Entrée en vigueur de la loi relative au droit d'accès à l'information au Maroc    Tourisme : Lancement de l'initiative «Madaëf ECO6 » pour la dynamisation de l'entrepreneuriat    Fusion Atlanta-Sanad: la nouvelle entité voit le jour    Aradei Capital inaugure son 4è Sela au Maroc    Niveaux bas d'inflation, quel impact sur l'économie nationale?    Biélorussie: Une investiture à huis-clos pour Alexandre Loukachenko    Stephanie Williams soutient les efforts consentis dans le cadre du dialogue de Bouznika    Un engagement sans faille en faveur des populations démunies    Les aigles verts font un pas vers le titre, le WAC compromet ses chances    Agadir : la nouvelle identité visuelle fait polémique (photo)    Grand dossier enseignement. Universités, grandes écoles… Turbo sur l'innovation !    Hicham Lasri signe son comeback au court métrage avec une triologie baptisée «Murroc»    «Notre filière a amorcés des résultats manifestement positifs»    Malgré les reports, l'UEM tient à organiser son prochain congrès extraordinaire    Le nouveau clip de Saad Lamjarred dans le Top des tendances YouTube    Guerre chimique du Rif. Emmanuel Macron interpellé    Assainir le processus électoral !    Coronavirus : le dépistage élargi à tous les laboratoires [Document]    Morts dus au Covid-19 : le Maroc fait, désormais, partie des 40 pays les plus endeuillés au monde    CGEM: Des « idées nouvelles » sur la table du gouvernement    Allthenticate: Une arme marocaine contre la cyber insécurité    Une banque de projets pour entreprendre dans l'industrie    BVC : le marché reste fébrile et bascule dans le rouge    Météo: temps stable et ciel clair ce lundi au Maroc    Le point sur les vaccins anti Covid-19 testés dans le monde    ENTRETIEN – PCNS. «Apsaco Talks», la sécurité en Afrique s'impose    Tanger : Nouveaux contrôles des bars et des restaurants et nouvelles sanctions    Parlement : l'exécution des six premiers mois du budget 2020, au menu d'une réunion de la commission des finances    Pédophilie. Ramid fait trembler les assassins    Confessions dominicales : Abu Wael al-Rifi révèle des scandales pesant des milliards    Liga: Barca, Real, Atletico... Résumé de la 3ème journée (VIDEOS)    On connaît le premier relégué de la Botola    Annulation de la 14ème édition du Festival international du film de femmes de Salé    Donald Trump n'a payé que 750 dollars d'impôts fédéraux l'année de son élection    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    Les Démocrates doivent désormais faire montre d' agressivité    Combats meurtriers au Karabakh, l'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Le Maroc plaide pour un système multilatéral porteur d' efficacité et pourvoyeur de solutions    Le Real Madrid piétine mais gagne enfin Zidane peut souffler    Le président du gouvernement espagnol appelle une solution politique au Sahara    Soutien exceptionnel à l'édition et au livre au titre de l' année 2020    Plaidoyer à Safi pour la création d' une Fondation du Festival national de l'Aïta    Le Festival de Fès de la culture Soufie maintient l'édition 2020    La formation et le travail de base, priorités de la FRMF    Togo : le premier ministre et le gouvernement quittent le pouvoir    Cour suprême : Biden exhorte le Sénat à ne pas confirmer la juge Barrett avant la présidentielle    El Otmani : Le Maroc toujours engagé en faveur d'«une solution définitive au différend régional» autour du Sahara marocain    Guerguerat: l'ONU réagit aux gesticulations du polisario    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Clôture à Marrakech de la Conférence intergouvernementale sur la migration
Publié dans MarocHebdo le 12 - 12 - 2018

La Conférence intergouvernementale pour l'adoption du Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières, a clôturé, mardi à Marrakech, deux journées intenses travaux, marqués par l'adoption formelle du Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières.
La conférence intergouvernementale sur la migration a connu la participation d'au moins 150 Etats membres. Outre des responsables gouvernementaux, plus de 700 partenaires, y compris des représentants de la société civile et des secteurs publics ainsi que des migrants ont pris part aux discussions sur les opportunités de partenariats innovants, les possibilités de coopération et les initiatives transversales avec les gouvernements.
Le Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières a été salué comme « une réalisation importante » et un document complet visant à mieux gérer les migrations internationales, à relever leurs défis et à renforcer les droits des migrants tout en contribuant au développement durable.
« Si l'adoption est un premier pas, il y a une autre étape majeure que nous devons franchir, celle de la concrétisation des engagements pris dans le cadre du Pacte, à l'échelle nationale, régionale et internationale », a indiqué le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita, lors de la séance de clôture. « New York a donné l'impulsion et Marrakech a donné le souffle et a constitué le point de ralliement », a dit M. Bourita, président de la conférence de Marrakech, estimant que l'approfondissement du dialogue et l'échange des expériences nationales et des bonnes pratiques sont indispensables car ils préfigurent ce que doit être la phase opérationnelle de la mise en oeuvre du pacte de Marrakech.
Pour sa part, la représentante spéciale du SG de l'ONU pour les Migrations internationales, Mme Louise Arbour, a fait part de sa reconnaissance en vers le Maroc pour l'hospitalité et pour son engagement permanent en faveur de la question importante de la migration.
Le Pacte de Marrakech restera une référence pour toutes les initiatives futures relatives à la migration, a-t-elle noté, ajoutant que son adoption vient confirmer les valeurs et les principes de la charte des Nations-Unies et du droit international.
Ce Pacte vient également montrer que les spécificités et les préoccupations nationales et régionales peuvent toujours être réconciliées, a souligné Mme Arbour, précisant que c'est la première fois dans l'histoire des Nations-Unies que les pays membres parviennent à traiter une question qui a toujours été considérée comme complexe et ce par la conjugaison des efforts de tout le monde.
L'adoption du Pacte mondial sur les migrations est le fruit d'intenses discussions sur deux années au sein de l'Assemblée générale de l'ONU, a tenu à préciser la présidente de l'AG des Nations Unies, Mme Maria Fernanda Espinosa Garcés, précisant que le message principale de la Conférence de Marrakech est que le multilatéralisme fonctionne toujours comme la seule réponse au défi de la migration et aux autres défis du monde.
Elle a mis l'accent sur l'importance de la conjugaison des efforts et le renforcement de la concertation et la coopération internationales pour la mise en œuvre effective du Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières.
Mme Espinosa Garcés a invité, dans ce cadre, les pays à partager le contenu de ce Pacte avec leurs sociétés civiles, soulignant que l'appropriation nationale de ce document est le meilleur moyen de son application.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.