 10 mois, ainsi que la part du court terme qui ne dépasse pas 12,4%, « témoignent de la maîtrise du risque de refinancement ».
Par ailleurs, le Maroc, « compte tenu d'un contexte marqué notamment par les risques de flambée des cours du pétrole en relation avec les tensions géopolitiques, les incertitudes sur la croissance en Europe, la montée de la vague du protectionnisme et le retrait des politiques monétaires non conventionnelles dans les pays avancés, a demandé au FMI de bénéficier d'un nouvel accord au titre d'une ligne de précaution et de liquidité (LPL), fait savoir M. Benchaâboun.
« Des consultations sont en cours avec ses services en prévision de l'approbation par son conseil d'administration », indique-t-il, estimant que le montant de cette nouvelle facilité devrait être en baisse par rapport au dernier accord, qui reflète « le renforcement des fondamentaux de notre économie et de sa résilience aux chocs exogènes ».
La LPL, qui permet de contribuer à l'amélioration du coût des emprunts du Maroc sur le marché financier international, est un accord à titre de précaution, explique le ministre, faisant savoir que le Maroc n'envisagera pas de tirer sur cette ligne, sauf en cas de dégradation significative de la conjoncture internationale.
« Nous avons déjà bénéficié, sans les utiliser, de trois accords de LPL de 2 ans chacun et pour des montants respectifs de 6,2 milliards, 5 et 3,5 milliards de dollars », rappelle-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.