Le TECNO Spark débarque au Maroc !    Une nouvelle adresse à Casablanca    FKIH BEN SALAH: Célébration du 62 eme anniversaire de la glorieuse fête de l'Indépendance    Bousculade: le gouverneur de la province d'Essaouira sera entendu        Violences à l'école, violences dans la société: Que faire pour les enfants et leurs parents?    L'Europe veut promouvoir la reddition des comptes en Afrique    La tradition culinaire italienne s'invite au Maroc    Louvre Abu Dhabi: Une visite guidée à travers l'histoire de l'humanité    Le Maroc réaffirme son rejet de toute atteinte aux Lieux Saints    Merkel confrontée à une crise politique sans précédent en Allemagne    Mohamed Benabdelkader représente le Maroc au Congrès arabe de la réforme administrative et du développement    Calcio : La Juventus craque, l'Inter en profite    Finale aller de la Coupe de la CAF : Courte victoire du TP Mazembe    Ligue des champions    J'ai mal en mon pays    A Saint-Louis du Sénégal, l'océan menace habitants et patrimoine    A la recherche des cerveaux subsahariens    Forum des avocats MRE    Charles Manson, gourou criminel qui horrifia l'Amérique    Fondation Attijariwafa bank, partenaire historique et exclusif de la Caravane AMGE pour la 11ème année    L'incivilité routière cause mort et perturbation du réseau du tramway à Casablanca    Nouvelles normes de travail dans l'industrie de la pêche    Décès de Jana Novotna    Des alpinistes au chevet de la coupole de Florence    Les meilleurs films de tous les temps    Clôture en beauté du Festival Cinéma et migration à Agadir    Le Roi Mohammed VI demande plus d'encadrement pour les actions associatives    L'Allemagne en crise tente d'éviter des élections anticipées    Bousculade d'Essaouira: le gouverneur sera entendu par la justice    Projection «Justice League» au Imax Morocco Mall    Un tramway déraille à Casablanca    Bousculade près d'Essaouira: Une commission du ministère de l'Intérieur se réunit avec les autorités locales    CHAN2018, Avantage au Maroc    Bâtiment : Sadet et le groupe chinois OVM signent un accord    Le Maroc appelle à épargner la région arabe de davantage de guerres    A l'occasion de l'ouverture de l'Université d'automne de la jeunesse socialiste à Asilah    Tanger : Arrestation d'un individu pour vols qualifiés et meurtre avec préméditation    Zimbabwe: Mugabe destitué par le parti au pouvoir    MTDS introduit le paiement par Bitcoin au Maroc    Bousculade près d'Essaouira: Une commission du ministère de l'Intérieur se réunit avec les autorités locales de la province    Le Raja s'adjuge la 60e édition    LES DEPUTEES MAROCAINES IGNORENT-ELLES LEURS MISSIONS LEGISLATIVES?    Le cinéma, cet art majestueux aux milles effets magiques    Benatiq : La politique nationale d'immigration couronne les engagements internationaux du Maroc    Retard des pluies : Les agriculteurs sont inquiets    l'Ittihad de Tanger se sépare de son entraîneur Badou Zaki    Premier League : Les Reds convoitent Romain Saiss    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ascension continue
Publié dans MarocHebdo le 01 - 07 - 2005

Après un passage tonitruant à la tête du quotidien francophone de l'USFP, Mohamed El Gahs a été élu secrétaire d'Etat à la Jeunesse. Parcours d'un quadra présenté comme le dauphin de Elyazghi.
Mohamed El Gahs
Question piège : qui a eu le plus des voix lors de l'élection du conseil national de l'Union socialiste des forces populaires ? Officiellement, c'est Mohamed Guessous. Mais, depuis la fin des travaux du congrès de l'USFP, tenu les 10, 11 et 12 juin à Bouznika, le nom de Mohamed El Gahs était sur toutes les lèvres. C'est lui, disait-on, qui arrive en tête, et de loin.
Ce n'est pas surprenant pour un parti qui mise sur la jeunesse. Et qui compte sur les valeurs sûres. M. El Gahs en fait partie.
Ce natif du 30 septembre 1963, à Taza, est un militant socialiste convaincu. Depuis qu'il était étudiant en France, il a fait siennes les idées de la social-démocratie et s'est distingué, dans les campus universitaires, comme étant un défenseur farouche de la refondation des partis socialistes. Les rendre plus ouverts et à même d'épouser certains principes du libéralisme.
Titulaire d'une maîtrise ès sciences économique, d'un DEA en gestion de l'université de Nancy II en France, M. El Gahs a obtenu un DES en Journalisme, à l'école de journalisme de Strasbourg.
De retour au Maroc, M. El Gahs a rejoint le quotidien du parti, Libération, où il a occupé depuis 1993 le poste de directeur adjoint et directeur de la rédaction. Sous son impulsion, le journal francophone de l'USFP a acquis ses lettres de noblesse pour devenir un journal de référence en ce sens qu'il a su marier, non sans risque d'ailleurs, son ouverture d'esprit, sa volonté d'abattre les barrières, de briser certains tabous d'ordre social avec son appartenance à un parti qui entamait à peine sa mue.
Polémiste de talent, avec une maîtrise extraordinaire de la langue de Molière et ses jeux de mots, M. El Gahs était devenu, avec feu Nadir Yata, rédacteur en chef d'Al Bayane, deux chroniqueurs parmi les plus en vue, souvent craints, mais parfois adulés.
M. El Gahs, qui a mené des travaux de recherche en management stratégique en relations euro-maghrébines, en marketing politique et en transfert de technologie, a été réélu membre du comité central du parti lors du sixième congrès du parti, tenu à Casablanca en 2000. Député de la circonscription Bernoussi-Zenata, M. El Gahs a été nommé secrétaire d'Etat à la Jeunesse, le 9 octobre 2002 . Un poste où il s'est illustré par des actions de proximité, un engagement pour faire accéder les jeunes à l'internet et autres outils de communication et une volonté ferme de réhabiliter et de généraliser les colonies de vacances. Des actions qui ont donné des résultats méritoires.
La montée de sa cote au sein du parti s'inscrit donc dans la logique des choses. Un dauphin potentiel de Mohamed Elyazghi ? Rien n'interdit de le prédire