Hajj 2021: nouvelle annonce du ministère des Habous    Équipe nationale : On tire la sonnette d'alarme !    Wydad: Benzarti exclut un joueur des entraînements    Euro 2021: la Belgique écrase la Russie (VIDEO)    Variant indien au Royaume-Uni: Boris Johnson avertit    Euro 2020 : Danemark-Finlande interrompu provisoirement suite au grave malaise du Danois Christian Eriksen    Le grand pèlerinage à la Mecque en format réduit, les Marocains dépités    Hajj 2021: les précisions du ministère des Habous et des Affaires islamiques    La Bourse de Casablanca en hausse    L'Istiqlal réaffirme la nécessaire récupération de Sebta et Melilia    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Algérie : la remueuse Kabylie dénonce une parodie d'élections et un régime réduit à la dernière extrémité    La date de l'Aïd Al Adha 2021 au Maroc    Le quartier Cheikh Jarrah, centre de gravité du conflit israélo-palestinien    La CSMD fait escale à Aït Bouguemez, le désenclavement des zones rurales au centre des débats    Algérie : les législatives anticipées servent à blanchir le régime (collectif)    Résolution européenne: les pays du Golfe solidaire avec le Maroc    Le Maroc peut produire des composants de la voiture électrique    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Transfert de Hakimi : Le PSG s'apprêterait à améliorer son offre    Euro 2021 : Programme et chaînes    Wikipedia en version Darija est désormais disponible    Tan-Tan : un multirécidiviste se suicide en garde à vue, une enquête ouverte    Covid-19 au Maroc : 455 nouveaux cas et 5 décès enregistrés en 24 heures    Le travail des enfants concerne 1,3% des ménages    Don de sang: le beau geste des ultras du Raja et du Wydad    Conférence de Berlin II: Bourita s'entretient avec l'envoyé spécial du SG de l'ONU pour la Libye    OCP : Succès d'une émission obligataire de 1,5 Milliard de Dollars à l'international    Roland-Garros: Djokovic fait tomber Nadal et file en finale (VIDEO)    Protection contre les catastrophes naturelles: un chèque de 100 millions de $ de la banque mondiale au Maroc    Entrée au Maroc: les voyageurs en provenance de la liste A ne sont plus obligés de passer le PCR    Covid-19: Les vaccins chinois par pulvérisation nasale en phase d'essais cliniques    Résolution européenne sur les migrants mineurs : réunion urgente du Parlement arabe le 26 juin    Rabat restera un indéfectible soutien de Tripoli, déclare Nasser Bourita    Royal air Maroc : les détails des vols pour cet été    Covid-19: Lancement du premier kit de test à domicile en Inde    Météo: le temps qu'il fera ce samedi 12 juin au Maroc    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Evolution du coronavirus au Maroc : 400 nouveaux cas, 523.165 au total, vendredi 11 juin 2021 à 16 heures    Crise migratoire Maroc/Espagne: réunion d'urgence du parlement arabe    La posture du professeur et de l'élève ne fonctionne plus    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    Victor Hugo, ses funérailles, ses dessins    Le goût de la vie orientale    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SPORT Le club Raja à l'heure des difficultés Marathon International de Marrakech Maroc Olympique/Servette de Genève en match amical L'affaire Glenn Hoddle TENNIS MAROCAIN APPELS DU PIED LE RETOUR DE El AYNAOUI ULTIME TEST À OUJDA ARBITRAGE HONORE LE
Publié dans MarocHebdo le 06 - 02 - 1999


SPORT par Karim BENDAOUD
Le club Raja à l'heure des difficultés
LES MALHEURS SE SUIVENT ET SE RESSEMBLENT
Slavo Muslin
Démission de l'entraîneur Slavo Muslin, chute des recettes de l'équipe. Décidément, les malheurs frappent de plein fouet l'équipe du Raja ces derniers temps. Le comité du Raja a ainsi dressé un tableau sombre de la situation que vit le club. Une situation qui sévit à la veille d'importantes échéances
Que se passe-t-il donc au Raja? Le club des diables verts est-il frappé par le mauvais il? Successivement et en très peu de temps, les Casablancais ont vu leurs recettes chuter et leur entraîneur s'en aller. Concernant la première affaire, les dirigeants rajaouis réclament la réouverture du Complexe sportif Mohammed V.
