Maroc/Météo : Temps assez chaud ce mardi 3 août    Tokyo 2020 / Athlétisme : Première médaille d'or pour le Maroc grâce à Soufiane El Bakkali    Adjudications: Hausse de 46,2% des émissions du Trésor en 2020    La canicule sévit en Grèce, les vagues de chaleur se font fréquentes en Europe    Covid-19/ Casablanca : Reportage au cœur des services de réanimation du CHU Ibn Rochd    Hommages olympiques du roi Mohammed VI à Soufiane El Bakkali après son sacre    Eagle Hills livre la première phase de « Rabat Square »    Le Parlement Jeunesse du Maroc tient sa 3ème session législative    Israël accuse et menace l'Iran qui rejette toute implication    Amrani met en exergue les choix visionnaires de Sa Majesté le Roi    Lancement du Guide de la procédure d'extradition    JO-2020 : El Bakkali offre au Maroc l'Or olympique    Une coupe spectaculaire... sur les traces de la Botola    Dissolution de la direction technique nationale et gel de toutes les activités    Rabat/plage des Oudayas : Le surf de plus en plus populaire (Reportage)    Le Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre des Etats-Unis reçu par le ministre chargé de l'Administration de la Défense Nationale    Baisse des revenus des sociétés de financement en 2020    Ministère de l'Economie, des Finances et de la réforme administrative. Un nouvel organigramme entre en vigueur    Pfizer et Moderna augmentent le prix de leurs vaccins contre le Covid    L'intérieur dément les allégations sur la désertion des Forces auxiliaires à Sebta    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur    Fatima Regragui tire sa révérence    Le groupe marocain Asif est de retour avec « Balbala »    Couvre-feu à 21H, interdiction des déplacements, fermeture des salles de sport...le gouvernement annonce de nouvelles restrictions    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    L'ancien maire de Marrakech, Omar Jazouli, tire sa révérence    Chambres professionnelles : plus de 12.000 candidats aux élections    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 2 août 2021 à 16H00    Sites marchands/e-marchands. Les transactions par cartes bancaires atteignent un chiffre record    Fès : l'USMBA accueille le premier Hackathon "Serious Games"    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    JO de Tokyo : « L'or » de la vérité a sonné    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



rassemblé par Abdellatif EL AZIZI ------------------------------------------------------------------------
L'Université Al Akhawayne d'Ifrane reçoit l'épouse du Président Clinton Au-delà du protocole, l'Institut des classes préparatoires de Rabat se
Publié dans MarocHebdo le 25 - 06 - 1999


ZOOM rassemblé par Abdellatif EL AZIZI
L'Université Al Akhawayne d'Ifrane reçoit l'épouse du Président Clinton
HILLARY REUSSIT SON EXAMEN
Inscrire la femme dans la prise de décision, tel est l'objectif poursuivi par le programme pédagogique, dénommé Mme Hillary Clinton, mis en place à l'université Al Akhawayne d'Ifrane. Pour célébrer ce bâptème, la première dame des Etas-Unis d'Amérique a présidé, le week-end dernier, aux côtés du chancelier de l'université, Othman Benjelloun, la cérémonie de remise de diplômes de la seconde promotion.
Weed-end particulièrement chargé pour Mme Clinton à Fès et à Ifrane. L'invitée d'honneur à la cérémonie de remise des diplômes présidée par Othman Benjelloun, le chancelier de l'Université Al Akhawayne, a donné son nom à un nouveau programme venu enrichir un cursus universitaire déjà bien.
rempli.
La première dame des Etats-Unis, a rendu un vibrant hommage, vendredi à Ifrane, aux actions initiées par S.M. le Roi Hassan II en faveur de la consolidation de la paix et du renforcement des liens de fraternité et de coopération entre les peuples.
Au grand bonheur de la gent féminine qui constitue la moitié de l'effectif de l'université, ce programme a pour objectif "d'inscrire la femme dans le prise de décision". Particulièrement ambitieux le programme s'attache à des questions aussi diverses que les micro-entreprises gérées par des femmes, la femme dans le processus de développement , le rôle de la femme marocaine dans l'éducation ou encore la gestion des affaires économiques et publiques. La seconde promotion de l'université Al Akhawayne s'est vue remettre ainsi ses diplômes :113 lauréats dont 93 au niveau Bachelor et 20 au niveau Master.
Des étudiants qui ont été dès le départ sommés de relever un pari particulièrement difficile. Pour tenir ce pari, l'université Al Akhawayne s'est fixé deux objectifs basés sur l'excellence et l'identité.
Pour concilier ces deux objectifs apparemment contradictoires, l'université a été conçue comme un établissement marocain ancré dans la tradition culturelle arabo-musulmane, totalement en phase avec les universités internationales les plus modernes et les plus cotées dans le monde de l'enseignement supérieur.
