Casablanca : Plus de peur que de mal dans des affrontements entre jeunes marocains et des migrants subsahariens    Des tours-opérateurs canariens en visite à Laâyoune    L'esprit critique, fruit de l'éducation aux médias et à l'information, estime Mme Lamrini    Standard & Poor's dégrade la note de l'Afrique du Sud    MATU: 2 MILLIARDS DE DIRHAMS D'ACTIFS FINANCIERS EXTERNALISES    Affrontements entre des jeunes Casablancais et des migrants subsahariens    Londres: Réouverture des stations de métro Oxford Street et Bond Street    Trump ne veut pas faire « la cover » de Time Magazine    Brexit-UE: Possible accord en décembre    MESSAGE DE CONDOLEANCES DU ROI MOHAMMED VI AU PRESIDENT EGYPTIEN    Coupe du Monde des Clubs. Mbark Boussoufa rêve de jouer la finale contre le Real Madrid    Al Akhawayn obtient la prestigieuse accréditation NEASC    Affrontements entre jeunes et migrants près le la gare routière de Ouled Ziane    METEO. VOICI LE TEMPS QU'IL FERA CE SAMEDI AU MAROC    VIDEO. CASABLANCA: AFFRONTEMENTS ENTRE "RIVERAINS" ET SUBSAHARIENS À OULED ZIANE    Programme des principaux matchs de ce samedi 25 novembre    Maroc remporte la CAN 2017 Handi-Basket    Attentat dans le Sinaï: le bilan s'alourdit    Al Akhawayn a obtenu l'accréditation américaine NEASC pour 5 ans    Insolite : L'amour sans frontières    Emmerson Mnangagwa devient le nouveau président du Zimbabwe    Le Maroc réalise des progrès notables en matière de gouvernance économique    Le Forum d'Ifrane plaide pour la création d'outils de financement innovants    L'ancien président brésilien Fernando Collor de Mello : « La mondialisation, un chemin vers la paix ».    Europa League : Les grosses écuries s'en tirent à bon compte    Robinho condamné à neuf ans de prison pour viol en réunion    Oscar Pistorius, de l'Olympe sportive à la prison    Driss El Yazami : La deuxième opération de régularisation vise le traitement d'au moins 82% des dossiers    Dimitris Avramopoulos : Le Maroc, un pays à même de contribuer à une gestion efficace de la migration    La Dominique réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Hausse des levées brutes du Trésor à fin octobre    Londres vise les premières voitures sans chauffeur    Divers    Message du Secrétaire général de l'ONU António Guterres    Pour une meilleure préservation de l'arganier    Les meilleurs films de tous les temps    Casablanca accueille la première édition de la "China Trade Week Morocco"    Ibrahim Maalouf dépoussière les morceaux de Dalida    Agadir accueille le 2ème Forum des avocats MRE    Visa For music : Des hommages à des figures nationales et africaines    « Visa for Music »: Le théâtre national Mohammed V vibre aux rythmes africains du groupe « Jouvay Fest »    Air Arabia : changement sur les vols Fès-Marrakech    Munir El Haddadi: «Je rêve de jouer le Mondial avec le Maroc, dont j'ai toujours chanté l'hymne national»    Bombardier au taquet avec l'ONCF    Mondial 2018 : Le Maroc est-il un tirage "facile" ?    Des mini-concerts pour de grands futurs musiciens    L'Uzine rend hommage à son quartier    Rabat, « capitale africaine par excellence » pour Visa for Music    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une prise de conscience tardive, mais bienvenue
Publié dans MarocHebdo le 30 - 10 - 2009

•Les pays d'Amérique Latine reviennent à de meilleurs sentiments à l'égard du Maroc
Le Maroc bouge beaucoup sur le front latino-américain ces derniers temps. Avec des résultats parfois probants qu'il convient de pérenniser. Tout un filon politique et économique à exploiter à l'ère des alliances.
De gauche à droite. Taïeb Fassi Fihri et Héctor Lacognata.
“La reconnaissance du Paraguay à la “RASD” est un héritage du gouvernement antérieur, mais cette décision a été remise. Notre position officielle consiste à promouvoir une issue politique, pacifique et juste à ce conflit», a déclaré, mardi 27 octobre 2009 à Rabat, le ministre des Affaires étrangères du Paraguay, Héctor Lacognata, à l'issue d'une réunion avec son homologue marocain, Taïeb Fassi Fihri. Le diplomate paraguayen a en outre, rappelé que les «deux pays entretiennent des relations diplomatiques depuis 52 ans. Un âge de maturité qui requiert un massage à un niveau qualitativement supérieur». A cette occasion, le président de la Chambre des Conseillers Mohammed Cheikh Biadillah a révélé au terme de ses entretiens avec M. Lacognata qu'un groupe d'amitié maroco-paraguayen sera créé dans les plus brefs délais. M. Biadillah s'est par ailleurs engagé à ce que la Chambre des Conseillers «fasse la promotion de l'ouverture d'une ambassade du Maroc à Asunción, afin d'institutionnaliser et structurer les relations bilatérales».
Parallèlement au front paraguayen, le Maroc se démène avec acharnement ces derniers temps en Amérique Latine. Comme pour rattraper un temps perdu dans ses rapports avec un immense continent qui compte de nouveaux géants de l'économie internationale comme le Brésil et le Mexique.
Echanges
Ainsi, l'Ambassadeur du Maroc au Mexique, Mahmoud Rmiki, vient de donner une importante conférence à l'Université des Amériques à Puebla. Une occasion de donner un coup de pouce à l'Association d'amitié Maroc-Mexique représentée par une section à Puebla, présidée par le Dr Román López Villicaña. Cette association milite aussi pour le plan d'autonomie proposé par le Maroc au Sahara et qui remporte une adhésion internationale de plus en plus large.
Au cours du mois d'octobre 2009 aussi, la présidente de l'Argentine, Cristina Fernández Kirchner a tenu à faire escale au Maroc sur sa route vers New Delhi à l'aller et au retour. Un geste de courtoisie suffisamment rare à ce stade pour être souligné. Geste ponctué par des entretiens avec SAR Lalla Salma et élogieusement commentés par la presse argentine.
Fin septembre 2009, le ministre d'Etat Mohammed Elyazghi a conduit une importante délégation marocaine au sommet Afrique-Amérique du Sud, tenu à l'Ile vénézuélienne de Margarita. Encore une occasion de faire du lobbying au profit du plan marocain, surtout dans un pays aligné sur les positions de l'Algérie, tout comme Cuba. Et, à chaque fois, le Maroc marque des points très importants, en plus de promouvoir les échanges bilatéraux avec une Amérique Latine en phase ascendante et qui va vraisemblablement s'ériger en acteur incontournable au cours de ce siècle. Pas question donc pour le Maroc de laisser passer l'occasion