3ème Edition de la conférence « Parlons Développement » : Faire des jeunes les moteurs du développement durable    Sensibilisation sur le civisme fiscal en RDC : Instituer une culture fiscale dans le pays    Radisson Hotel Group : Une expansion record au Maroc et en Afrique du Nord    Industries manufacturières: Hausse de 19,9% de l'indice de la production au T2-2021    CIH Bank : Renouvellement de la quadruple certification ISO 9001 version 2015    Flambée des prix : des augmentations abusives ?    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Allemagne : le site fédéral des élections probablement visé par une cyberattaque    La France a éliminé Abou Walid Al-Sahraoui, ancien membre du Polisario et chef de l'EI au Grand Sahara    Rapatriement jeudi des dépouilles des deux camionneurs marocains tués au Mali    Tokyo 2020: les athlètes médaillés célébrés par la Fondation Mohammed VI    Vaccination volontaire des adolescents de 12 à 17 ans : plus d'un million d'injections administrées    Prévisions météorologiques pour ce jeudi    Vladimir Poutine annonce que des dizaines de personnes de son entourage ont le Covid    Les contours de la majorité gouvernementale seront probablement dévoilés la semaine prochaine    Les certificats Covid-19 délivrés par le Maroc désormais valides au sein de l'UE    La DGM célèbre la Journée météorologique arabe 2021    Téhéran, l'AIEA et la surveillance du programme nucléaire iranien    Les premiers touristes spatiaux prêts à décoller mercredi    Eyal David rejoint la mission israélienne à Rabat en tant que chef adjoint    Sahel : Des opérateurs Wagner au Mali ?    Un RNPG déficitaire au 1er semestre    Retour sur la saga des héros paralympiques    «Lewy» et le Bayern surclassent encore le Barça    Lukaku tire Chelsea du piège du Zenit, Ziyech décevant    Match nul pour Séville, En Nesyri voit rouge    Abdelkader Bourhim: "Le sport, parent pauvre des programmes électoraux"    Botola Pro D1 et D2 "Inwi" (2ème journée): Le programme    Le modèle marocain cité en exemple par un nouveau rapport    Disparitions forcées : le Maroc soumet sa copie préliminaire à l'ONU    Formation du gouvernement. Aziz Akhannouch boucle aujourd'hui le premier round des consultations    Le roi Mohammed VI nomme le général Belkhir El Farouk inspecteur général des FAR    Le plus haut gradé américain craignait que Trump n'attaque la Chine    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 15 septembre 2021 à 16H00    La vaccination des 12 à 17 : Plus d'un million d'élèves ont reçu la première dose    Cinéma : L'IF du Maroc rouvre ses salles de projection    Le festival JIDAR fait sensation sur les réseaux    Echange culturel pour lutter contre les idées extrémistes    New District présente son premier artiste Hassa1    Hicham Lahlou invité au Salone Del Mobile 2021, à Milan    ART: Des projets communs lancés par l'IMA et la FNM    Espagne: négociations sous haute tension entre Madrid et les séparatistes catalans    La nomination de Staffan de Mistura en tant qu'Envoyé Personnel au Sahara, se fera dans les prochains jours    DataPathology : Witamax injecte 2 MDH    Plafonnement des prix des tests PCR : les laboratoires demandent une baisse des coût des réactifs    La Burundaise Niyonsaba bat le record du monde 2000 m en athlétisme    Des ateliers consultatifs de la musique du 17 au 28 septembre    Arts plastiques : Samira Ait El Maalam expose sous le thème «Vortex»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Club Méditerranée met le cap sur l'an 2000 Retour
Publié dans MarocHebdo le 18 - 06 - 1999


Le Club Méditerranée met le cap sur l'an 2000
LA FORMULE FAIT RECETTE
Philippe Bourguignon
Des villages où les jeux, animations et activités sportives rythment la vie commune. Un univers où l'argent ne circule pas, remplacé par des tickets, carnets, boules une vie communautaire axée sur l'amusement, la joie de vivre et le contact avec autrui. C'est la philosophie du célèbre opérateur touristique Club méditerranée, mondialement connu sous l'appellation " Club Med".
Le club méditerranée est en fait une société anonyme composée d'un directoire, présidé par Philippe Bourguignon, ainsi que d'un conseil de surveillance. Le club, divisé en cinq secteurs comprenant l'Europe/Afrique, la France/Antilles françaises, l'Amérique du nord, l'Amérique du Sud et l'Asie/ Pacifique, vend ce rêve depuis sa fondation en 1950 sous forme d'association à but non lucratif.
Aujourd'hui, le Club Méditerranée gère 114 villages, 11 villas et 5 bateaux de par le monde. La société axe son activité sur des valeurs fortes, véhiculées depuis sa création. La communication de l'opérateur a si bien fait, que la dénomination de "Club Med" a fini par se confondre avec liberté, plaisir, accueil, sport et animation.
Une image forte, mais qui nécessite des efforts d'entretien permanents. À ce niveau, on ne lésine pas sur les moyens.