Dans ce document, le comité du Raja dresse un sombre tableau de la situation financière du club du fait de la fermeture du Complexe, soulignant que les recettes directes du club ainsi que les recettes de publicité et de sponsoring souffrent directement de cette fermeture et que le public se fait de plus en plus rare au stade Larbi Zaouli à cause de sa capacité limitée, de son éloignement, des difficultés de stationnement et d'organisation des rencontres, du manque de confort pour les spectateurs et de l'absence d'un parking au vrai sens du terme. Et puis, cette situation met à mal l'engagement du club casablancais vis-à-vis des supporters ayant contracté des abonnements. Par ailleurs, le comité du raja a annoncé qu'il lancerait une campagne de sensibilisation tous azimuts dans l'objectif de "combattre les mauvais comportements aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du stade", en cas de réouverture du Complexe Mohammed V. L'objectif de cette campagne est "d'éviter une récidive qui pourrait être grave et de garder la bonne image de notre football". Les actes de vandalisme qui avaient émaillé la douzième journée du championnat sont encore présents dans toutes les mémoires. Tristes souvenirs d'une bande de voyous qui avaient défrayé la chronique en s'adonnant à des actes qui n'honorent en rien le football marocain.
Vandalisme
D'autre part, et pour arranger le tout, le départ de l'entraîneur Slavo Muslin et son remplacement par le directeur technique M'hamed Fakhir replace, une fois de plus, le Raja à la case départ. Cela devient une manie Le Franco-yougoslave était sur la sellette depuis quelques semaines déjà et avait pris la décision de démissionner à la suite du match nul concédé, dimanche 31janvier, par le Raja face au Kawkab de Marrakech. Alors que ses options devenaient de plus en plus ouvertement critiquées, "cette séparation a eu lieu à la demande de l'entraîneur", prend soin de préciser le président du Raja, Mohamed Ammor. La valse des entraîneurs reprend alors que le onze casablancais est à la veille d'importantes échéances. K.B.
Marathon International de Marrakech
UNE AMBIANCE DE FÊTE
Le Marathon International de Marrakech (MIM), doté du Grand prix Hassan II, a été -une fois de plus- l'occasion de démontrer l'étendue de la valeur des coureurs nationaux ainsi que la capacité des Marocains à organiser de grands événements sportifs.
Ils étaient quelque 15.000 concurrents à prendre, ce dimanche 31 janvier 1999, le départ de cette épreuve dont la renommée internationale s'amplifie au fil des ans. Fruit de longues années d'efforts, cette épreuve semble avoir atteint sa maturité et de plus en plus nombreux sont
les sportifs de toutes nationalités qui souhaitent y participer.
Les coureurs marocains ont imposé leur loi dans les différentes courses de cette prestigieuse épreuve, grâce notamment à Abdelkader El Mouaziz, qui a pulvérisé son propre record de la compétition avec 2 heures, 08 minutes et 15 secondes.
Suprématie
Vu qu'il était le vainqueur des deux précédentes éditions, on s'attendait un peu à sa victoire. Mais de là à pulvériser son propre record de plus d'une minute, il fallait qu'il soit très fort. Et il l'a été. Il était suivi de ses compatriotes Abdelfettah Aït Zoughi et Abdelmajid El Boukhari.
Un beau triplé qui ne fait que confirmer l'élargissement de la gamme de la suprématie marocaine en matière de course. Le titre 99 du semi-marathon n'a pas, non plus, échappé au Maroc qui s'est permis le luxe de remporter les épreuves féminine et masculine des 21 kilomètres, par l'intermédiaire de Asmae Laghzaoui et Rachid Ousalem. Ce dernier devançant d'un cheveu un autre Marocain, Kamal Saïdou. La seule épreuve ayant échappé aux nationaux est celle du marathon féminin, qui a vu une triplette roumaine faire la loi tout au long des 42,195 kilomètres. Superbe fête de l'athlétisme et belle moisson de victoires. La ville rouge réussit décidément à nos coureurs. K.B.
Maroc Olympique/Servette de Genève en match amical
LES OLYMPIQUES ASSURENT
Après sa victoire écrasante aux dépens de l'équipe olympique bulgare (5-2) et son excellente prestation face à l'équipe de France A' (2-2), l'équipe Olympique marocaine continue sur sa lancée au stade Harti de Marrakech où elle s'est imposée (2-1) face à la formation helvétique du Servette de Genève. C'est de bon augure pour la suite
La victoire de la sélection olympique marocaine (2-1), mercredi 3 février à Marrakech, face aux Suisses du Servette de Genève est de nature à les rassurer davantage avant les éliminatoires des Jeux Olympiques de l'an 2000, d'autant plus qu'à Sydney, ils seront renforcés par les professionnels évoluant à l'étranger.
