OPCVM : Plus de 939 MMDH de souscriptions en 2020    Maroc/Météo : Temps assez chaud ce mardi 3 août    Tokyo 2020 / Athlétisme : Première médaille d'or pour le Maroc grâce à Soufiane El Bakkali    Adjudications: Hausse de 46,2% des émissions du Trésor en 2020    La canicule sévit en Grèce, les vagues de chaleur se font fréquentes en Europe    Covid-19/ Casablanca : Reportage au cœur des services de réanimation du CHU Ibn Rochd    Hommages olympiques du roi Mohammed VI à Soufiane El Bakkali après son sacre    Eagle Hills livre la première phase de « Rabat Square »    Le Parlement Jeunesse du Maroc tient sa 3ème session législative    Israël accuse et menace l'Iran qui rejette toute implication    Lancement du Guide de la procédure d'extradition    Le Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre des Etats-Unis reçu par le ministre chargé de l'Administration de la Défense Nationale    JO-2020 : El Bakkali offre au Maroc l'Or olympique    Une coupe spectaculaire... sur les traces de la Botola    Dissolution de la direction technique nationale et gel de toutes les activités    Rabat/plage des Oudayas : Le surf de plus en plus populaire (Reportage)    Amrani met en exergue les choix visionnaires de Sa Majesté le Roi    Baisse des revenus des sociétés de financement en 2020    Ministère de l'Economie, des Finances et de la réforme administrative. Un nouvel organigramme entre en vigueur    Pfizer et Moderna augmentent le prix de leurs vaccins contre le Covid    L'intérieur dément les allégations sur la désertion des Forces auxiliaires à Sebta    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur    Fatima Regragui tire sa révérence    Le groupe marocain Asif est de retour avec « Balbala »    Couvre-feu à 21H, interdiction des déplacements, fermeture des salles de sport...le gouvernement annonce de nouvelles restrictions    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    Chambres professionnelles : plus de 12.000 candidats aux élections    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Sites marchands/e-marchands. Les transactions par cartes bancaires atteignent un chiffre record    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 2 août 2021 à 16H00    L'ancien maire de Marrakech, Omar Jazouli, tire sa révérence    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    JO de Tokyo : « L'or » de la vérité a sonné    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



AMBIANCE ELECTORALE
Numéro spécial de l'I.S. Journal
Publié dans MarocHebdo le 28 - 06 - 1997

"Nos urnes ont 37 ans... chronique d'une démocratie", tel est le titre qu'ont choisi les étudiants de la deuxième année de l'Institut supérieur de l'information et de la communication de Rabat, pour le numéro 58 de leur "IS Journal". Ces étudiants sont dirigés par le sympathique Jamal Eddine Naji, professeur à l'Institut.
Un numéro conçu spécialement à l'occasion des élections communales du 13 juin et qui, surtout, retrace l'expérience de la démocratie marocaine, âgée de 37 ans, réalisant un flash-back sur les différentes échéances électorales qu'a connues le Maroc.
On découvre dans la rubrique "panorama" un article qui revient sur les cinq législatures marocaines et sur les raisons qui ont fait que ces législatures ont été interrompues ou prolongées.
Les élections communales de 1960, première expérience démocratique du Maroc indépendant sont également traitées dans cette rubrique. Chiffres à l'appui, l'auteur revient sur le contexte politique qui a marqué ces élections et les conditions de leur déroulement. Le "premier parlement marocain" fait l'objet d'un article dans lequel son auteur relate l'expérience du parlement bicaméral de 1963. Parlement qui sera, pour des raisons politiques, suspendu durant deux années avant de laisser la place à des parlements monocamérals cette fois ci, de 1977 et 1993. La Constitution de 1996 va consacrer le retour au bicaméralisme avec le souci majeur d'assurer une représentation réelle du peuple.
La participation féminine dans la vie politique marocaine est à l'honneur dans ce numéro de l'IS Journal. Une interview avec Halima Warzazi, diplomate et seule femme candidate aux élections communales de 1963, figure dans la rubrique "La moitié". Une rubrique consacrée à la participation de la femme dans la vie politique marocaine. La journée du 13 juin dernier occupe pour sa part, une place de choix dans ce numéro. Une rubrique de quatre pages intitulée
"Stress" revient sur l'atmosphère qui a régné dans les différents quartiers généraux des partis politiques le jour du scrutin.
Les cinq rubriques restantes sont consacrées au débat sur l'âge électoral, aux élections de 92-93, à l'expérience démocratique de quelques pays africains comme la Mauritanie ou la Côte d'Ivoire, une interview du professeur Abdellah Saaf et le financement de la compagne électorale.
Force est de reconnaître qu'un bon travail a été accompli par les étudiants de la deuxième année de l'Institut supérieur de l'information et de la communication.
Ouverture d'une agence BMCE à Francfort
APPEL DU LARGE
Le 25 juin un bureau de représentation de la BMCE Bank doit être inauguré à Francfort par le président directeur général de cette banque Othman Benjelloun, en présence de Abderrahmane Saâïdi, ministre de la privatisation. Cette inauguration est la suite logique de l'élargissement de l'actionnariat de la Commerzbank dans le capital de la banque marocaine, qui a eu lieu en avril dernier.
