SM le roi reçoit le président du gouvernement Espagnol Pedro Sanchez    Alger fait le dos rond    Madrid réitère son soutien aux efforts de l'ONU pour une solution politique et durable à la question du Sahara    Un projet royal mis sur les rails    Ghosn Gate. Qu'est-il reproché à l'homme puissant de Renault-Nissan?    Les jeunes golfeur marocains se distinguent lors des 19ème Championnats Panarabes Juniors    Dir iddik Summit, le nouveau rendez-vous incontournable du volontariat par inwi    Rabat : Pedro Sanchez annonce un forum économique maroco-espagnol    Flash hebdomadaire    Comment BAM a bravé la crise    La princesse Lalla Hasnaa reçoit à Tokyo plusieurs femmes japonaises leaders dans différents domaines    FIFM: Hommage à Jillali Ferhati    Migration : L'Espagne veut débloquer le budget européen    Arabie saoudite : Le roi Salmane fait l'éloge de l'appareil judiciaire sans mentionner Khashoggi    Les diplomates de l'UE valident le projet de Brexit    CMC : PLF 2019, un budget aux objectifs potentiellement contradictoires    Vidéo – Casablanca : Une habitation s'effondre (encore) au cœur de la Médina    La Chine tient son propre soleil artificiel    L'acteur Tarik Bakhari en deuil suite au décès de son fils    Conversation téléphonique et commérages, le sketch hilarant de The Tberguig !    Arrivée à Rabat du président du gouvernement espagnol    La France veut augmenter les frais de scolarité pour les non-européens    La Fondation Attijariwafa bank, partenaire de la 12e édition de la caravane AMGE    La HACA présente son bilan 2016-2017    CSEFRS/UNICEF. Comment lutter contre les inégalités éducatives    Point de vue : La jeunesse nous met face à nos responsabilités!    Aide à la production cinématographique : 16 projets subventionnés    CAN-2019 : Première qualification pour la Mauritanie    Le cheval Taymour remporte le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI du pur-sang Arabe    Amazigh. Les parlementaires appelés à rapprocher leurs visions    Financement sportif. Comment rétablir la confiance des investisseurs    La Renaissance de Berkane remporte la coupe du trône, la toute première de son histoire    Sanofi récompense les travaux de recherche sur le diabète au Maroc    Takrim 2018: L'inventeur marocain Rachid Yazami remporte le prix Innovation scientifique et technologique    Les relations maroco-libanaises en débat à la FSJES de Mohammedia    Grâce au PSOE et au PP, le Parlement espagnol n'a pas servi de lieu de propagande séparatiste    Un collectif espagnol dénonce l'instrumentalisation de la question féminine par le Polisario    China Trade Week Morocco 2018 se tiendra à Casablanca    La CDG présente à Rabat son programme international pour l'Afrique    Divers    Michael Gove, l'improbable sauveur de Theresa May    Pourquoi l'équipe de France est passée au travers    Doublement gagnant    News    Le Maroc à la conquête de l'espace    Les manifestations des "Gilets jaunes" ont fait un mort et plus de 400 blessés    Dakhla abrite la 11ème édition du Festival de la mode africaine    Le Liban invité d'honneur au Festival international du cinéma d'auteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelhak Lamrini, chef de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie, vient de publier un Guide des compétences marocaines. Entretien. "L'écriture, ma seule passion"
Publié dans MarocHebdo le 23 - 03 - 2007

Abdelhak Lamrini, chef de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie, vient de publier un Guide des compétences marocaines. Entretien.
"L'écriture, ma seule passion"
Propos recueillis par
Jaouhar Lamguili
Maroc Hebdo International: Vous venez de publier un guide des compétences marocaines. D'où vient votre initiative?
-Pr Abdelhak Lamrini: Dès mon enfance, j'étais passionné par la collection de documents et de photographies historiques, de même que je me suis intéressé à tout événement national important et à toute personnalité marocaine qui a brillé, sur les plans national ou international, dans une des catégories de la connaissance. De ce fait, à chaque fois que mon attention était attirée, lors de la lecture des journaux quotidiens ou des magazines hebdomadaires, par une personnalité marocaine qui s'est distinguée dans un genre de la science, je l'ai inscrite dans un registre spécial. Et j'ai pu ainsi, durant des années, garder la même méthodologie, qui m'a permis de rassembler une quantité non négligeable que j'ai fait publier, dans une première étape, dans La revue marocaine Al Majallah Al Maghribia.
•MHI: Comment avez-vous procédé pour réaliser votre guide?
-Pr Abdelhak Lamrini: Lorsque j'ai constitué un nombre suffisant de personnalités marocaines, hommes et femmes, j'ai commencé à répertorier leurs spécialisations et j'ai pu dispatcher le répertoire en conséquence. Ceci dit, je ne pense pas que j'ai accordé à chaque savant ou homme de lettres ou médecin ou homme des arts tout ce qu'il mérite, mais j'ai apporté un éclairage sur quelques unes de leurs réalisations scientifiques. Et là, je voudrais m'excuser auprès de ceux dont je n'ai pas pu citer les réalisations ou ceux que j'ai omis, du fait de l'impossibilité d'avoir accès à ces noms ou du fait de leur non les médiatisation.
•MHI: Depuis quand avez-vous commencé l'écriture?
-Pr Abdelhak Lamrini: J'ai commencé à m'intéresser à l'écriture dès mon adolescence et c'était ma seule passion, en plus de certains sports tels que l'équitation, le tennis et la natation. Du fait de l'intérêt que je porte à l'histoire du Maroc et à la littérature marocaine, j'ai rédigé un grand nombre d'articles sur l'histoire du Maroc et sa littérature, dont j'ai publié quelques uns dans certains médias écrits ou audio-visuels. Parmi mes plus importantes œuvres écrites publiées figurent : L'Armée marocaine à travers l'histoire et La poésie du jihad dans la littérature marocaine, ainsi que Le guide de la femme marocaine, en trois volumes, et dans lequel j'ai adopté la même méthode que celle que j'ai suivie dans la réalisation de l'essai objet de notre entretien.
•MHI: Votre fonction au sein du palais a-t-elle un impact sur le contenu de vos écrits?
-Pr Abdelhak Lamrini: Il n'existe aucun facteur qui puisse influencer le contenu de mes écrits, mis à part l'événement à propos duquel j'écris. Et c'est ce qui m'est arrivé en ce qui concerne les articles que j'ai publiés sur L'extrémisme religieux, La question amazighe, L'unification de l'observation du début des mois lunaires, L'égalité entre l'homme et femme et d'autres sujets d'actualité.
•MHI: Quels sont les pires moments pour un écrivain?
-Pr Abdelhak Lamrini: Lorsque l'écrivain est occupé à rédiger un article sur un sujet donné et qu'un contretemps l'empêche de continuer à réfléchir ou à rédiger, il ressent exactement ce que pourrait ressentir une mère allaitante qui se retrouve privée de son bébé pour une raison ou une autre.