Coachés par Henri Michel, les jeunes Marocains ont montré une cohésion et une forme actuelle prometteuses face au leader du championnat suisse.
Privée de ses professionnels, l'équipe olympique a néanmoins montré des qualités réelles et une combativité longtemps bridées par une certaine retenue du Servette, qui profite de la trêve hivernale pour ses derniers réglages au Maroc en prévision du play-off du championnat helvétique.
Cohésion
Plus entreprenants que leurs vis-à-vis en première période, les Marocains ont pêché par manque d'imagination à la limite de surface de réparation et de soutien à Hicham Zérouali souvent esseulé aux avant-postes. Durant toute la première période, les occasions de but étaient plutôt rares. Et l'essentiel des actions de jeu se cantonnait plutôt en milieu de terrain. Ce n'est qu'en seconde mi-temps que les Marocains parviendront à inscrire leur premier but à la 54ème minute de jeu, par l'intermédiaire de Hicham Zérouali, bien démarqué, et judicieusement servi par son capitaine Youssef Safri.
C'est d'autant plus de bon augure pour Zérouali qu'il est convoité par les dirigeants du club genevois qui ont profité de cette rencontre pour le superviser. Gageons qu'il ne les a pas déçus.
Le but du jeune sociétaire du FUS de Rabat à, en quelque sorte relancé la partie, les Genevois se décidant enfin à ouvrir le jeu et d'essayer d'égaliser. Ils y parviendront à la 72ème minute par l'intermédiaire de Patrick, qui, après avoir été fauché par le gardien Tarek El Jarmouni s'est fait justice lui-même en transformant le penalty accordé par l'arbitre. Dans les arrêts de jeu, et alors que l'on s'acheminait vers le match nul, Bouchaïb El Moubarki, entré en cours de jeu, déjoue le piège de la défense en ligne pratiquée par la défense genevoise pour s'en aller battre Eric, le gardien et capitaine du Servette.
Motivation
Match honnête ­mais résultat encourageant- des olympiques marocains qui, continuant sur leur lancée actuelle, auront tout le temps de mettre en place les automatismes nécessaires au peaufinage de leur jeu collectif.
La présence d'Henri Michel sur le banc de touche s'avère un atout de motivation supplémentaire pour ces jeunes. Sachant, en effet, que Michel est également le patron de l'équipe "A", ils feront tout pour lui taper dans l'il. Mais avant cela, touts leurs efforts devront être portés sur la rude concurrence qui les attend face à leurs camarades émigrés en Europe.
Mais également -et surtout- sur la qualification aux Jeux Olympiques. Les places seront très chères, mais l'essentiel, c'est que la sélection du Maroc puisse aller à Sydney. Et pas en touriste. K.B.
L'affaire Glenn Hoddle
CELUI QUI NE SAVAIT PAS TENIR SA LANGUE
Glenn hoddle, l'entraîneur de la sélection anglaise est destitué de sa fonction. Fatale pour sa carrière, la déclaration assassine qu'il a proférée devant une presse friande de bourdes l'a achevé. Il aurait ainsi affirmé que les handicapés physiques et mentaux ne faisaient que payer les péchés d'une vie antérieure. Moralité: Si la parole est d'argent, le silence est d'or.
Glenn Hoddle, l'entraîneur de la sélection anglaise de football a fini par rendre son tablier, mardi 2 février, sous la pression de la presse et d'une opinion publique outrées par ses déclarations au Times à propos des personnes handicapées. Même des personnalités publiques se sont mises de la partie pour achever un Glenn Hoddle abasourdi par toute l'indignation que ses propos ont soulevée. Il aurait affirmé que les handicapés physiques et mentaux ne faisaient que payer les péchés d'une vie antérieure.
Indignité
Ainsi, Tony Blair, le premier ministre et Tony Banks, le ministre des Sports, avaient-ils, en termes à peine voilés, parlé de la "difficulté" pour Hoddle à continuer d'assumer ses responsabilités, parlant même de "position intenable" pour le coach anglais. Il est vrai que la sauce a été montée par les tabloïdes, dont on connaît la capacité de nuisance en Angleterre. Mais, même les journaux dits de qualité ont vite fait de s'emparer de l'affaire, en multipliant notamment les témoignages de supporters handicapés, offensés par les propos prêtés à Hoddle. Moralité, ce dernier aurait été plus heureux de continuer à faire son ­bon- boulot plutôt que d'aller étaler ses états d'âme devant une presse friande de bourdes aux conséquences lourdes.o K.B.
