2è sommet marocain du pétrole et du gaz à Marrakech    Un mirage F-1 des FAR s'écrase en mission d'entraînement près de Taounat    RDC: Le Washington Post décortique les contradictions de la présidentielle    Le Raja de Casablanca bat l'Africain Stars de la Namibie    Etat des lieux : Le sexisme fait des ravages en France    Le renouvellement des élites doit toucher tous les domaines    Point de vue : Naissance du label «Morocco L'ghedd»    Shutdown: Trump attaque les démocrates qui refusent son offre de sortie de crise    Le pape invite les jeunes à prier en ligne avec l'application "Click to Pray"    Akhannouch met en avant le potentiel de la numérisation de l'agriculture marocaine    Coupe de la CAF : 3 clubs marocains dans un seul groupe !    Facturation électronique, aucune obligation en absence de l'ICE    Après Abidjan, le Festival "Afrique du Rire" fait escale à Marrakech    Youcef Drissi Anticonformiste, rebelle et décalé !    Rallier Auxerre à Bzou, le défi d'Abderrazak El Badaoui    Un symposium sur le management sportif à Agadir    Amzazi rencontre l'ambassadeur anglais    Sous le signe de l'excellence et de la diversité    Attaque israélienne à Damas : 4 soldats syriens morts    Pêche côtière et artisanale: Stagnation des débarquements en 2018    «France football»: Zyech 2e meilleur joueur maghrébin de l'année    Hamid Douieb : un retour aux racines…    Vidéo – Les images de la « super Lune » de sang    Classement «Times Higher Education» : L'Université Mohammed V en tête des universités marocaines    Brexit: Theresa May de retour dans l'arène du Parlement pour présenter son « plan B »    Londres ouvre la procédure pour les Européens souhaitant rester après le Brexit    Encadrement de proximité : L'ONCA lance «la contractualisation du Conseil agricole privé agréé»    Interview with Mr Adil Douiri, founder of Mutandis, following the company's very successful IPO    Edito : Partenaire fiable et utile    Casablanca : Un policier contraint d'utiliser son arme pour neutraliser un dangereux récidiviste    Un registre national des services médiatiques voit le jour    Daniel Salaverry : Les relations entre Rabat et Lima évoluent de manière constante    Lancement de la formation pour le programme Jeunes marocains ambassadeurs aux Nations unies    Divers    Rkia Derham reçue en audience par le Premier ministre indien    Sit-in à Rabbouni réclamant la traduction en justice des assassins de Omar Ould Anay    Tabac et alcool assurément dangereux    Il faut mettre fin à la stigmatisation des troubles mentaux    Liga : Le Real double Séville    Racisme : L'appel de Koulibaly rejeté    Le DHJ se renforce à 0 dirham    Habib El Malki a représenté S.M le Roi à la cérémonie d'investiture du nouveau président de Madagascar    Stefan Löfven, du soudeur syndicaliste au "socialo de droite"    La "success story" du groupe OCP sous les feux de la rampe à Dakar    La musique classique arabe s'invite en Chine    «Il est important de laisser des écrits lorsque l'on dépose des projets»    SM le Roi Mohammed VI reçoit Mme Federica Mogherini    «Il faut récupérer tout ce qui est consommé à travers le monde»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hassania d'Agadir : L'entraîneur Eugène Moldovane victime de son propre succès !
Publié dans Agadirnet le 19 - 11 - 2006

Le limogeage du coach du Hassania Union Sports d'Agadir Eugène Moldovane au lendemain de la défaite du club Soussi en finale de la Coupe du Trône continue de susciter de grands débats que ce soit aux bureaux, dans les célèbres cafés des quartiers «Talborjt» ... et même à Souk El Had.
Moldovane qui avait réalisé une saison 2005/2006 plus qu'honorable, fut tout simplement victime de son propre succès !
S'agissant justement du parcours du HUSA en Coupe du Trône, les Soussis ont éliminé, sous la houlette du coach Moldovane, quatre bonnes équipes de notre championnat national. Au premier tour (seizièmes de finale) le HUSA a battu l'OCS de Aziz Amri à Safi même par (1-2) avant d'ajouter à leur tableau de chasse le Wydad de Casablanca, futur champion du Maroc, le Raja (sur forfait) ... et le CODM de Meknès en demi-finale (1-0).
D'aucuns pensent que le fait d'atteindre une finale de la coupe est déjà un exploit surtout que la Gazelle du Souss a joué sa première finale il y a belle lurette (1963 contre le K.A.C.M).
Moldovane aurait été fêté comme héros, dans un autre pays !
En championnat aussi Moldovane et ses hommes n'avaient pas démérité, au contraire. Ils ont réalisé une belle saison avec notamment, une cinquième place au tableau final, synonyme d'une qualification en Coupe de la C.A.F.
Le Hassania était le seul club à avoir battu le futur champion et son dauphin, les F.A.R.
Moldovane est aussi l'un des entraîneurs à avoir forcé le match nul au Raja et au Wydad dans leur fief et devant leur public à Casablanca.
Pour revenir à ce début de saison mi-figue, mi-raisin et à cette défaite en finale de Dame coupe, il faut reconnaître que le bureau dirigeant assume une (très) bonne part de responsabilité dans cet échec. Il a effectué, et c'est là où le bas blesse, un certain nombre de recrutements aléatoires. En voulant renforcer une ossature, déjà vieillie, le bureau dirigeant a «embauché» des éléments qui frôlent la trentaine !
Aussi, quelle mouche a piqué les dirigeants gadiris qui ont opté pour une concentration, sous un soleil de plomb, à Taroudant pour préparer leur match contre l'O.C.K.
Et comment peut-on expliquer ce «prêt» à un petit club de Oman pour une poignée de dollars et pour deux mois et à la veille de la finale, de Hicham El Allouli (le meneur du jeu et le poumon de cette équipe d'Agadir) ?
L'absence de Hicham a pesé lourd, très lourd dans la ligne médiane du HUSA, et le pauvre Moldovane a tout simplement servi, et on ne le dira jamais assez, de bouc émissaire.
Signalons enfin, que pour justifier ce divorce aussi bizarre qu'incompréhensible, le comité dirigeant du Hassania a débattu cette question du limogeage de Moldovane avec les joueurs avant de soumettre la décision à un référendum, du jamais vu !
Et à quoi bon de faire impliquer les joueurs dans une décision qui ne les concerne pas, une décision qui est en plus déjà prise à plus de 50 %. De toutes les façons, les joueurs seront avec le voeu du comité, c'est psychique.
Mais qu'en est-il de ces certains décideurs au sein du club soussi, maintenus au sein du comité dirigeant même s'ils étaient sortants lors de la récente assemblée générale du Hassania, pour qu'ils soient de la partie de cette fête de la coupe du Trône.. ?
Que feront-ils maintenant que la fête est gâchée.. ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.