Varroc Lighting Systems Maroc obtient un nouveau prêt auprès de la BERD    Huawei sort la nouvelle version de son mobile pliable, à un prix très haut de gamme    Primaires démocrates : Sanders en pole position, Biden sous pression    Charles Berling lit Nuit d'épine de Christine Toubira    Tour des championnats européens de football    Trump Kicks Off Two-Day India Visit With Massive Rally    Afrique du Rire : 10 millions de téléspectateurs sur les plates-formes digitales    6 jeunes auteurs en résidence d'écriture pour le film d'animation    Coronavirus : à Wall Street, pire séance en deux ans pour le Dow Jones    Thaïlande: La Cour Constitutionnelle dissout un parti d'opposition…    Alliances Développement Immobilier : Alami Lazraq franchit à la hausse le seuil de participation    Eliminatoires africaines de taekwondo : Trois Marocains sur quatre qualifiés aux JO de Tokyo    Tennis : le Med Avenir du COC a rendez-vous avec son 33e tournoi incontournable    Course féminine de la victoire : La ville de Rabat est prête pour la 13è édition    Pétitions, le Parlement fait le point    Expansion du coronavirus en Italie : Le consulat du Maroc à Vérone crée une cellule de crise    Le Maroc prend part à Genève à une rencontre sur la Convention contre la torture    Onze villages italiens vivent désormais comme coupés du monde    Attijariwafa bank : un nouvel organigramme    Allemagne: Une voiture fonce dans un défilé de carnaval, 30 blessés    4ème édition de Oulad Mogador Music Action : Deux groupes sélectionnés    Sécurité et protection des données : inwi adhère officiellement à la «Déclaration numérique GSMA»    Décès de Kobe Bryant: sa veuve a pris une décision    Un chauffeur de camion arrêté à Agadir en possession de 589 kg de chira    Prévisions météorologiques pour ce mardi 25 février    Le Roi Mohammed VI félicite la présidente de la République d'Estonie à l'occasion de la fête nationale de son pays    Aux camps de Tindouf, des manifestations de colère après des soupçons de «complicité» dans l'évasion de dangereux prisonniers    63ème Championnat marocain de cross-country    Insolite : Anniversaire présidentiel    Les cygnes blancs de 2020    Le DG de l'ONEE présente à Kampala le bilan positif de la présidence marocaine de l'Association africaine de l'eau    Marrakech abrite une journée nationale sur les NTI et le développement informatique    Les éditeurs marocains exposent au Salon international du livre à Mascate    Participation du Maroc à la 43ème session du CDH    Divers    Pompeo appelle le Premier ministre irakien désigné à protéger les troupes américaines    200ème but de Cavani sous les couleurs du PSG    Le Zamalek se retire du championnat égyptien    Mubawab annonce le lancement de sa nouvelle Business Unit "Mubawab Transaction"    Dounia : Un monodrame poignant sur le parcours d'une jeune femme en quête d'identité existentielle    Avec "Pinocchio", Matteo Garrone signe un conte noir pour enfants    Conseil de gouvernement jeudi: ce qui est prévu    Débat sur l'urgence climatique pour le continent africain    Lancement du programme de prévention des jeunes à l'addiction au tabac et aux drogues    Parution: «Celui qui vient de l'avenir, Abdelkébir Khatibi»    Carton plein pour Saad Lamjarred et Fnaire (VIDEO)    Marche de protestation contre les restrictions de déplacement dans les camps de Tindouf    Colloque sur la démocratie participative à la Chambre des représentants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Barrer la route à l'émigration clandestine
Publié dans MarocHebdo le 25 - 12 - 2018


L'UE accorde 148 millions euros au royaume
L'Union européenne annonce une hausse de son aide au Maroc pour lutter contre la migration irrégulière et la pression sur les frontières avec le vieux Continent.
On dirait que l'appel du wali Khalid Zerouali, directeur de l'immigration et de la surveillance des frontières au ministère de l'Intérieur, à un appui budgétaire face au regain de pression sur la route migratoire ouest-européenne, a été bien entendu par des pays européens qui veulent une migration choisie et refusent une migration pêle-mêle.
En tout cas, il n'y a que lui qui soit au fait des pressions migratoires quotidiennes que subissent les frontières marocaines avec les présides occupés Sebta et Mélilia et au nord du Royaume, notamment à Tanger. L'image choquante de jeunes et adolescents (voire des enfants) se cachant dans des remorques ou camions ou cherchant à traverser le détroit à la nage, est parlante pour dire le malaise socio-économique du pays mais elle traduit aussi et surtout la pression que subissent les forces de l'ordre marocaines aux frontières. L'Union européenne a donc annoncé vouloir intensifier son soutien au Royaume en matière de surveillance des frontières et de lutte contre la migration irrégulière. Dans un communiqué diffusé le 14 décembre 2018, la Commission européenne a déclaré qu'une aide supplémentaire de 148 millions d'euros sera apportée au Maroc, au titre du fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique pour l'année 2018.
Cette nouvelle enveloppe budgétaire sera répartie sur plusieurs volets. 70 millions seront alloués à un programme récemment adopté qui vise à «aider le Maroc» dans sa lutte contre le trafic de migrants et la traite d'êtres humains, au moyen, notamment, d'une gestion des frontières renforcée. L'UE prévoit aussi de consacrer 30 millions d'euros pour aider les «services marocains de contrôle aux frontières et les instances associées à protéger les migrants vulnérables, à combattre la migration irrégulière et à démanteler les réseaux criminels transfrontières ».
Les vraies attentes de l'Europe
Aussi, un plan d'aide d'un montant de 40 millions d'euros sera destiné à «mettre au point son système de gestion des frontières, ainsi qu'un programme supplémentaire de 8 millions d'euros visant à aider le Maroc à renforcer encore ses politiques dans le domaine de la gouvernance des migrations au niveau régional».
Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, explique que cette coopération va au-delà: «Nous nous employons à renforcer notre partenariat par le développement socio-économique, la décentralisation et l'intégration des jeunes, au profit des citoyens marocains et européens ». Des propos qui montrent les vraies attentes de l'Union européenne, qui cherche à tout prix à juguler une migration en hausse et dont le coût en termes d'appui en sécurité sociale commence à déranger les politiques économiques de plusieurs pays européens.
Ces pays veulent stopper les migrants africains et syriens alors qu'ils n'arrivent pas à freiner la migration d'Européens tels les Grecs et les Roumains au nom d'une libre circulation des personnes qui constitue le socle de l'Union européenne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.