Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    Jerrada : Nouveaux projets pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    Aérien. La RAM dévoile ses nouveaux tarifs vers le Maroc    Législatives algériennes : le parti islamiste MSP revendique la majorité    Euro 2020 : Les Anglais convaincants ont battu les Croates décevants (1-0)    Euro 2020 : L'Autriche s'en sort bien face à la Macédoine du Nord (3-1)    Facilitation des démarches consulaires, douanières et sanitaires...les nouvelles directives de SM le Roi en faveur des MRE    Evolution du coronavirus au Maroc : 270 nouveaux cas, 523.890 au total, dimanche 13 juin 2021 à 16 heures    La résolution européenne sur le Maroc est "erronée" et "inappropriée", selon une sénatrice italienne    Algérie: Une APN qui n'a rien de populaire    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    Cette Espagne hégémonico-nostalgique qui a mal du Maroc    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    Pour un meilleur accueil des MRE: Prix raisonnables et nombre de rotations suffisant    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    Opération Marhaba 2021: des incertitudes planent toujours    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Oriental Le développement des zones frontalières, priorité pour l'Istiqlal    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Algérie: les élections législatives ne vont pas régler le problème (Think tank US)    Euro 2021: le Danemark s'incline devant la Finlande (VIDEO)    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Henri Michel est sûr de réaliser un bon résultat au Togo L'EQUIPE À ABATTRE El Aynaoui, Arazi et Alami améliorent leur classement ATP UN BEAU TRIO DE MOUSQUETAIRES UN CARTON DEFINITIF L'EGYPTE SE RETRACTE Le Maroc primé au Sénégal RECONNAISSANCE
Publié dans MarocHebdo le 27 - 02 - 1999

Henri Michel est sûr de réaliser un bon résultat au Togo
L'EQUIPE À ABATTRE
Le sélectionneur et entraîneur national, Henri Michel estime que ses protégés ont les qualités pour arracher une qualification sur le terrain, loin d'une quelconque autre considération, allusion faite à la qualification directe du Maroc si sa candidature est retenue pour l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations CAN-2000.
Karim BENDAOUD
Henri Michel est monté au créneau pour défendre la candidature marocaine à l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations CAN-2000. Le sélectionneur et entraîneur national estime que "le Maroc a tous les atouts pour organiser et réussir une Coupe d'Afrique des Nations". "Une Coupe d'Afrique au Maroc, c'est très important, a-t-il dit. Le Royaume a tous les atouts pour organiser et réussir une Coupe d'Afrique : des stades modernes, un public merveilleux et une infrastructure adéquate ". L'ex-international français et entraîneur des tricolores, qui se confiait à la MAP, estime que ses protégés ont les qualités pour arracher une qualification sur le terrain, loin d'une quelconque autre considération, allusion faite à la qualification directe du Maroc si sa candidature est retenue, ainsi qu'au problème de la Sierra Leone dont le match contre le Togo avait été reporté en raison de la situation qui prévaut dans le pays.
Optimisme
À propos du match que doit disputer, dimanche 28 février à Lomé, l'équipe nationale contre son homologue togolaise, Henri Michel s'est montré optimiste et confiant. "On va essayer d'obtenir un bon résultat, à priori essayer de gagner, sinon ramener au moins un match nul. Donc un résultat positif qui nous mettrait dans de très bonnes conditions pour la qualification", a-t-il dit, ajoutant "comme chaque match en Afrique, il faut faire face à beaucoup de problèmes, dont le terrain et le climat. On a démontré depuis longtemps qu'on a des qualités, qu'on sait relever les défis. On va partir donc avec ce même état d'esprit". En entraîneur avisé, il a ajouté, non sans modestie: "je sais que pour les autres équipes, le Maroc est la sélection à battre en Afrique. Le Togo est une équipe qui a démontré une bonne marge de progression ces derniers temps. Plusieurs de ses joueurs évoluent à l'étranger. Nous respectons cette équipe comme on respecte toutes les autres formations. Il n'y a pas de match facile.
À propos de la convocation pour la première fois de nouveaux joueurs, Henri Michel a estimé que l'attaquant du club anglais de Southampton, Hassan Kachloul, a démontré de grandes qualités techniques et que son retour au sein du onze national était prévisible. Kachloul, qui avait déjà porté les couleurs nationales, est à son " top niveau actuellement. C'est un acquis et un joueur supplémentaire. C'est important pour le groupe ", a-t-il dit.
