L'enseignement supérieur passe au mode grève    Immobilier. Un faux départ en 2019    Forum africain des ports : La 1ère édition à Tanger    Le Maroc à Genève pour la 72ème Assemblée mondiale de la santé    Chronique Humour et Ramadan : Qu'Imam me suive…    Education : Le ministère annonce une version actualisée de la méthode d'enseignement pour le primaire    Christchurch : L'auteur de l'attaque inculpé pour terrorisme    La réponse de Huawei à Google    Ramadan : Engouement par-ci, montée des prix par-là    Radioscopie des besoins prévisionnels d'emplois au Maroc    Les Etats-Unis donnent un sursis de 3 mois à Huawei    Marrakech: La ville que les stars adorent!    Sidi Moumen : Le Roi Mohammed VI inaugure un Centre médical de proximité    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    M'hamed Loqmani : Les intellectuels qui ne créent pas le buzz ne sont pas toujours les bienvenus dans les médias    Phoques, caviar et pétrole: la mer Caspienne menacée par la pollution    Donald Trump : Si Téhéran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran    Agentis construira et équipera des hôpitaux publics en Côte d'Ivoire    Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs    Baisse du résultat net du CIH    Banque Atlantique se propose d'accompagner l'Etat et les entreprises nigériens    Attention aux jeans trop serrés et à l'épilation intégrale !    Pendant le Ramadan, Essaouira retrouve toutes ses sensations    Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf    Ces tournages qui ont tourné au drame : Troie    Cinquantenaire du FNAP de Marrakech    En larmes, le monstre sacré du 7ème art Alain Delon honoré à Cannes    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    Madison Cox lauréat du prix de la Rosa d'Oro    Coopération bilatérale : Bourita s'entretient avec son homologue libérien    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    49ème édition du cycle de conférences de la Fondation Attijariwafa bank : Valeurs éthiques et vivre-ensemble au centre des échanges    L'Arabie Saoudite intercepte des missiles visant la Mecque et Djeddah    Policy Center for the New South. De nouveaux locaux et une nouvelle dynamique    Journée internationale : La diversité biologique célébrée à Rabat    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    L'ancien ministre RNIste, Taieb Bencheikh, n'est plus    Egypte : Le Comité d'organisation lance une billetterie en ligne    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Abdelhak Zerouali, le maître du monodrame    Vente illégale de boissons alcoolisées et immigration clandestine : Une ressortissante subsaharienne arrêtée à Rabat    La Chambre d'agriculture de Draâ-Tafilalet primée en Tunisie    US – Iran : Téhéran minimise les risques de conflits malgré les menaces américaines    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Divers    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Clôture à Marrakech de la Conférence intergouvernementale sur la migration
Publié dans MarocHebdo le 12 - 12 - 2018

La Conférence intergouvernementale pour l'adoption du Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières, a clôturé, mardi à Marrakech, deux journées intenses travaux, marqués par l'adoption formelle du Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières.
La conférence intergouvernementale sur la migration a connu la participation d'au moins 150 Etats membres. Outre des responsables gouvernementaux, plus de 700 partenaires, y compris des représentants de la société civile et des secteurs publics ainsi que des migrants ont pris part aux discussions sur les opportunités de partenariats innovants, les possibilités de coopération et les initiatives transversales avec les gouvernements.
Le Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières a été salué comme « une réalisation importante » et un document complet visant à mieux gérer les migrations internationales, à relever leurs défis et à renforcer les droits des migrants tout en contribuant au développement durable.
« Si l'adoption est un premier pas, il y a une autre étape majeure que nous devons franchir, celle de la concrétisation des engagements pris dans le cadre du Pacte, à l'échelle nationale, régionale et internationale », a indiqué le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita, lors de la séance de clôture. « New York a donné l'impulsion et Marrakech a donné le souffle et a constitué le point de ralliement », a dit M. Bourita, président de la conférence de Marrakech, estimant que l'approfondissement du dialogue et l'échange des expériences nationales et des bonnes pratiques sont indispensables car ils préfigurent ce que doit être la phase opérationnelle de la mise en oeuvre du pacte de Marrakech.
Pour sa part, la représentante spéciale du SG de l'ONU pour les Migrations internationales, Mme Louise Arbour, a fait part de sa reconnaissance en vers le Maroc pour l'hospitalité et pour son engagement permanent en faveur de la question importante de la migration.
Le Pacte de Marrakech restera une référence pour toutes les initiatives futures relatives à la migration, a-t-elle noté, ajoutant que son adoption vient confirmer les valeurs et les principes de la charte des Nations-Unies et du droit international.
Ce Pacte vient également montrer que les spécificités et les préoccupations nationales et régionales peuvent toujours être réconciliées, a souligné Mme Arbour, précisant que c'est la première fois dans l'histoire des Nations-Unies que les pays membres parviennent à traiter une question qui a toujours été considérée comme complexe et ce par la conjugaison des efforts de tout le monde.
L'adoption du Pacte mondial sur les migrations est le fruit d'intenses discussions sur deux années au sein de l'Assemblée générale de l'ONU, a tenu à préciser la présidente de l'AG des Nations Unies, Mme Maria Fernanda Espinosa Garcés, précisant que le message principale de la Conférence de Marrakech est que le multilatéralisme fonctionne toujours comme la seule réponse au défi de la migration et aux autres défis du monde.
Elle a mis l'accent sur l'importance de la conjugaison des efforts et le renforcement de la concertation et la coopération internationales pour la mise en œuvre effective du Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières.
Mme Espinosa Garcés a invité, dans ce cadre, les pays à partager le contenu de ce Pacte avec leurs sociétés civiles, soulignant que l'appropriation nationale de ce document est le meilleur moyen de son application.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.