Cour des comptes: une refonte de l'investissement public s'impose    OCP acquiert 20% de l'Espagnol Fertinagro    Infographie – Commission des investissements : 57,65 milliards de dirhams prévus pour 2019    DGSN : Trois promotions exceptionnelles dont deux, post-mortem    Lydec obtient le trophée « Top Performers RSE » et intègre l'indice « Casablanca ESG 10 »    Erdogan veut punir « tous » les coupables du « meurtre sauvage » de Khashoggi    Air Malta connecte Casablanca et Malte    Retrait d'un traité nucléaire : Washington vise autant Pékin que Moscou    La Belgique nous renvoie ses terroristes    L'excès de vitesse est la cause du déraillement du train à Bouknadel    Meknès. Attijariwafa bank ouvre le centre Dar Al Moukawil    Ain Sebaâ : Suicide d'un détenu à la prison locale    Mme Bariza Khiari au Festival des Cultures Soufies : La destruction des Mausolées de Tombouctou, détruire le passé, la différence et l'humanité.    McGregor s'exprime pour la première fois et explique sa défaite    La nouvelle collection automne-hiver 2018-2019 égaie les marques d'Aksal Luxury    Mohamed Laaraj au Musée national de la Serbie    M'hamid El Ghizlane : Tinariwen à l'ouverture du Festival Taragalte    Le Maroc et l'Italie déterminés à renforcer leur coopération dans le domaine de la justice administrative
 
    8ème Conférence internationale sur l'ingénierie des modèles et des données se tiendra à Marrakech    Un magnifique sans faute de Philippe Rozier montant Cristallo ALM    5ème journée de la Botola Maroc Telecom : Le Wydad débloque son compteur    Poursuite de la décompensation: ce ne sera pas en 2019    Yémen: L'ONU tire la sonnette d'alarme    Dialogue social : Le gouvernement cherche un compromis    «Parcours amoureux de Salé», un guide pour revisiter Salé avec Rita Aouad    Botola: Enfin une journée complète!    (Vidéo) Meurtre de Khashoggi.. Erdogan sort l'artillerie    Fake news. Un observatoire voit le jour    Kamal Lahlou: participation «très honorable»    Parlement – PLF 2019, les pour et les contre    Edito : Mobilisation générale    Le ministère lance une plateforme dédiée aux MRE    Télémédecine. Lancement officiel au Maroc    La place de la Femme dans le soufisme débattue à Fès    Le Paraguay réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    News    18 morts dans un accident de train au Taïwan    Des chercheurs ont compté le nombre de joints dans les clips de rap    Insolite : Alliance retrouvée    Divers    Lopetegui tremble avant une semaine infernale    Malgré procès et scandales, l'argent reste tabou dans le sport universitaire américain    200 migrants irréguliers entrent en force à Mellilia    Driss Lachguar au Colloque international sur «La reconsidération du modèle de développement à la lumière des évolutions que connaît le Maroc»    Les opérateurs chinois satisfaits du climat des affaires au Maroc    Les influences africaines sur les travaux des artistes peintres occidentaux    "Halloween" en tête du box-office nord-américain    Les "tests de virginité" dans le viseur de l'ONU    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mustapha Mansouri, ministre du Transport et de la Marine marchande


UN TRAIN DE REFORME
C'est le couronnement d'un parcours sans faute. Le coup d'envoi d'une carrière prestigieuse. À 45 ans, Mustapha Mansouri est ministre RNI du Transport et de la Marine marchande. Ce natif de Nador a accueilli cette consécration avec fierté.
Tout lui a réussi. Les études d'abord. Sanctionnées par différents diplômes. Licence et maîtrise en sciences économiques obtenues en France, doctorat de troisième cycle en économie et doctorat d'Etat dans le même domaine à l'Université Mohamed V.
La politique ensuite. M. Mansouri tombe jeune dans le chaudron de la politique et intègre le RNI dont il est député de Nador, sa ville natale, depuis 1993. Président du conseil municipal de Laaroui dans la même province, M. Mansouri a été élu, mercredi 20 octobre 1997, président de la région de l'Oriental qui sans conteste trouve en lui un meilleur représentant, fidèle et serviable.
Jusqu'ici chef du groupe parlementaire du RNI, membre de son comité exécutif, Mustapha Mansouri représente la nouvelle classe d'âge qui doit se mettre en place au sein du RNI. Jeune, dynamique et travailleur. D'un naturel bonhomme et modeste, il dispose de nombreux atouts pour faire face à sa nouvelle charge.
Lors d'une séance de travail avec ses collaborateurs juste après la cérémonie de passation des pouvoirs avec son prédécesseur, Driss Benhima, M. Mansouri a prononcé un long discours sur la conception qu'il se fait de sa nouvelle mission en particulier et du rôle du gouvernement d'alternance en général. &laqno; Je me limiterai, en ce qui me concerne, à la réforme du système d'incitation à l'investissement, à l'assainissement de l'administration et à la consolidation de l'Etat de Droit dans les affaires», souligne-t-il en préambule. S'agissant du département du transport, le ministre a invité ses collaborateurs à lui &laqno;présenter dans une semaine au plus tard une note retraçant le diagnostic, la politique suivie, les perspectives d'avenir», ainsi qu'un projet d'organigramme de l'administration centrale et extérieure...
Concernant la tutelle de l'Etat sur les établissements publics, M. Mansouri estime que celle-ci ne devrait être ni source de blocage ni une entrave à l'intitiative et au dynamisme. &laqno; Le ministère du Transport considère au contraire que l'exercice de la tutelle doit mobiliser les services du ministère pour appuyer les intiatives des entreprises et non entraver leurs actions», explique-t-il.
Mustapha Mansouri livre ainsi une nouvelle approche des problèmes du secteur. Homme à ne pas se laisser griser par les lambris du pouvoir, conscient d'avoir été appelé à faire partie de l'équipe Youssoufi pour une durée limitée dans le temps, il compte initier un nouveau "style de travail".