Le premier atout est un personnel motivé, et totalement acquis à sa mission.
Une terminologie qui fait partie des valeurs et de l'état d'esprit du Club Med a été mise en place pour cadrer la mission des troupes. On l'a voulue conviviale, avec un air sympathique pour traduire les relations amicales et informelles qui ne manquent pas de se créer au sein des villages de vacances.
Particularités
Un village de vacances est dirigé par un chef. Son but est d'orienter l'action de toute l'équipe vers un seul objectif : la satisfaction des besoins des résidents. Dans la plupart des cas, un chef de village a fait un long parcours avant de se voir confier une telle responsabilité. Les chefs de village ont été des GO, sigle qui désigne les " gentils organisateurs ", un concept du Club Med, aujourd'hui reconnu par les professionnels du tourisme dans le monde entier. Les GO se repartissent en moniteurs de sport, animateurs, acteurs, danseurs Chacun mettant à profit ses talents pour animer la vie au sein du village.
Les femmes de ménage, serveurs, cuisiniers, jardiniers sont appelés " gentils employés ", GE. Une dénomination qui cadre leur attitude envers les clients, eux mêmes appelés GM, c'est-à-dire "gentils membres".
L'esprit, aujourd'hui largement véhiculé, est de vivre en communauté entouré de gentilles personnes pour une période déterminée, pendant laquelle on veillera à ce qu'aucun détail ne soit négligé.
Depuis quelque temps, les managers de la société sont allés plus loin, mettant en place une nouvelle initiative dans la dynamique sportive à travers les Pro team. Il s'agit d'une équipe de jeunes champions qui porteront les couleurs du club et introduiront dans les villages des disciplines nouvelles et originales avec l'encadrement et le matériel de pointe qu'elles nécessitent.
Satisfaction
Cette politique a payé. Les statistiques sont plus que favorables. Le taux de satisfaction des clients du club est de l'ordre de 80%, avec une intention de retour dans 85% des cas. Au Maroc, des vagues et des vagues ont rafraîchi le sable chaud des plages depuis que le club Med a ouvert son premier village de vacances en 1963. C'était à Al Hoceima. Aujourd'hui, l'opérateur mondial dispose de 7 villages de vacances, d'une villa hôtel et d'un golf à Agadir. Le concept continue de faire recette. Le club Med Maroc, aujourd'hui décentralisé autour de son directeur général, Jean Claude Helary, a reçu pas moins de 86.000 touristes en 1998. Une manne qui a permis d'employer en haute saison plus de 1500 salariés marocains, sans compter les salariés nationaux employés par le club à l'étranger dans d'autres villages. Le club a également pris au vol la vague de l'engouement pour le golf, construisant 3 parcours de 9 trous, dessinés par l'américain Cabell Robinson sur une centaine d'hectares à Agadir. Aujourd'hui, l'effectif global des salariés du Club Med au Maroc est de 2066 personnes entre GE, GO, GO internationaux et GE affectés en France chaque année.
Cette équipe veille à la bonne marche de tous les villages et hôtels. Depuis le doyen, le village de vacances d'Al Hoceima avec ses 560 cases composées de parois de bambou, jusqu'au club de Malabata, dernier en date, avec ses 407 chambres, en passant par les club Med d'Agadir, de Ouarzazate, de Smir sur la côte méditerranéenne, de Yasmina à 60 km de Tanger, de Marrakech et par la villa hôtel d'El Jadida.
Cependant, que ce soit au Maroc ou sur le plan international, la formule avait besoin d'être toilettée pour continuer à faire recette. Au Maroc, le Club Med entame un vaste programme de rénovation, ainsi qu'une nouvelle politique de développement. Les rénovations toucheront les villages de Marrakech, d'Agadir et de Yasmina.
Leader
Sur le plan international également, la société met les bouchées doubles pour maintenir sa position face à la concurrence et, pourquoi pas, grignoter de nouvelles parts de marché. Pour cela, le nouveau président, Philippe Bourguignon, a ramené sa propre devise: "dans la longue histoire du club, il y a trop de passé pour qu'il n'y ait pas d'avenir". Des orientations stratégiques ambitieuses sont escomptées d'ici l'an 2000. On les dit parfaitement réalisables. Il s'agit notamment de consolider la zone Europe/Afrique avec l'ouverture de nouveaux villages, de développer les zones insuffisamment couvertes, d'élargir l'offre en augmentant le nombre des circuits proposés, de construire de nouveaux villages de cases avec de grandes capacités et enfin de créer un espace de divertissement et de loisirs, le Club Med World.
Pour cela, la société veillera à recruter des expertises nouvelles et rajeunir la pyramide des âges. Un effort particulier sera déployé au niveau des réservations et ventes, ainsi que pour la sensibilisation des GO à la nouvelle vision managérielle et comportementale. En fait, il s'agira de repenser en profondeur l'organisation des villages, sans pour autant changer l'identité du Club. Sage décision, rien ne sert de changer une culture exceptionnellement forte. Un simple coup de pinceau suffira.