Maroc : Une première réunion de la commission chargée de la réforme de retraite    Forum mondial de l'Alliance des civilisations: Moratinos exprime ses remerciements au Roi    Regards croisés sur le partenariat euro-africain    Casablanca : Table-ronde sur la gestion de l'eau    Twitter : Métamorphose en «application à tout faire»    Le Ministère du Commerce et BIM Maroc signent un partenariat pour le développement du local sourcing    L'ambassadeur Samir Dhar : «Alger est obsédé par la question du Sahara mais assure ne pas se considérer comme partie prenante du dossier, cela fait sourire»    CPS de l'UA : Rabat a placé la protection des enfants parmi ses priorités, dit la délégation marocaine    Attijariwafa bank et l'AMCI célèbrent les lauréats internationaux de la Coopération du Maroc    Le ministre yéménite des AE dénonce le rôle de l'Iran dans l'émergence du séparatisme houthi    Coupe du Monde 2030 : L'Ukraine rejoint la candidature de l'Espagne et du Portugal    Christiane Taubira: « Si on ne la ligote pas, la jeunesse peut transformer la société marocaine »    Economie: « Standard & Poor's » attribue une note « positive » au Maroc    Une star de la téléréalité française obtient la nationalité marocaine (PHOTO)    Coronavirus au Maroc: 24 contaminations enregistrées ce mercredi, toujours aucun décès    Mauvais traitements : l'administration pénitentiaire dément les allégations de l'entourage d'un ancien détenu    Nouveaux détails sur le démantèlement de la cellule terroriste à Melilla    Refus du visa Schengen: protestations devant le siège de la Délégation de l'UE à Rabat (VIDEO)    Israël : Sept films marocains au 38ème Festival international du film de Haïfa    Casablanca : «WeCasablancaFestival» revient pour une 3e édition du 6 au 8 octobre    Ligue des champions : Naples ridiculise l'Ajax, la VAR en vedette à Milan    Ligue des champions : Chelsea-AC Milan et Benifica-PSG en affiches ce soir    Pénurie de céréales : le Maroc pourrait se tourner vers la France    Belgique : Hassan Iquioussen pourrait «ne jamais revenir en France»    Leyton Maroc propose un emploi inédit à des étudiants d'Al Akhawayn    Sahara : José Manuel Albares rencontre Staffan de Mistura    Mondial de football pour amputés : Le Maroc écrase l'Argentine 4-0 et file en quarts de finale    Migration : Deux embarcations transportant des Marocains atteignent les côtes espagnoles    Mondial de football pour amputés : Le Maroc étrille l'Argentine (4-0) et file en quarts de finale    La problématique de l'eau au cœur de l'intrigue du roman de Siham Kartobi    Le Festival national du samaâ et de madih à Fès promet un show spirituel    Mouhcine Rahaoui expose ses «Enfants des Mines» à Marrakech    Semaine des prix Nobel : tour d'horizon sur les heureux consacrés    Algérie – Maroc, duel annoncé pour l'organisation de la CAN 2025    Casablanca: arrestation d'une employée de pharmacie pour tentative d'achat d'un nourrisson    Valladolid : Jawad El Yamiq indisponible pendant un mois    Contribuables nouvellement identifiés:laDGI rappelle la prorogation des mesures d'encouragement    Zelensky revendique des avancées « rapides » de ses troupes dans le Sud    SAR la Princesse Lalla Hasnaa inaugure à Marrakech le Parc de l'Oliveraie de « Ghabat Chabab »    L'ANRAC délivre 10 autorisations d'exercice des activités de transformation et de fabrication du cannabis    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mercredi 5 octobre    La campagne de sensibilisation au dépistage précoce du cancer de sein lancée    La Bourse de Casablanca débute dans le vert ce mercredi    Maroc : Nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,8 degrés au large de Driouch    Algérie: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Espagne : feu vert du gouvernement au budget 2023    Production audiovisuelle : Mehdi Bensaid rencontre des responsables de Netflix    ONU : Une sahraouie dénonce la responsabilité de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Polisario prétend avoir arrêté 19 trafiquants de drogue marocains : Stratégie de diversion ?
Publié dans Yabiladi le 18 - 07 - 2017

Le Polisario vient d'annoncer un coup de filet dans les milieux du trafic de drogue avec clairons et trompettes. De nationalité marocaine, l'arrestation des 19 trafiquants tombe à point nommé pour un Front qui vit des dissensions internes violentes sur fond de contrôle de la contrebande et du trafic de drogue. Détails.
