Le Pakistan réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Tenue prochaine de la 14ème Réunion de haut niveau France-Maroc    L'ambassadeur du Royaume à Saint-Marin remet ses lettres de créance    «Raconte-moi ton Histoire-Handicap: le courage d'en parler»    La fête de l'Huma s'illumine!    Le danger plane sur nos assiettes : Lait, légumes, fruits, viande, rien n'est totalement sain, selon la Cour des comptes    L'offre mondiale de céréales plus abondante que prévu    Le Maroc présente les atouts de son offre touristique à Saint-Pétersbourg    Trump a "du mal à croire" qu'Israël ait espionné la Maison Blanche    Insolite : Venue arrêter quatre suspects, la police philippine repart avec 277 Chinois    Suspense total avant le premier tour de la présidentielle tunisienne    Italie: Le gouvernement Conte 2 obtient la confiance du Parlement    Comment le terrorisme se résilie, se régénère, se diversifie et innove    Ligue 1 : Neymar observé, tribunes scrutées    Divers sportifs    Qui d'autres que le WAC ? Sacré trois fois en cinq saisons, les Rouge et blanc semblent les mieux armés    Divers    Les nouveautés de la loi-cadre 51.17 présentées à Laâyoune    Faire de petites siestes, c'est bon pour le cœur    Ibrahim Bouslah : L'affaire Karoui, un casse-tête juridique    Sophia Hadi revisite avec brio "La chute" d'Albert Camus    Une centaine de productions étrangères tournées au Maroc en 2019    Sidi Larbi Cherkaoui, le chorégraphe référence de la danse contemporaine en Belgique    La Nouvelle Tribune et www.lnt.ma, partenaires du Wall Street Journal !    Fonds de retraite du RCAR, mise au point de la CDG    La BAD émet une obligation globale de référence de 2 milliards de dollars    Grève des pilotes : British Airways annule ses vols le 27 septembre    Surf : Le marocain Ramzi Boukhiam qualifié pour les JO 2020    La Tribune de Nas : Pas de « Karti »…er…    Une mini NBA pour les juniors marocains    Des matchs palpitants d'entrée    Coupes africaines : Voici les affiches du deuxième tour    Ouagadougou : sommet de la CEDEAO sur le terrorisme, avec la participation du Maroc    Catastrophes naturelles: Une taxe de solidarité au Conseil du gouvernement    Affaire Imlil: La partie civile réclame l'ex-ministre de la justice à la barre    Météo : quel temps fera-t-il ce samedi ?    Al Haouz : Plus de 110.000 bénéficiaires de l'initiative royale "Un million de cartables"    Inondations dans le sud-est de l'Espagne : cinq morts en deux jours, le pays sous le choc    Les manuels scolaires manquants seront disponibles entre les 17 et 20 septembre    El Jadida : Décès d'une personne placée en garde à vue    CIH: le RNPG en baisse de plus de 47% au S1-2019    L'Etat s'attaque aux chargeurs de téléphones non conformes    Négociations commerciales avec Pékin: Washington veut « des progrès substantiels »    Ouragan Dorian: 1.300 personnes non localisées aux Bahamas menacées par une nouvelle tempête    Laâraj insiste sur une renaissance culturelle pour un développement plus efficace    Les Inqualifiables poursuivent leur tournée !    Après Londres, le MACAAL accueille une grande rétrospective dédiée à Mohamed Melehi    Festival de Fès de la culture soufie: «Une autre civilisation est possible»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La nouvelle aventure Les médias au centre du débat
Publié dans MarocHebdo le 07 - 09 - 2001

L'ancienne équipe de Assahifa Oussbouiya crée son propre journal, Al Ayam
La nouvelle aventure
• Noureddine Miftah.