Le minaret de la mosquée, sur le style de la Koutoubia surplombe des amphithéâtres et des salles de classe où l'Internet cohabite allégrement avec des expériences en laboratoires dignes des centres de recherche internationaux.
Les technologies les plus récentes permettent des activités de recherche et d'enseignement de standard international. L'Université a ainsi l'ambition de former les étudiants, à relever tous les défis du futur tout en mettant à la disposition des entreprises des profils pointus pour les accompagner dans leur développement.
Polyvalence
Trois domaines d'intervention sont privilégiés pour cela, le Business administration, pour mieux préparer l'entreprise au monde de demain; les sciences et engineering pour permettre l'installation de la société de l'information marocaine et enfin les sciences sociales pour mieux comprendre les différences et promouvoir la nôtre.
La formation continue permet aux entreprises de se mettre à niveau et la recherche reste d'un appui précieux à toute formation. Pour Rachid Belmokhtar, le président de l'Université, Al Akhawayn se fait un devoir de relever tous les défis, c'est de cette manière qu'elle réussira à "participer activement au développement de son pays, à son rayonnement sur le plan régional et international en formant les nouvelles générations de leaders".
Au-delà du protocole, l'Institut des classes préparatoires de Rabat se distingue
LES CRACKS À LA PAGE
Taux d'admissibilité de 87,5% au Concours National Commun du Maroc et un taux de 100% au célèbre Concours Icare A de France à la session de 1999: les Classes Préparatoires Scientifiques Al Khawarizmi terminent l'année en beauté. L'institut de Rabat qui s'occupe des classes préparatoires aux grandes écoles d'ingénieurs vient de rendre publics les résultats obtenus par ses élèves aussi bien aux concours locaux qu'au niveau de la France.
L'établissement d'enseignement supérieur qui a choisi un créneau particulièrement difficile est en passe de gagner le pari car au-delà de tous les discours, les scores obtenus par les élèves restent le seul critère de jugement possible.
À ce stade-là, seule la rigueur alliée à un encadrement de qualité sont payantes. Des professeurs qui ont fait leurs armes dans les grandes écoles françaises, des outils de travail qui donnent la priorité aux technologies de pointe et des méthodes de travail qui s'inspirent des dernières trouvailles en matière pédagogique.
Mérite
Finalement au vu des résultats de la session 1999, tous les lauréats de ces classes préparatoires auront logiquement leur place dans une école d'ingénieurs, étant donné que qu'ils ont été tous admissibles dans une ou plusieurs grandes écoles.
Le concours commun permet ainsi d'intégrer les écoles d'ingénieurs dans plusieurs secteurs de pointe de l'Ecole d'Ingénieurs en technologie de l'Informatique à l'Ecole Centrale d'Electronique en passant par l'Ecole d'Ingénieurs du Pas-de-Calais.
Charles Josselin, le ministre français délégué à la Coopération
COPIE À REVOIR
La rencontre entre Charles Josselin, le ministre français délégué à la Coopération et le Premier ministre marocain, Abderrahman Youssoufi, a débouché sur la décision des deux parties de reconsidérer le cadre de la coopération maroco-française de sorte à l'adapter de manière rationnelle et opérationnelle aux mutations en cours.
"La mondialisation qui n'est plus un choix nous oblige à plus d'importance à la volonté politique ". À ce stade-là, la visite du ministre français délégué à la Coopération et à la Francophonie procède en soi d'une volonté politique au plus haut niveau. Charles Josselin a fait le déplacement à Rabat du18 au19 juin sur invitation du ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération. L'objectif avoué de cette visite est de continuer le dialogue entre les deux parties notamment sur le plan politique et celui de la coopération bilatérale. La visite du ministre français a été précédée de la tenue à Rabat de la 17ème session de la rencontre annuelle de coopération franco-marocaine.
Proximité
Sur le fond, la rencontre entre le ministre français et Abderrahmane Youssoufi a donné lieu à un communiqué de la primature qui fait état de la décision des deux parties de reconsidérer le cadre de la coopération maroco-française pour qu'il puisse s'adapter de manière rationnelle et opérationnelle aux mutations en cours. Pour que ces recommandations ne restent pas un vu pieux, M. Benaissa, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a plaidé, quant à lui, pour une implication directe des populations dans cette coopération. En passant par les communes, les collectivités locales mais également les organisations non-gouvernementales. Sur le plan de la coopération, il faut rappeler que les relations bilatérales entre les deux pays ne se sont jamais aussi bien portées.