Bien que présente dans le capital de la BMCE depuis longtemps, la banque allemande a relevé le niveau de sa participation à 10%. Avec cette participation, la Commerzbank a investi une enveloppe financière de 100 millions de dollars. Une somme supérieure de loin à tous les investissements allemands réunis.
Ce qui fait de la banque allemande le premier plus important actionnaire étranger dans le domaine bancaire marocain.
En invitant le financier allemand à entrer dans le capital de la banque marocaine, la BMCE ne fait que parachever sa politique de privatisation, d'une part, et renforcer sa vocation d'institution financière ouverte sur l'international, d'autre part. Ainsi, dès avril 1996, la BMCE a mis à la disposition des investisseurs étrangers 60 millions de dollars d'actions émises sur les marchés de capitaux internationaux.
A travers la consolidation de ses relations capitalistiques et de partenariat avec le Commerzbank, la BMCE a pour ambition d'utiliser à bon escient l'expérience très riche du leader allemand pour investir de nouveaux marchés.
La banque marocaine élabore dans ce sens une stratégie d'ouverture élargie sur la plus importante économie européenne (en l'occurrence, l'Allemagne), ainsi que sur toutes les régions du Globe où la Commerzbank est particulièrement active.
Séminaire sur le commerce des produits de la mer
MANGEZ DU POISSON !
Le ministère des Pêches maritimes et de la marine marchande, que dirige El Mostapha Sahel, en collaboration avec le Centre islamique pour le développement du commerce, organise à Agadir du 25 au 27 juin 1997 un séminaire sur le commerce des produits de la mer.
Avec ses 3500 km de côtes et une zone économique maritime de plus de 1 000 000 km2, le Maroc occupe une position qui devrait lui assurer une place honorable dans le commerce mondial du poisson. Bien qu'il soit premier producteur exportateur mondial de sardines, le Maroc occupe une place assez modeste dans le cadre des pays à fort potentiel halieutique.
L'objectif de ce séminaire est donc, entre autres, d'identifier les blocages et les contraintes qui freinent l'expansion du secteur. Les différents opérateurs du secteur seront appelés à examiner la situation de ce dernier, tout en créant des opportunités de partenariat dans le domaine avec les pays de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI)
Les opérateurs des principales branches de l'industrie de la pêche seront confrontés aux experts des organisations internationales, telles que la FAO, la BAD ou l'ONUDI.
Cela va du conditionnement des produits de la mer à l'état frais, au traitement des algues marines, en passant par la farine et l'huile de poisson.
Signalons que les industries nationales de transformation du poisson comprennent 281 unités, qui emploient une main d'uvre estimée à 45 000 personnes, et réalisent un chiffre d'affaires qui dépasse les 2 500 millions de Dh. Une industrie essentiellement orientée vers le commerce extérieur.
C'est pour cela que le séminaire devra nécessairement s'attaquer à la question de la législation douanière, particulièrement lourde entre les pays de l'OCI.
Cybercafé rbati et fête de la musique
CONSOMMATION BRANCHEE
On reçoit, à Maroc Hebdo International, de plus en plus de courrier électronique. Emanant de personnes ou d'institutions, cela devient avec le temps de plus en plus ordinaire. Mais voilà que l'on reçoit un courrier électronique d'un cybercafé. Autant l'implantation des cybercafés n'a pas encore gagné beaucoup de terrain, autant avoir du courrier d'un cybercafé est un fait rare.
À Rabat, de jeunes promoteurs ont ouvert le premier café web de la capitale. Cela fait pratiquement un an. C'était au cours de l'été 96. Ce café web dispose, actuellement de trois connexions internet. Ses promoteurs, une année après, veulent sauvegarder l'esprit du cybercafé, à savoir la banalisation de l'internet au sein d'un espace convivial qu'est le café.
Et ce n'est pas tout. Cette année, et pour célébrer la fête de la musique, le 21 juin, qui coïncide avec le début de l'été, le cybercafé rbati n'a pas lésiné sur les moyens.
Il espère voir d'autres lieux prendre des initiatives pareilles. Des messages électroniques ont été transmis à diverses institutions pour les informer de cette célébration.
&laqno;Nous avons bien nos nuits de Ramadan (en musique) qui se passent très bien depuis des années. Par notre modeste contribution , nous espérons offrir aux habitants de Rabat un peu de joie et de gaieté en ce premier jour de l'été», relève-t-on dans le courrier de ce cybercafé. Un courrier signé par Benchakroun Aida, promoteur du projet. Des invitations ont été transmises, entre autres, par ce nouveau mode de transmission qu'est le e-mail. Louable initiative s'il en est, conjuguée à l'utilisation du système de communication par e-mail.
Beaucoup de réponses ont été envoyées au cybercafé.
Des remerciements et surtout des encouragements ont afflué. Tout à l'honneur des promoteurs de ce projet. Et dire que l'on a un problème d'adaptation aux nouvelles technologies. Il suffit en fait de faire la part des choses et savoir ce que l'on veut véhiculer comme culture et comme message.
La musique, c'est aussi par internet.
Adresse
[email protected]