Chose promise,chose due. L'ancienne équipe d'Assahifa Al Oussbouya, soudée autour du brillant Noureddine Meftah, qui a démissionné en bloc fin juillet, n'a pas, pour autant, faussé compagnie à ses nombreux lecteurs. Elle vient de créer un nouvel hebdomadaire baptisé Al Ayam (Les Jours) dont le premier numéro est dans les kiosques depuis vendredi 07 septembre courant.
Dans son éditorial de cette semaine , le directeur du nouveau-né de la presse indépendante au Maroc, évoque, sur un ton triste et avec son style percutant, les raisons qui ont "acculé " son équipe à claquer la porte de son ancien employeur Média Trust : "Nous avons passé plus de vingt heures étendues sur deux mois à examiner et exposer les faits; nous avons épuisé le sujet avec nos confrères de Média Trust parfois en deux et parfois en groupe. Le résultat: ils nous ont bouché toute issue avec ce leitmotiv qui sonnera toujours dans nos oreilles comme un tocsin". "Allah Ghalib", regrette M. Miftah. Calqué en tous points sur Assahifa, le nouvel hebo n'en revendique pas moins un engagement plus accentué en matière d'indépendance journalistique. Dans la livraison actuellement en vente, les journalistes de Al Ayam nous proposent,entre autres, un dossier exhaustif et bien ficelé sur "les mines de Boukhari". A nos confrères, N. Meftah, Najat Abou Al Habib, Maria Mekrim, Hicham Rizouak,Youssef Bajaja, Ahmed Amekcheh, nous souhaitons tout le succès dans leur exaltante nouvelle aventure.
Université d'été franco-marocaine à Fès
Les médias au centre du débat
Initiée conjointement par le service culturel de l'ambassade de France et le ministère de l'Education nationale, La sixième université d'été a ouvert mardi 4 septembre ses travaux à Fès. "Médias et création" est le thème de cette rencontre de cinq jours à laquelle prennent part des professeurs agrégés en lettres ainsi que des écrivains et journalistes de radios et télévisions françaises. Ces invités animeront aux côtés des enseignants de Fès les débats. Thème central : Les médias et leur rapport à l'enseignement, à la diffusion du savoir et à l'acquisition des connaissances.
Intervenant à l'ouverture de cette manifestation, le directeur de l'Institut français de Fès-Meknès, M. Serge Graziani, a de prime abord souligné que les technologies de l'information et de la communication dans leurs différentes applications, bouleversent les modes de vie et de conception des métiers. Et de faire remarquer que ces technologies offrent de nouvelles chances aux enseignants pour réinvestir leurs acquis dans de nouvelles pratiques. Mettant en exergue l'importance de l'enseignement et des médias, M. Graziani a indiqué que le Maroc qui accorde un intérêt particulier aux mass-médias, dispose d'une presse diversifiée et témoigne d'une grande sensibilité pour les moyens d'échanges et d'expression. Patrick Prévost, coordonnateur des programmes nationaux à l'ambassade de France a, pour sa part, qualifié cette manifestation de grand événement scolaire et universitaire, rappelant qu'il s'agit d'un exemple de mise en œuvre de la coopération éducative et culturelle au Maroc. Cette coopération, a-t-il relevé, se caractérise par la continuité des actions et des projets menés, et ce, dans les régions rurales du pays. De son côté, Pierre Montel, attaché de coopération, a fait remarquer que les médias sont des moyens d'ouverture sur d'autres cultures.
Selon lui, cette université d'été sera à même de permettre aux inspecteurs, formateurs, conseillers, enseignants et pédagogues d'approfondir la réflexion sur les techniques de lecture et d'écriture et sur les perspectives de l'usage des médias. Au menu du programme de l'université d'été franco-marocaine, des conférences et des ateliers articulés autour de plusieurs axes comme "Cinéma, de l'analyse filmique au montage virtuel", "L'actualité à la radio et à la télévision, de la réception à la production", "Création d'un site Internet en milieu scolaire" et "Supports médiatiques et créations d'outils pédagogiques". Un riche programme.