Alors que Tindouf est secouée depuis la semaine dernière par des affrontements entre les trafiquants de drogue proches de Brahim Ghali et ceux fidèles à son adversaire, Mohamed Lamine Ould Bouhali, le Front Polisario semble vouloir allumer des contre-feux pour faire oublier la crise ouverte. Dans un communiqué repris par les médias du mouvement séparatiste, «le ministère de la Défense» du Front a annoncé lundi avoir arrêté un groupe de 19 citoyens marocains à Gueltat Zemmour (est du mur de Sable), au sud-ouest de Tindouf.
«Dimanche, vers 19h30 dans la zone Aghchan Lbyad près de Gueltat Zemmour, une unité de l'Armée populaire de libération sahraouie a réussi à arrêter un groupe de trafiquants de drogue composé de 19 citoyens marocains chargés de transporter les drogue à l'est du mur de l'occupation marocaine», indique le média pro-Polisario Futuro Sahara, qui a relayé l'information lundi. Selon cette source, une voiture utilisée pour le trafic de drogue a été confisquée tandis qu'une autre a réussi à dépasser «les frontières sahraouies» et prendre la fuite.
«Le gouvernement sahraoui condamne ces actes graves et répétés de l'occupation marocaine dans le cadre de sa politique malveillante faisant appel à l'utilisation et au trafic de poisons et de drogues, et son lien étroit avec des organisations criminelles et des groupes terroristes», conclut le Front.
Même la Minurso s'en mêle
Ce mardi, Futuro Sahara informe dans un deuxième article, citant un «responsable sahraoui», que la Minurso a rendu visite aux trafiquants marocains arrêtés par l'armée du Front. Il ajoute, toujours selon «sa source» que «les détenus sont originaires des régions du sud du Maroc», ce qui confirme «l'intention des autorités d'occupation marocaines d'impliquer l'élément sahraoui dans ces opérations de trafic de drogue transfrontalier».
«Après avoir reçu les documents des détenus de l'armée sahraouie, les éléments de la Minurso ont pu leur rendre visite et s'enquérir de leur état, ce qui pourrait ouvrir la voie à la Minurso vers une mission de médiation dans ce dossier à l'avenir», enchaîne le média sahraoui. Ce dernier ne manque pas de pointer du doigt l'absence de toute réaction de la part du Maroc, et le fait que cette information ne soit pas traitée par les médias marocains.
Stratégie de diversion ?
Ce coup de filet survient à quelques jours d'une actualité en défaveur de la direction du Front. La semaine dernière, des gangs armés proches de Brahim Ghali et ceux fidèles à son adversaire, Mohamed Lamine Ould Bouhali se sont affrontés en plein jour dans les camps. «Les milices du Front se sont contentées d'observer la scène et d'écouter les cris des femmes en fuite, le retentissement des balles et le vrombissement des moteurs des véhicules 4x4 flambant neufs», nous avait confié une source au Sahara. «Pour éviter une escalade meurtrière, l'armée algérienne fortement présente dans les camps a reçu des instructions pour remettre un peu d'ordre. A l'issue de son intervention, les armes se sont tues», ajoute la même source.
Même les médias du Front ont reconnu l'existence de cette guerre autour du trafic de drogue. Le 12 juillet, Futuro Sahara indiquait que les événements récents dans le camp d'Aousserd et certains camps à Tindouf, le chaos et l'insécurité causés par les trafiquants de drogue ont poussé le «Parlement» à convoquer quatre «ministres» pour écouter leurs témoignages.
D'ailleurs, même la Mauritanie a annoncé la semaine dernière la fermeture de sa frontière avec l'Algérie. Une information confirmée samedi dernier par le média algérien Echorouk Online, selon qui la frontière avec l'Algérie est déclarée par Nouakchott comme «zone militaire interdite aux civils suite à la montée des activités des trafiquants de drogue». «Le ministère mauritanien de la Défense indique que des groupes de trafiquants de drogue seraient derrière cette fermeture puisqu'ils ont envahi cette zone. Compte tenu de la difficulté de faire la distinction entre les civils et les trafiquants (…), toute personne circulant dans cette zone s'expose au risque de se faire tirer dessus sans avertissement préalable», conclut le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.