Wydad-Raja: pas de vainqueur dans un derby très moyen (VIDEO)    Marché financier international: le Maroc lève 1 milliard d'euros    Réorganisation de « Casablanca Finance city »: le gouvernement donne son feu vert    Sahara marocain: nouveau coup asséné au polisario et à l'Algérie    Source militaire: plusieurs opérations menées ces derniers jours en Méditerranée    Bilan quotidien: 13 nouveaux décès à Casa-Settat    World News Day: D'esclave à activiste    Article 1067609    Confinement: La majorité des réfugiés au Maroc bénéficient des services de santé    Blanchiment de capitaux/financement du terrorisme: 390 affaires en 2019 et 2020    Une tonne de drogue saisie à Errachida    Opération «mains propres»: Au-delà du trafic d'alcool...    Maroc/Etats-Unis : Abdellatif Hammouchi reçoit à Rabat l'ambassadeur américain David Fischer    Pathologique fièvre électorale aux Etats-Unis : Quel cap pour le Maroc face à une Amérique déchirée ?    L'ancien chef de mission de Macron, Alexandre Benalla testé positif au Covid    La Barbade déclenche son «Queenxit»    US Round Up du jeudi 24 septembre – Ségrégation scolaire, Ecoles contaminées, Chômage, Trump/Markle,    A quoi servent les rapports d' activité des institutions de gouvernance ?    FAR: le général Louarak en visite d'inspection au mur de défense    Officiel: Luis Suarez signe à l'Atletico de Madrid!    Zidane au Wydad, Roberto Carlos confirme!    Ayoub El Kaabi de retour au Wydad!    Zlatan Ibrahimovic testé positif au covid-19    Ce soir, finale Supercoupe UEFA : Une présence marocaine et une menace covidienne !    Derby Casablancais : Le DTN et ses collaborateurs présents en mission officielle    La nécessité de la Politique !    Le camarade Abdelhak Khyari tire sa révérence    Wafa Assurance, quels impacts du covid-19 ?    30.000 tests anti-Covid rapides effectués dans la région de Fès-Meknès    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts    "Watchmen", les super-héros qui confrontent l'Amérique à ses démons passés et présents    Le coup de gueule de Laura Smet contre la cruauté envers les animaux    Ayoub Qanir primé à Toronto et Venise    CGEM : une Commission Afrique avec Abdou Souleye Diop et Ali Zerouali    La CGEM accueille trois nouvelles Fédérations    La jeunesse du PJD veut la tête de Mohamed Amekraz    Vers une alternance consensuelle ?    Settat: le covid-19 force un lycée à adopter l'enseignement à distance    Covid-19. Les Chinois nous piquent bien    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    L'art des objets, l'art de la trace    Le ministère de l'éducation nationale et le CESE signent une convention-cadre pour le partage d'expériences et de données    Fès : un brigadier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un individu dangereux    Présidentielle américaine : Donald Trump peu enthousiaste à l'idée d'une passation pacifique du pouvoir    À Washington, derniers hommages à la juge Ruth Bader Ginsburg avant la bataille politique    Mali : la Cédéao pourrait acter vendredi une levée des sanctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CONFLIT RAS LE BOL METHODE CONTRADICTION ZÈLE JOURNAL CONDAMNATION
Publié dans MarocHebdo le 20 - 10 - 2000


Fil Direct rassemblé par Abdellah CHANKOU
PORTE-AVAION
CONFLIT
RAS LE BOL
METHODE
CONTRADICTION
ZÈLE
JOURNAL
CONDAMNATION
PORTE-AVAION
Le porte-avions nucléaire Charles De Gaulle fera escale au port de Casablanca début décembre 2000 dans le cadre d'une croisière d'essai et d'endurance. Le Charles De Gaulle, qui devrait quitter le port de Toulon le 23 octobre, traversera l'océan Atlantique pour accoster à Norfolke, aux Etats-Unis. C'est sur le chemin du retour que le porte-avion marquera un arrêt dans les eaux marocaines avant de s'engager dans la Méditerranée.
C'est la première fois qu'un porte-avion nucléaire fait escale au Maroc.
La construction du porte-avions Charles De Gaulle, qui a remplacé le Clemenceau et le Foch, a coûté la bagatelle de 20 milliards de FF (1FF=1,6 Dh). Quand il est armé, il pèse quelque 71 milliards de FF.
Vert le haut de la page
CONFLIT
• Nezha Chekrouni.
Nezha Chekrouni menace de partir. La ministre déléguée USFP auprès du ministre de l'Emploi chargée de la Condition féminine, de la Famille et des Handicapés raconte autour d'elle que Abbas El Fassi, ministre de l'Emploi, lui mène la vie dure et qu'elle pense rendre son tablier. Un conflit de compétences ? Pas vraiment, puisque Abbas El Fassi n'est chargé dans le gouvernement remanié que du portefeuille de l'Emploi. M. El Fassi, dont le département supervise celui de sa collègue, voit d'un mauvais œil les velléités d'indépendance de Nezha Chekrouni, notamment sur le plan budgétaire.
