Réouverture des frontières : toujours pas de visibilité    Après neuf mois de crise, Rabat s'apprête à rétablir son ambassadrice à Berlin    Parallèlement à la visite de Tebboune au Caire, l'ambassadeur d'Egypte à Rabat confirme le soutien de son pays à l'intégrité territoriale du Maroc    Voitures électriques : le leader chinois Greenland Technology renforce sa présence au Maroc    CAN-2021: La CAF inflige des sanctions à des contrevenants    Météo : des averses orageuses localement fortes ce mardi et mercredi    Sous-variant BA.2 d'Omicron : Nouvel avis de tempête ou signe avant-coureur de la fin de la pandémie ?    Compétition intellectuelle : Coup d'envoi de l'opération Ingénieuses 2022    (Billet 658) – Quand Israël reconnaîtra-t-il la souveraineté marocaine sur le Sahara ?    France/Covid-19 : record de décès quotidiens à l'hôpital    Cours de change des devises étrangères contre le dirham du 25 janvier 2022    Historique des confrontations entre le Maroc et le Malawi    Le Burkina Faso sort le Gabon aux tirs au but    Covid-19: la pandémie a coûté 350 milliards d'euros à l'économie allemande    La diaspora marocaine fortement sollicitée lors de la Morocco Tech    Le Musée Bab El Oqla de Tétouan rouvre ses portes    Hassan Benjelloun porte l'histoire de «Jalal Eddine Al Roumi» au cinéma    «Harm Reduction : The Manifesto», en sortie américaine le 26 janvier avec le Washington Times    CAN 2021/8es : Le Maroc ne reculera devant rien face au Malawi    CAN2021 : Ce mardi, Sénégal-Cap Vert (17h) et Maroc-Malawi (20h)    Casablanca: un policier use de son arme de service pour interpeller un multirécidiviste dangereux    Bamako demande au Danemark de retirer «immédiatement» ses forces spéciales    Netflix déclenche une tempête en Egypte : Alcool, tromperies et homosexualité    M. Mayara met en exergue la profondeur des relations distinguées entre le Maroc et les Emirats Arabes Unis    Nasser Bourita : la révision de la carte consulaire du Royaume s'impose    CAN 2021: une bousculade au stade d'Olembé à Yaoundé fait plusieurs morts    Maroc-Malawi: Halilhodzic est confiant avant le choc    Toutes les résolutions du Conseil de sécurité confirment l'implication directe de l'Algérie (politologue espagnol)    La reprise du trafic à l'aéroport d'Istanbul retardée à cause de la neige    Burkina Faso. L'Union Africaine appelle au dialogue    Sport scolaire: Programmation de 42 championnats nationaux durant l'année scolaire en cours    La Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales de l'Education-Formation dresse son bilan 2021    Journée mondiale de l'éducation : Désarroi de l'enseignement face à la pandémie    La Cour des comptes européenne appelle l'UE à mettre un coup d'accélérateur au déploiement de la 5G    L'ANCFCC tient son Conseil d'administration et affiche d'excellents résultats    Sites industriels pilotes : attribution de l'appel à partenariat relatif aux ZI de Had Soualem et Sahel Lakhyayta    Oujda : Aptiv démarre la construction d'une nouvelle usine de câblage automobile    CGEM : lancement de l'étude « Quelles transformations pour les ICC au Maroc ? »    Le ministère de l'Enseignement supérieur déterminé à promouvoir les valeurs d'intégrité dans les universités    Selon José Manuel Albares, une normalisation des relations entre le Maroc et l'Espagne est encore loin    Conseil de gouvernement : l'ordre du jour de la réunion du jeudi 27 janvier    Maroc/Météo: Chutes de neige et pluies annoncées ce mardi 25 janvier    Washington et Téhéran envisagent des négociations directes sur le nucléaire    « Espèce de connard »: Joe Biden insulte un journaliste    CAN 2021. Une bousculade avant le match Cameroun-Comores aurait fait plusieurs victimes [Vidéo]    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tareq, le DJ qui fait vibrer le monde
Publié dans MarocHebdo le 12 - 05 - 2006

Le DJ marocain Tareq a gravé son nom sur la scène des clubs à Montréal
DJ Tareq. Un mordu des spécifications techniques.
Il chauffe la piste de danse du Living Night Club de Montréal tous les vendredis jusqu'à l'aube. Tareq, jeune disc-jockey de 23 ans, a fait du Dijing une passion. Au Maroc, il n'est plus à présenter. Au Canada, son succès est grandissant. Invité pour animer la soirée Spring Break au club international de Varadero à Cuba, DJ DJ Tareq a aussi été au contrôle des platines lors de la soirée officielle de l'humoriste Marc Boilard au cabaret La Tulipe, en France, le 13 avril 2006. Du Maroc au Canada, en passant par l'Espagne et la France, DJ Tareq marque son empreinte partout où il mixe. Fan du la musique R'n'B depuis son jeune âge, ce passionné expérimente les sons, imposant son style. Mais ce n'est qu'en 1997 qu'il décide de faire de sa passion une véritable carrière professionnelle.Depuis son arrivée au Canada en 2004, il mixe au Living Night Club, Blu Night Club, Silver Night Club, Spectrum, de Montréal, London Club, Maysen, de Sherbrooke, et d'autres clubs branchés. Le secret de son succès, c'est son contact et sa réactivité avec le public qu'il fait bouger, danser.
Les tout derniers tubes sont sélectionnés et mixés avec talent. Ce DJ connaît sur le bout des doigts les courants musicaux. R'n'B, hip hop, dance ou techno sont alternés, au grand bonheur du public.
Toujours en 2004, Tareq participe à la 1ère Edition de la Grande Mascarade, le festival d'halloween de Montréal, et en 2005, il remporte le premier prix du Battle DJ à Sherbrooke.
Pour ce mordu de spécifications techniques, le système sonore déployé pour des soirées doit livrer un son d'une qualité exceptionnelle, particulièrement dans les basses fréquences. «Le matériel est très important pour réaliser de bons mixages. Le système sonore doit être d'une qualité impeccable», explique-t-il.
Tareq est heureux de constater que les jeunes DJ marocains sont de plus en plus expérimentés. Aujourd'hui, ils enflamment les pistes pour des soirées grand public. DJ Tareq continue de graver son nom sur la scène de la nightlife montréalaise avec ses prestations exceptionnelles où le scratch et le mix font bon ménage. Il ne peut décrire son bonheur derrière les commandes de la console professionnelle de mixage. Un bonheur qui n'a d'égal que la vie de couple qu'il partage avec sa femme.