Botola: Le programme de la14 e journée    Turquie : un séisme fait au moins 21 morts dans l'est du pays    Syrie : plus de 38.000 déplacés en cinq jours dans le nord-ouest    La ministre espagnole des Affaires étrangères : le Maroc a le droit de délimiter son espace maritime    Le Maroc instaure le contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux    Jamal Sellami: Nous sommes venus ici pour décrocher au moins un point    Hausse des exportations agro-alimentaires en 2019    La DGI à la rencontre des membres de la CGEM    Ajax : Tadic relativise l'importance du forfait de Ziyech    4ème Congrès du PAM : des pamistes toujours en quête d'un candidat rassembleur, proposent Mekki Zizi    Les enseignants contractuels reviennent à la charge    CGEM: Passation des pouvoirs entre Mohamed Bachiri et Chakib Alj    Ligue des Champions de la CAF : Le Wydad décroche son ticket pour les quarts    ONEE-TAQA : Prorogation du Contrat d'achat et de fourniture d'électricité de la centrale de Jorf Lasfar    Maroc-Espagne : Le « dialogue » pour résoudre le chevauchement des droits maritimes    L'ambassade du Maroc en Chine met en place une cellule de crise    Le nouvel Ambassadeur du Maroc au Liberia remet ses lettres de créance au Président Weah    Voici le temps qu'il fera ce samedi    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur d'Autriche à Rabat    Thomas Reilly : Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique    La SIE change de positionnement    L'IFC octroie une enveloppe de 100 millions de dollars à la région de Casablanca-Settat    Le surfeur Boukhiam fier de représenter le Maroc, le monde arabe et l'Afrique aux JO 2020    La Bundesliga veut abaisser à 16 ans l'âge minimum pour jouer en pro    Rajoy, d'ex-chef du gouvernement à président de la fédération espagnole de football ?    La Chambre des représentants adopte une proposition et cinq projets de loi    En marge de l'ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé    En recevant Merkel, Erdogan met en garde contre une propagation du chaos libyen    Paris au défi de convaincre le Pentagone de rester au Sahel    Arrêter de fumer 4 semaines avant une opération réduit le risque de complications    Insolite : Brève cavale    Des failles de sécurité constatées sur le navigateur web Safari    Piers Faccini, le maître de la complainte    Les vraies raisons de la perte de poids d'Adele    Bientôt, un musée Kylie Jenner    Zalar Agri réussit à lever 24 millions de dollars auprès de l'IFC    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine suit la situation de près    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Clôture à Marrakech de la Conférence intergouvernementale sur la migration
Publié dans MarocHebdo le 12 - 12 - 2018

La Conférence intergouvernementale pour l'adoption du Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières, a clôturé, mardi à Marrakech, deux journées intenses travaux, marqués par l'adoption formelle du Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières.
La conférence intergouvernementale sur la migration a connu la participation d'au moins 150 Etats membres. Outre des responsables gouvernementaux, plus de 700 partenaires, y compris des représentants de la société civile et des secteurs publics ainsi que des migrants ont pris part aux discussions sur les opportunités de partenariats innovants, les possibilités de coopération et les initiatives transversales avec les gouvernements.
Le Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières a été salué comme « une réalisation importante » et un document complet visant à mieux gérer les migrations internationales, à relever leurs défis et à renforcer les droits des migrants tout en contribuant au développement durable.
« Si l'adoption est un premier pas, il y a une autre étape majeure que nous devons franchir, celle de la concrétisation des engagements pris dans le cadre du Pacte, à l'échelle nationale, régionale et internationale », a indiqué le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita, lors de la séance de clôture. « New York a donné l'impulsion et Marrakech a donné le souffle et a constitué le point de ralliement », a dit M. Bourita, président de la conférence de Marrakech, estimant que l'approfondissement du dialogue et l'échange des expériences nationales et des bonnes pratiques sont indispensables car ils préfigurent ce que doit être la phase opérationnelle de la mise en oeuvre du pacte de Marrakech.
Pour sa part, la représentante spéciale du SG de l'ONU pour les Migrations internationales, Mme Louise Arbour, a fait part de sa reconnaissance en vers le Maroc pour l'hospitalité et pour son engagement permanent en faveur de la question importante de la migration.
Le Pacte de Marrakech restera une référence pour toutes les initiatives futures relatives à la migration, a-t-elle noté, ajoutant que son adoption vient confirmer les valeurs et les principes de la charte des Nations-Unies et du droit international.
Ce Pacte vient également montrer que les spécificités et les préoccupations nationales et régionales peuvent toujours être réconciliées, a souligné Mme Arbour, précisant que c'est la première fois dans l'histoire des Nations-Unies que les pays membres parviennent à traiter une question qui a toujours été considérée comme complexe et ce par la conjugaison des efforts de tout le monde.
L'adoption du Pacte mondial sur les migrations est le fruit d'intenses discussions sur deux années au sein de l'Assemblée générale de l'ONU, a tenu à préciser la présidente de l'AG des Nations Unies, Mme Maria Fernanda Espinosa Garcés, précisant que le message principale de la Conférence de Marrakech est que le multilatéralisme fonctionne toujours comme la seule réponse au défi de la migration et aux autres défis du monde.
Elle a mis l'accent sur l'importance de la conjugaison des efforts et le renforcement de la concertation et la coopération internationales pour la mise en œuvre effective du Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières.
Mme Espinosa Garcés a invité, dans ce cadre, les pays à partager le contenu de ce Pacte avec leurs sociétés civiles, soulignant que l'appropriation nationale de ce document est le meilleur moyen de son application.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.