Acquis
Quant aux olympiques Zérouali, du FUS de Rabat, Jarmouni du Chabab de Mohammédia et Méryana, du Kawkab de Marrakech, convoqués pour la première fois en équipe ''A'', le coach national a estimé qu'ils sont talentueux et que leur incorporation dans le groupe leur permettra d'acquérir une expérience supplémentaire.
L'équipe nationale a entamé dans l'après-midi du mardi 23 février, un stage à l'institut national de football Maâmora.
Tous les joueurs ont suivi la séance d'entraînement de mercredi matin, à l'exception de Youssef Rossi, blessé aux adducteurs, du capitaine Noureddine Naybet, de Abdelkrim Hadrioui et de Adil Ramzi, retenus par leurs clubs respectifs.
Ces joueurs devaient rejoindre leurs coéquipiers à Maâmora, mercredi 24 au soir et dans la matinée du jeudi 25, avant le départ pour la capitale togolaise.
El Aynaoui, Arazi et Alami améliorent leur classement ATP
UN BEAU TRIO DE MOUSQUETAIRES
Karim BENDAOUD
Les trois mousquetaires du tennis marocain, Younès El Aynaoui, Hicham Arazi et Karim Alami, ne cessent de grignoter des places ces derniers temps et figurent cette semaine respectivement aux 40ème, 46ème et 66ème rangs mondiaux. L'émulation, pour ne pas dire la concurrence qui existe entre les trois tennismen n'est pas totalement étrangère à ce nouvel essor qui intervient après une série de bobos plus embêtants les uns que les autres. Tant mieux pour le tennis national. El Aynaoui, qui pourrait participer au début du mois de mars prochain au National, est donc toujours le numéro un du tennis marocain, suivi de Hicham Arazi et de Karim Alami.
Récompense
Cette semaine, Hicham Arazi, qui participe au tournoi de Londres, doté de 815.000 dollars, s'est particulièrement illustré en battant lundi au premier tour, le Tchèque Bohdan Ulirach, 30e joueur mondial, en deux sets (7-5) et (6-4), mais surtout en sortant le Croate Goran Ivanisevic, tête de série numéro sept et 14e joueur mondial. Et ce en trois sets : (3-6), (6-3) et (6-4). Ce qui lui a valu, jeudi 25 février, le surnom de "Magic Hicham" par le quotidien sportif français ''l'Equipe''.
Trois fois finaliste de Wimbledon, le Croate est la première tête de série éliminée depuis le début de la semaine à Londres.
''Je me suis étonné moi-même, a confié Arazi à L'Equipe, qui le surnomme "le paratonnerre", en référence à la qualité de sa relance. À tel point que sur la fin, j'avais envie de rigoler. Je me suis retenu pour ne pas me déconcentrer''.
''Cette victoire, succédant à celle du premier tour face à Ulirach remonte le moral d'Arazi un peu entamé par un début de saison difficile et récompense un travail physique auquel il s'astreint sérieusement depuis plusieurs mois'', conclut le quotidien.
UN CARTON DEFINITIF
Au lieu de brandir un carton rouge, Lebogang Mokgethi, un arbitre sud-africain de 34 ans, a trouvé une solution plus radicale. Il a sorti un revolver et tiré, blessant mortellement Isaac Mkhwetha, un footballeur de 20 ans qui contestait un but et le menaçait d'un couteau. Cela s'est passé dimanche 21 février devant les 600 spectateurs d'un petit stade de la banlieue de Johannesburg. L'arbitre venait d'accorder en fin de seconde mi-temps un but à l'équipe adverse du jeune joueur, ce qui a eu le don de provoquer l'ire de ce dernier, qui a succombé lors de son transfert au commissariat de police.
Le Zimbabwe s'accroche
Issa Hayatou, le président de la CAF rencontrera, le 6 mars 1999 au Ghana, les dirigeants zimbabwéens, qui essaieront de le convaincre de revenir sur la décision de la CAF de retirer à leur pays l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations de l'an 2000. Réuni à Abidjan, le Comité exécutif de la CAF avait, le 8 février, retiré la CAN-2000 au Zimbabwe en raison des retards pris dans la préparation des installations sportives. Un appel avait alors été adressé par la CAN aux fédérations désireuses de suppléer le Zimbabwe, leur donnant jusqu'au 10 mars pour faire acte de candidature.