La visite du premier ministre marocain en France, le 2 octobre1998, avait d'ailleurs donné un coup de fouet à l'aide française au développement destiné au Maroc . La coopération française au développement qui a connu un pic notable durant l'année 1998 a totalisé un peu plus de trois milliards de francs français en engagements nouveaux ce qui représente la bagatelle de 1,6% du PIB marocain. Un effort qui s'est traduit a par les dons du ministère des Affaires étrangères (9,9 %), les dons et prêts du ministère des Finances à hauteur de 60,2% et le reste a été débloqué par les autres ministères , les collectivités locales et certains établissements publics. Ce coup de main particulièrement précieux vise d'un côté a la dette et d'un autre côté à soutenir la mise à niveau du tissu industriel marocain. Ainsi la France reste à l'heure actuelle le premier partenaire commercial du Maroc et elle a également reconquis en 1998 sa place de premier investisseur étranger loin derrière les Etats-Unis et l'Espagne. Enfin, sur le plan stratégique les deux pays ont des desseins communs; il s'agit entre autres de la paix au Moyen 0rient, de l'espace méditerranéen ou encore de la stabilité dans le monde. Ce qui n'empêche pas les deux parties d'explorer d'autres voies pour un partenariat plus complet.
L'Annuaire de la Méditerranée pour chercheurs et analystes
SOURCES UTILES
Le troisième numéro de L'Annuaire de la Méditerranée a été présenté lors d'un point de presse tenu par le GERM en collaboration avec la Fondation Friedrich Ebert, le 9 juin à Rabat. Cette publication est conçue de manière à être à la fois un instrument de travail pour analystes et chercheurs spécialistes de l'espace euro-méditerranéen, et une publication accessible au plus grand nombre.
L'ouvrage est subdivisé en cinq rubriques : Evénements, Etudes, Revue documentaire et Chronique statistique. Dans la rubrique "Evénement", Zakya Daoud, Fouad Zaïm, Abdelmoughit Benmessaoud, Alain Roussillon et Jean-Claude Santucci, y traitent de thèmes allant du "processus électoral et violence politique en Algérie" aux "élections législatives marocaine de 1997", en passant par l'échec de "La deuxième conférence euro-méditerranéenne de Malte" ou le "Rapprochement entre la Turquie et Israël".
Préfacé par Habib El Malki, président du GERM, l'Annuaire de la Méditerranée 1998-1999 comprend, en outre, dans sa rubrique "Etudes", les actes de la huitième rencontre de Tétouan sur le thème : "Le coût du non-Maghreb pour les perspectives euro-méditerranéennes".
Agir
Dans certains articles, l'idée suivante est récurrente : même si l'Europe a un rôle à jouer pour soutenir l'intégration régionale au Sud de la Méditerranée, l'initiative doit être "endogène", propre au Maghreb. En d'autres termes, c'est aux Maghrébins d'agir par des actions concrètes, de créer l'irréversibilité, de restaurer et d'institutionnaliser la confiance.
Les autres rubriques de ce périodique portent sur des sujets d'un grand intérêt géopolitique et stratégique comme l'Etat et les Islamistes en Egypte, les élections législatives marocaines en 1997 et l'alternance concertée.
20 ANS DE HUMPHREY
Le 20ème anniversaire du programme Hubert H. Humphrey a été fêté avec faste cette année. Du 16 au 20 juin 1999 à Washington, le célèbre programme américain de formation a reçu une palette de cadres triés sur le volet venant de pays en développement, des cadres ayant bénéficié de la formation durant l'exercice 1997-1998.
Quelques cadres marocains ont bénéficié de cette formation. Malika Belkouadssi, cadre à l'ONEP a bénéficié d'une formation pointue dans le domaine de l'eau avec visites sur site et stage pratique dans un organisme gouvernemental.
LE FRÊT AERIEN
La Chambre de commerce et d'industrie du Grand Casablanca a organisé les 22 et 23 juin 1999 à Casablanca un séminaire sur les "techniques de vente du frêt aérien ".
Ce séminaire organisé à l'initiative de la commission Transport et logistique de la Chambre de Commerce sera animé conjointement par des enseignants de l'Institut Supérieur du Commerce et de l'Administration des Entreprises de Casablanca et par des responsables de la Royal Air Maroc. De plus en plus l'entreprise et l'école se rapprochent
DECOUVERTE RFI AFRIQUE
Le prix découverte Radio France Internationale (RFI) Afrique récompense un chanteur ou un groupe résidant en Afrique qui sera invité à la fin du mois de novembre pour un grand concert dans une capitale africaine.
L'artiste Mikidache d'origine malgache a été désigné par le jury du Prix découverte RFI 1999 pour son premier album.
Mikidache sera donc invité à se produire à Paris au Bataclan le 9 novembre 1999, en première partie d'une vedette internationale des musiques du monde. Le prix est organisé par RFI en partenariat avec la FNAC et d'autres opérateurs privés et le ministère de la Culture français.