Gravement malade, Brahim Ghali aurait été évacué à l'étranger    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    Cours des devises du mercredi 10 août 2022    USA: Comprendre la perquisition lundi au domicile de Donald Trump    Biden paraphe la ratification des adhésions de la Finlande et la Suède à l'Otan    L'Algérie et la Russie en exercices militaires près de la frontière avec le Maroc    Egypte : une nouvelle étudiante poignardée à mort par un camarade éconduit    Ukraine: La vente du cargo de céréales au Liban annulée    Alerte météo: Temps chaud vendredi et samedi dans plusieurs provinces du Royaume    Vidéo. Sebta: arrestation de 2 personnes à bord d'une embarcation avec 600 Kg de haschich    Réunion ce Mercredi pour Ziyech à Londres    Le détail des exportations marocaines au 1er semestre    Journée nationale du migrant: Le CCME soutient les initiatives des Marocains du monde envers leurs régions    Québec : La piste de meurtre privilégiée dans la mort d'un étudiant marocain    La deuxième vague Omicron, c'est fini !    La Russie lance un satellite iranien en orbite    Charte de l'investissement, réforme de la santé, PLF 2023 : Les dossiers chauds de la rentrée parlementaire    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Vahid : « J'y suis, je reste ! »    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Budget 2022 : En l'absence de sortie à l'international, le Trésor poursuit le recours au marché intérieur    Dari Couspate s'implante en Europe    Le PLF-2023 fixe quatre grandes priorités    Lutte contre les incendies : Le Maroc se dote de trois nouvelles Canadair    Interview avec Rita Al Khayat : Pour créer, le cinéaste a besoin de la liberté intérieure    Histoire : Les archives des Cahiers d'El Jadida remises aux Archives du Maroc    La Zaouia Habria Derquaouia tient son 120ème moussem    Un film marocain sorti en 2016 continue de reçevoir des prix    Le monde a soif    Météo: les prévisions du mercredi 10 août    Accidents de la circulation: 12 morts et 2.210 blessés en une semaine    La revue de presse du mercredi 10 août    Ligue des Champions de la CAF: le Wydad et le Raja fixés sur leurs adversaires    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    COVID-19 : Fin de la deuxième vague Omicron au Maroc    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    23 marins pêcheurs secourus par la Marine royale au large de Casablanca    Jeux de la solidarité islamique : Noura Ennadi offre l'or pour le Maroc au 400m haies    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ballet diplomatique à Riyad entre les présidents algérien, mauritanien et Bourita et El Himma pour le Maroc
Publié dans Yabiladi le 26 - 02 - 2020

La capitale saoudienne connaît un ballet diplomatique maghrébin. Les présidents algérien et mauritanien ainsi que deux émissaires du roi Mohammed VI y sont sur place.
Fouad Ali El Himma et Nasser Bourita sont depuis hier à Riyad, pour préparer une éventuelle visite du roi Mohammed VI à ce pays, indique le site saoudien Elaph proche du pouvoir. Le média précise que le conseiller du roi et le ministre des Affaires étrangères auraient été reçus par le roi Salmane et son fils Mohamed, le prince héritier. Ce déplacement intervient dans un contexte marqué par un réchauffement des relations entre deux pays.
En témoigne la tenue, mardi 3 décembre à Rabat, de la deuxième session de la commission militaire mixte maroco-saoudienne, un mécanisme mis en place après la conclusion de l'accord de coopération militaire en décembre 2015. Au cours de la rencontre, les deux parties ont examiné la planification des activités pour l'année 2020. La session a été précédée par la tenue, le 21 novembre 2019 à Casablanca au siège de la CGEM, du Conseil des affaires maroco-saoudien.
A ces deux indicateurs, il est lieu de noter la reprise des visites de hauts responsables saoudiens au Maroc. Ainsi, le ministre des Affaires étrangères, Faisal bin Farhan Al Saud, s'est rendu à Rabat le 12 décembre à l'occasion de la commémoration du cinquantième anniversaire de l'acte fondateur de l'Organisation de la coopération islamique (OCI). Le 24 février, le président du Conseil saoudien de la Choura, Abdullah Ibn Muhammad Al-Sheikh, a été reçu dans la capitale par le président de la Chambre des représentants et Nasser Bourita.
Abdelmajid Tebboune et Ould Ghazouani sont aussi en Arabie saoudite
Parallèlement à la présence à Riyad du conseiller du roi et du chef de la diplomatie, la capitale saoudienne connait un ballet diplomatique maghrébin avec les arrivées des présidents algérien et mauritanien. Ould El Ghazouani a déjà eu des entretiens avec le roi Salmane. Les deux chefs d'Etats ont présidé, d'ailleurs cet après-midi, la cérémonie de signature de quatre accords et mémorandums de coopération, indique l'agence SPA.
La même source a déjà annoncé l'atterrissage de l'avion qui transportait Abdelmajid Tebboune à l'aéroport de Riyad. Au-delà du cadre bilatéral de toutes ces visites, les visites au royaume wahhabite le même jour par des responsables marocains et algériens ne relèvent pas du simple hasard. Cela remet en scelle une éventuelle médiation saoudienne entre Rabat et Alger, similaire que celle menée le roi Fahd au début des années 1980 ayant conduit au premier sommet du 26 février 1983 sur la frontière algéro-marocaine entre le roi Hassan II et le président Chadli Bendjedid à la frontière d'Oujda. Une rencontre qui s'est répétée en mai 1987 dans les mêmes lieux.
«Il est encore prématuré de parler d'une prochaine rencontre de haut niveau. La politique algérienne n'a pas changé avec l'avènement de Tebboune. Actuellement, les dirigeants en Arabie saoudite sont beaucoup plus préoccupés par assurer les conditions de réussite du cinquième somment Ligue arabe-Union africaine qu'ils organisent chez-eux. Ils ne souhaitent pas que le Maroc le boycotte à cause de la participation du Polisario», explique une source à Yabiladi.
D'autres pays arabes pourraient opter pour la chaise vide par solidarité avec Rabat. Au quatrième sommet de 2016 à Malabo, huit Etats dont l'Arabie saoudite s'étaient d'ailleurs retirés pour le même motif. Or, la question de la participation du mouvement de Brahim Ghali au prochain conclave a déjà été examinée, le 6 février à Alger, lors des entretiens entre Abdelmajid Tebboune et le ministre saoudien des Affaires étrangères.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.