L'EGYPTE SE RETRACTE
Si l'on en croit le quotidien Al-Joumhouria, l'Egypte pourrait retirer sa candidature à l'organisation de la Coupe du monde de football 2006. La décision finale et officielle de l'Egypte ne sera prise qu'au moment opportun, ajoute le journal, précisant que ce sujet est examiné actuellement par une commission mise sur pied par le chef du gouvernement Kamal El Ghandouri, ainsi que par d'autres sous-commissions relevant du haut organisme des sports et de la fédération égyptienne de football. Ces commissions ont reconnu que l'organisation du Mondial est très disputée d'autant plus que l'Egypte a besoin de moyens financiers énormes pour respecter le cahier de charges imposé par la FIFA.
Le Maroc primé au Sénégal
RECONNAISSANCE AFRICAINE
"Le Trophée Abdou Diouf de l'intégration africaine" a été décerné cette année au Maroc. Par ce trophée, le Sénégal consacre la qualité des résultats d'ensemble de notre pays sur la scène internationale et particulièrement dans le domaine du football.
Karim BENDAOUD
Distinction récompensant traditionnellement les sportifs sénégalais qui se sont illustrés dans toutes les disciplines sportives tant aux plans national, africain qu'international,
''Le Trophée Abdou Diouf de l'intégration africaine' ' a été décerné cette année au Maroc. Et ce pour la qualité des résultats d'ensemble de ce pays sur la scène internationale et particulièrement dans le domaine du football.
Le trophée a été remis par le Président sénégalais à l'ambassadeur du Maroc, Driss El Idrissi Ennahdi, lors d'une cérémonie organisée à Dakar.
À cette occasion, le chef de l'Etat sénégalais a rendu un vibrant hommage à Sa Majesté le Roi pour ses efforts en faveur de la promotion du sport en général et du football en particulier et demandé au diplomate marocain de transmettre l'expression de son amitié et de sa haute considération au Souverain.
Ce trophée est décerné en particulier à l'équipe nationale marocaine de football qui ''fait actuellement honneur au football africain'' et qui ''tient en Mustapha Hajji, Ballon d'Or africain 98, une ''super star'' qui fait la fierté de notre continent'' .
Fierté
Il a également été souligné que grâce à ''l'engagement personnel du Souverain, qui est un fin connaisseur en football'', le Maroc est en mesure de ''relever le défi'' de l'organisation de la Coupe du monde ''avec le soutien de toute l'Afrique''.
D'autant plus, a-t-il précisé, que le Royaume chérifien se distingue par ''la qualité de son football, la solidité de ses équipes, la fonctionnalité de ses infrastructures et le professionnalisme de ses cadres''. L'ambassadeur du Maroc à Dakar a tenu, pour sa part, à remercier le chef de l'Etat sénégalais pour les nobles sentiments qu'il éprouve à l'égard du Maroc et de son Souverain, soulignant que cette distinction honore le Maroc et le Sénégal et constitue un encouragement de plus à tous les sportifs marocains et sénégalais pour aller toujours de l'avant en vue de hisser le continent africain au rang des nations sportives les plus évoluées. Il a enfin souligné que l'attribution de ce trophée au Maroc illustre parfaitement la profondeur des liens d'amitié et d'estime réciproques unissant les deux chefs d'Etat et la symbiose entre les deux peuples qui tire ses racines dans leur histoire ancestrale commune.
Nouvelle présence du Maroc aux championnats du monde en salle au Japon
LES ESPOIRS SUR LA PISTE
Un dosage subtil d'expérience et de jeunesse. Telle semble être la formule retenue par la direction technique nationale pour établir la liste des athlètes qui représenteront le Maroc aux championnats du monde d'athlétisme en salle, qui se dérouleront, du 5 au 7 mars 1999, à Maebashi, au Japon.