Vert le haut de la page
RAS LE BOL
Les membres de l'Union nationale des ingénieurs marocains sont en colère. Cette catégorie socio-professionnelle tient le 28 octobre une réunion de crise. Objectif : réitérer ses revendications que cette association accuse le gouvernement de passer sous silence. Il s'agit, entre autres, du projet de révision du statut fondamental des ingénieurs qui date du 31 octobre 1996 et qui n'a jamais vu le jour.
En un mot, l'Union des ingénieurs réclame l'amélioration de la situation sociale et professionnelle de ses adhérents.
Un ingénieur d'application, qui a à son actif 23 ans de service, ne touche pas plus de 5000 Dh par mois. En outre, la promotion d'un ingénieur d'Etat à une échelle supérieure nécessite en général pas moins de 17 ans de bons et loyaux services.
Vert le haut de la page
METHODE
Quel est le point commun entre les islamistes d'Al Adl Wal Ihsane et les adeptes de la Tariqa Boutchichiya ? Peu de points communs en fait entre les deux formations si ce n'est le passage remarqué de Abdessalam Yassine par la Zaouia de Madar où officie le Cheikh du soufisme Boutchichi. À chacun sa voie et à chacun ses méthodes. Pour protester contre la tuerie d'Al Qods, les islamistes de Yassine ont préféré participer à la marche de Rabat, ceux du PJD (Parti de la justice et du développement) se sont empêtrés à Casablanca dans une histoire de marche non autorisée qui a failli dégénérer en bataille rangée avec les forces de l'ordre.
Les boutchichis, quant à eux, ont préféré la méthode douce : veillées religieuses, séances d'invocation et soirées de prières. Des rencontres qui ont eu lieu dans de nombreuses zaouias du pays dans un élan commun pour " conjurer le malheur que vivent au quotidien nos frères palestiniens".
Vert le haut de la page
CONTRADICTION
L'Istiqlal a présenté comme une honte dans ses journaux du 19 octobre le soutien du MDS (Mouvement démocratique et social) et du PND (Parti national démocrate) au nouveau président de la deuxième Chambre, Mustapha Oukacha du RNI (Rassemblement national des indépendants). Or, l'Istiqlal n'a pas hésité à intégrer récemment dans ses rangs quatre conseillers du parti de Mahmoud Archane dont l'ex-président de la commune de Sidi Belyout, Nassreddine Doublali.
Vert le haut de la page
ZÈLE
• Mohamed Moudden.
Le ministre USFP de la Culture et de la Communication Mohamed Achaâri a donné un avertissement au rédacteur en chef de la première chaîne Mohamed Moudden et au journaliste de la même chaîne Jalal Abdelali. La raison de cette sanction ? Les deux journalistes ont été tenus responsables de ne pas avoir interviewé le Premier ministre Abderrahmane Youssoufi lors de la marche de solidarité à Rabat avec le peuple palestinien. En fait, ce jour-là, les équipes de la première chaîne ont eu du mal à rencontrer le chef du gouvernement dans une marée humaine impétueuse. Quand M. Achâari fait du zèle…
Vert le haut de la page
JOURNAL
• Mohamed Bensaïd.
Le journal de l'OADP renaît de ses cendres. Un accouchement qui se fait non sans douleur. En effet, le quotidien arabophone, qui a disparu des kiosques pendant plusieurs mois, pour n'avoir pas su surmonter une crise financière aiguë, était également victime d'une ligne éditoriale partisane jugée obsolète. Le quotidien va se transformer en hebdomadaire et la ligne éditoriale devrait être revue de façon à ce qu'elle soit plus conforme aux règles de la presse indépendante . Reste le choix des hommes qui dirigeront le journal. Sur ce plan, la direction de l'OADP, menée par Mohamed Bensaïd Aït Idder, se veut exigeante pour éviter les erreurs du passé. Or, la nomination de Mustapha Bouaziz , membre éminent du bureau politique, au poste de directeur politique de l'hebdomadaire, ne semble pas faire l'unanimité au sein de la rédaction. La publication devrait voir le jour le 20 du mois courant. Le choix du titre, Al Amal Adimocrati, n'échappe pas non plus à la culture partisane.
Vert le haut de la page
CONDAMNATION
La réunion du bureau politique du MDS de Mahmoud Archane, du 13 octobre 2000, a été consacrée à l'agression dont a été victime son secrétaire général lors de la marche de solidarité à Rabat avec le peuple palestinien. À l'issue de cette réunion extraordinaire, le parti a publié un communiqué où il a notamment condamné les "pratiques d'un autre âge qui n'ont aucun rapport avec une société civilisée" tout en se déclarant "déterminé à se battre sur tous les fronts".
Vert le haut de la page