Il fait l'actu : Mohamed El Mandjra, PDG de CS Signature SARL    Finlande: plusieurs personnes poignardées à Turku    CHAN-Kenya 2018 : Le Maroc à un pas de la qualification    Triathlon : Nador abrite la première édition de la Coupe du Trône    Allemagne: Le Bayern donne le coup d'envoi de la Bundesliga    Le groupe d'amitié parlementaire Australie-Maroc voit le jour    Aéroport Mohammed V : Arrestation d'une ressortissante péruvienne en possession de 3,530 kg de cocaïne    Mondial 2026: les médias américains dubitatifs face à la candidature marocaine    Lions de l'Atlas: une belle prime pour battre le Mali    Accidents de la circulation: 25 morts et 1.671 blessés en une semaine    Vidéo.Espagne: Cinq terroristes présumés abattus après un second attentat à Cambrils    Tourisme: les ambitions du Maroc sur le segment du MICE    Indemnité pour perte d'emploi: seules 10.588 personnes ont profité du dispositif en 2016    Exclusif Le360. Le vice-chef des armées qataries rencontre le roi Salmane à Tanger    Aid Al Adha: des moutons marocains interdits d'accès à Melilla    Ramid ne veut pas être secrétaire général du PJD    Des députés ne se présentent au Parlement que lorsque le roi y est    Activité aérienne : 1,96 million de passagers à fin juillet    L'Intérieur démantèle un marché de fausses attestations de travail    Agadir: trois touristes légèrement blessés dans un accident de la circulation    Météo: le mercure affichera 48 degrés dans certaines régions    Education: Hassad entame une refonte radicale des manuels scolaires    12ème Festival national d'Ayt Warayn à Taza    Barcelone: Au moins 13 morts et 50 blessés, l'EI revendique l'attaque    Une sénatrice débarque en burqa au parlement australien    Franchissement à la baisse du seuil de 5% dans le capital de Saham Assurance    La part de l'investissement étranger en actions cotées atteint 32,97% en 2016    Zidane : C'est fabuleux    Divers sportifs    Le tragique conte de fées de Diana    News    Habib El Malki représente S.M le Roi à la cérémonie d'investiture de Paul Kagame    Horst Koehler, nouvel envoyé personnel d'António Guterres pour le Sahara    Liberté de culte au Maroc C'est pas toujours la joie !    Des porcs génétiquement modifiés pour être donneurs d'organes    Insolite : Un cygne sur la voie    Présentation à Marrakech de la Stratégie nationale de sécurité routière 2017-2026    La circulation rétablie en alternance entre Taddart et Tichka après un éboulement rocheux    Le Festival national d'Ahidous souffle sa 17ème bougie    Emma Stone l'actrice la mieux payée du monde    Daniel Craig enfilera pour la dernière fois le costume de James Bond    Hommage à Hamid Kharbouchi au Caire    Horst Köhler succède à Ross comme envoyé personnel du SG de l'ONU pour le Sahara    Grand Prix de Pau de golf    Une délégation parlementaire chinoise au Maroc en septembre prochain    «15 Minutes de guerre» de Fred Grivois en plein tournage au Maroc    Tom Cruis blessé lors d'une cascade de Mission Impossible 6    Abdelkrim Ghallab, l'un des piliers du mouvement national, n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une prise de conscience tardive, mais bienvenue
Publié dans MarocHebdo le 30 - 10 - 2009

•Les pays d'Amérique Latine reviennent à de meilleurs sentiments à l'égard du Maroc
Le Maroc bouge beaucoup sur le front latino-américain ces derniers temps. Avec des résultats parfois probants qu'il convient de pérenniser. Tout un filon politique et économique à exploiter à l'ère des alliances.
De gauche à droite. Taïeb Fassi Fihri et Héctor Lacognata.
“La reconnaissance du Paraguay à la “RASD” est un héritage du gouvernement antérieur, mais cette décision a été remise. Notre position officielle consiste à promouvoir une issue politique, pacifique et juste à ce conflit», a déclaré, mardi 27 octobre 2009 à Rabat, le ministre des Affaires étrangères du Paraguay, Héctor Lacognata, à l'issue d'une réunion avec son homologue marocain, Taïeb Fassi Fihri. Le diplomate paraguayen a en outre, rappelé que les «deux pays entretiennent des relations diplomatiques depuis 52 ans. Un âge de maturité qui requiert un massage à un niveau qualitativement supérieur». A cette occasion, le président de la Chambre des Conseillers Mohammed Cheikh Biadillah a révélé au terme de ses entretiens avec M. Lacognata qu'un groupe d'amitié maroco-paraguayen sera créé dans les plus brefs délais. M. Biadillah s'est par ailleurs engagé à ce que la Chambre des Conseillers «fasse la promotion de l'ouverture d'une ambassade du Maroc à Asunción, afin d'institutionnaliser et structurer les relations bilatérales».
Parallèlement au front paraguayen, le Maroc se démène avec acharnement ces derniers temps en Amérique Latine. Comme pour rattraper un temps perdu dans ses rapports avec un immense continent qui compte de nouveaux géants de l'économie internationale comme le Brésil et le Mexique.
Echanges
Ainsi, l'Ambassadeur du Maroc au Mexique, Mahmoud Rmiki, vient de donner une importante conférence à l'Université des Amériques à Puebla. Une occasion de donner un coup de pouce à l'Association d'amitié Maroc-Mexique représentée par une section à Puebla, présidée par le Dr Román López Villicaña. Cette association milite aussi pour le plan d'autonomie proposé par le Maroc au Sahara et qui remporte une adhésion internationale de plus en plus large.
Au cours du mois d'octobre 2009 aussi, la présidente de l'Argentine, Cristina Fernández Kirchner a tenu à faire escale au Maroc sur sa route vers New Delhi à l'aller et au retour. Un geste de courtoisie suffisamment rare à ce stade pour être souligné. Geste ponctué par des entretiens avec SAR Lalla Salma et élogieusement commentés par la presse argentine.
Fin septembre 2009, le ministre d'Etat Mohammed Elyazghi a conduit une importante délégation marocaine au sommet Afrique-Amérique du Sud, tenu à l'Ile vénézuélienne de Margarita. Encore une occasion de faire du lobbying au profit du plan marocain, surtout dans un pays aligné sur les positions de l'Algérie, tout comme Cuba. Et, à chaque fois, le Maroc marque des points très importants, en plus de promouvoir les échanges bilatéraux avec une Amérique Latine en phase ascendante et qui va vraisemblablement s'ériger en acteur incontournable au cours de ce siècle. Pas question donc pour le Maroc de laisser passer l'occasion