Karim BENDAOUD
Pour les championnats du monde d'athlétisme en salle, qui se dérouleront, du 5 au 7 mars 1999, à Maebashi, au Japon, le directeur technique national, Aziz Daouda, a fait appel à l'expérience de Zahra Ouaziz, tout auréolée de ses dernières victoires et a offert l'opportunité de se révéler aux espoirs que sont Hasna Benhassi, Adil El Kaouch et Younès Moudrik. Ces trois jeunes athlètes, qui font leurs premiers pas dans la compétition de haut niveau, seront en effet encadrés par la chevronnée Ouaziz, qui disputera le titre du 3000m, et dont la présence à leurs côtés est un "plus" à même de renforcer leur confiance. On remarquera cependant l'absence des grands ténors du demi-fond national. Toutefois, les trois jeunes athlètes, qui seront les piliers de la génération d'après les jeux olympiques Sydney 2000, ne partent pas battus d'avance et se disent déterminés à défendre crânement leurs chances et faire honneur à leur pays, à l'athlétisme marocain et à la réputation dont il jouit sur la scène internationale.
Réputation
Adil El Kaouch, qui avait été sacré champion du monde juniors l'été dernier à Annecy (France), a réalisé d'assez bonnes performances en salle cette saison sur 2.000 et 1.500m. Il aura d'ailleurs la lourde tâche de préserver la domination marocaine sur cette distance dont les deux derniers titres mondiaux avaient été trusté par Hicham El Guerrouj une première fois à Barcelone, en1995, puis à Paris-Bercy, en1997.
Depuis maintenant deux saisons, la jeune Hasna Benhassi qui se fraye, quant à elle, avec beaucoup de détermination, son chemin dans le monde des grandes stars, a établi, le 14 février à Birmingham, un nouveau record national du 800m en salle en 1 min 59 sec 33/100.
Elle devra se transcender à Maebashi, pour pouvoir battre des concurrentes plus expérimentées et plus familières de ce genre de grands rendez-vous. Et cela risque d'être particulièrement difficile en ce qui concerne la Mozambicaine Maria Mutola, détentrice des trois derniers titres mondiaux du 800m indoor. Au saut en longueur, Younès Moudrik, champion arabe et détenteur des records nationaux en salle (7,75m) et en plein air (8,12m), essaiera de réussir un "truc" dans une épreuve outrageusement dominée par le Cubain Ivan Pedroso, également triple champion du monde en salle. Les espoirs du Maroc pour décrocher une médaille reposent donc essentiellement sur Zahra Ouaziz.
RENFORTS MAROCAINS
Des entraîneurs de football et des joueurs marocains pourraient, dès la saison prochaine, défendre les couleurs de clubs libanais, rapporte le journal As-Safir, qui cite un responsable du football libanais. Le style d'entraînement pratiqué au Maroc ''concorde parfaitement'' avec le style libanais, d'où une plus grande possibilité de succès et de réussite. Le seul entraîneur maghrébin à avoir dirigé un club libanais est l'Algérien Rachid Mekhloufi, qui était aux commandes du club beyrouthin Najma durant les deux dernières saisons. Le technicien algérien a dû se retirer pour mauvais résultats. Les clubs libanais ont jusqu'à présent recruté surtout des joueurs arabes (Irak et Egypte notamment) et africains (Nigeria, Liberia, Sierra Leone, Sénégal).
PING-PONG ARABE
La sélection nationale de tennis de table participera à la septième édition du championnat arabe dont les compétitions se dérouleront à Beyrouth du 18 au 21 mars 1999. Outre le Maroc, trois autres pays ont jusqu'à présent confirmé leur participation à cette compétition. Il s'agit de la Jordanie, de la Syrie et du Qatar. Le Liban a déjà abrité en novembre dernier la dixième édition du championnat arabe des clubs champions de tennis de table qui s'est déroulée avec la participation de 12 pays dans la catégorie hommes et 5 pays dans la catégorie dames.
SALUT L'ARTISTE
Haj Maâti Cherkaoui, le président du Stade Marocain, section pétanque, et de la ligue du Nord a eu la douleur de perdre son fils Yassine disparu à l'âge de 33 ans, samedi 20 février 1999, à la suite d'un tragique accident de la circulation. Yassine, ami loyal, dont la compagnie était très recherchée, laissera le souvenir d'un esprit fin. La mort de Yassine laisse un grand vide auprès de ses nombreux proches et amis qui ont encore du mal à réaliser qu'ils ne reverront plus. À tous les siens et en particulier à sa maman, L'hajja Khadija, nous présentons nos condoléances les plus émues.