TENNIS MAROCAIN
C'est le Stade Marocain de Rabat qui abritera les épreuves du championnat national de tennis. La Fédération royale marocaine de tennis a donné son feu vert pour la tenue, sur les courts du club r'bati de cette édition, du 4 au 7 mars 1999. Cette épreuve sera également une belle occasion pour les vainqueurs et le finaliste de bénéficier de wild-cards pour le Grand Prix Hassan II dont les compétitions débuteront le 20 mars avec la participation d'une pléiade de raquettes internationales. Le Stade Marocain avait déjà organisé, en octobre 1991, cette épreuve, dont la finale avait été remportée par Younès El Aynaoui aux dépens de Hicham Arazi.
APPELS DU PIED
L'international Hassan Kachloul s'affirme, au fil des journées, comme l'une des pièces maîtresses de Southampton. Le seul Marocain évoluant dans les rangs d'un club anglais de 1ère division, continue à visiter les filets adverses dans un championnat réputé pour la qualité de ses défenseurs et leur rugosité. Il vient de récidiver contre Leeds United et d'envoyer un nouveau message au sélectionneur national Henri Michel, qui semble l'avoir rayé de ses tablettes. Kachloul, rappelons-le, avait été l'auteur de l'unique but marocain inscrit en match amical face à l'Argentine, juste avant le Mondial 1994, dont les compétitions s'étaient déroulées aux Etats-Unis.
LE RETOUR DE El AYNAOUI
Après ses dernières "perfs", Younès El Aynaoui est devenu le numéro un national devant Hicham Arazi et Karim Alami. En effet, selon le dernier classement ATP, El Aynaoui occupe la 36ème place mondiale du classement des instances internationales du tennis. Longtemps handicapé par une succession de blessures qui lui avaient fait connaître les affres du doute et des profondeurs du bas de tableau de classement, Younès reprend la place de numéro un du tennis marocain, rang qu'il a occupé en 1995 et 1996.
ULTIME TEST À OUJDA
Prévus initialement le 21 février 1999 à Berkane, les championnats nationaux de cross-country se dérouleront finalement à Oujda le 14 du même mois.
Cette compétition, qui se déroulera pour la première fois dans la ville de l'Oriental, servira de dernier test à l'équipe nationale militaire avant son départ à destination des Etats-Unis pour prendre part, le 24 février en Floride aux championnats du monde militaires. Elle permettra également une première sélection des athlètes qui participeront aux championnats du monde de Belfast, les 27 et 28 mars 1999.
ARBITRAGE HONORE
Le Marocain Saïd Belqola, qui avait arbitré avec brio la finale de la dernière Coupe du monde de football, a été désigné meilleur arbitre arabe pour l'année 1998. Selon un sondage effectué par la revue libanaise "Al Watan Al-Arabi", 23 experts dont des membres du Comité d'arbitrage de l'Union arabe de football et des comités exécutifs des fédérations asiatique et africaine de football. Saïd Belqola a recueilli 57 voix, contre 45 pour l'Emirati Ali Abou Jassim, meilleur arbitre arabe de ces trois dernières années. L'Egyptien Jamal El Ghandour occupe la troisième place avec 24 voix, suivi du Saoudien Abderrahmane Ezzayed, qui a recueilli 8 voix. Saïd Belqola, premier arbitre arabe et africain à diriger une finale de Coupe du monde, avait également arbitré la finale de la Coupe d'Afrique des Nations 1998 au Burkina Faso.
LE SEIGNEUR D'ANDALOUSIE
L'athlète marocain Abdelmajid Khabbaz, sociétaire du club espagnol "Jimesa Maracena", de Grenade en Andalousie, a remporté haut la main la 4ème édition du semi-marathon de l'île de La Cartuja, organisé dimanche 31 janvier au Parc de l'Almillo à Seville. Près de 1100 concurrents avaient pris le départ de cette épreuve. Khabbaz a réalisé un chrono de 1 heure,16minutes et 13 secondes, devançant de 29 secondes les Espagnols Gabriel Dorado et Antonio Garcia Martinez.
RETOUR