Du nouveau dans la longue histoire de Othman Benjelloun et de son groupe avec la Chine    ONU : la hausse des migrations internationales a ralenti de 27% en raison de la COVID-19    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    CHAN 2021 : Ce soir, Cameroun/Zimbabwe en ouverture à 18 heures    CHAN : Cameroun 2020 ou Cameroun 2021 ?    Mondial Handball : Ce soir à 18h00, le Maroc face au Portugal sans se faire des illusions !    Omar Hilale : la coexistence entre musulmans et juifs est ancrée dans l'ADN des marocains    "Atlantide KM 130 " Rencontre entre l' artiste photographe Imane Djamil et la ville de Tarfaya    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Le Cameroun est prêt    Vaccination anti-covid : Biden dévoile le successeur de Moncef Slaoui    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    La France sous cloche à 18h Contrôles aux frontières renforcés    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Le Groupe d'amitié parlementaire HondurasMaroc réitère son soutien au plan d' autonomie    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    L'OMS s'oppose aux certificats de vaccination pour les voyages internationaux    Retard des vaccins, l'Europe en colère    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    Compteur coronavirus : 1.291 nouveaux cas confirmés 1.409 guérisons en 24 heures    Maroc-Espagne: contrat pour sécuriser le transport routier des marchandises dangereuses    Industrie pharmaceutique : La FMIIP, désormais fédération sectorielle statutaire externe de la CGEM    Initiative marocaine d'Autonomie: Un fort soutien formulé lors de la conférence ministérielle    Transport de marchandises dangereuses : le Maroc et l'Espagne signent un contrat de jumelage    Larabi Jaïdi : « Des signes de l'amorce d'un début de convalescence se manifestent »    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Première promotion de Madaëf Eco6: And the winners are…    Groupe Al Omrane : Près de 7 MMDH investis dans les provinces du Sud    La Mercedes Classe E s'offre un lifting    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Les équipes à suivre de très près    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





30 millions d'agents immobiliers au Maroc ?
Publié dans Agadirnet le 09 - 10 - 2007

Avec une moyenne de 250 000 transactions par an réalisées sur les dix dernières années, le Maroc connaît un boom immobilier incontestable. Dans la foulée, différents métiers du bâtiment et de la promotion immobilière en ont profité. Les agents immobiliers ont également surfé sur la vague. Pourtant, ce métier reste aujourd'hui opaque, peu structuré et dispose de peu d'indicateurs chiffrés, voire pas du tout. Aucune indication sur le nombre d'agents immobiliers au Maroc, aucun cadre juridique ni de tutelle ministérielle. Bref, un corps de métier qui échappe à tout contrôle.
« Au Maroc, tout le monde peut s'improviser agent immobilier », résume M. Alteresco, DG de Ramses Consulting & Repimmo Investment, qui dispose de pas moins de huit agences immobilières à Fès, Marrakech, Tanger, Meknès, Rabat, Casablanca, Agadir et Marrakech.
La seule mention légale réglementant l'intermédiation immobilière figure dans la loi de janvier 1945 sur les agents d'affaires et les conseils juridiques. Néanmoins, le président de l'Association nationale des conseils juridiques et des agents d'affaires, Moulay M'hamed Laraki, précise que, concrètement, il s'agit d'un corps de métier à part qui dispose de sa propre organisation professionnelle. Certes, une association d'agents est née il y a plusieurs années, mais ses actions demeurent très limitées.
Autant dire que la porte est ouverte à tous les abus. « Il existe 30 millions d'agents immobiliers au Maroc », ironise Samir Benmakhlouf, responsable au Maroc de la master franchise de Century 21. Dans ce secteur, on trouve de tout : une multitude de petites agences, des samsar traditionnels qui gèrent de petits portefeuilles clients mais aussi, et de plus en plus, de grandes agences modernes et professionnelles qui travaillent la plupart du temps avec de grands groupes immobiliers. Selon les estimations des professionnels, il y aurait près de 700 agences à Casablanca et plus de 400 à Marrakech.
Evidemment, l'absence de cadre légal influe directement sur la qualité et la fiabilité des prestations de ces agences immobilières. A commencer par les honoraires, qui ne sont pas uniformisés. Et, en attendant, le secteur fonctionne sur la base des usages. Ainsi, quand il s'agit d'un achat, il faut en général compter une commission de 1 à 2,5 % hors taxes du montant de la transaction. Laquelle commission est payée soit par l'acheteur soit par le promoteur, soit par les deux à la fois. Aussi bien les modalités que le montant sont généralement, et de préférence, fixés dès le départ.
Des tarifs... à la tête du client !
Quand il s'agit de location, les honoraires sont arrêtés en fonction du loyer à payer : entre un et deux mois. Détail important : le niveau des honoraires et les modalités peuvent changer d'une ville à l'autre. « A Rabat, par exemple, les honoraires pour une opération de location sont payés par le locataire uniquement alors qu'à Casablanca le propriétaire doit lui aussi passer à la caisse », explique Adil Rahmoune, DG d'Immo Clair Service. En dehors de ces principes généraux, il faut dire que les honoraires n'obéissent à aucune règle fixe. « Ils sont décidés en fonction des prestations fournies », précise pour sa part William Simoncelli, DG de Carré Immobilier Maroc.
Ce dernier explique ainsi que la valeur ajoutée que peut apporter un professionnel à la transaction immobilière comprend le service, le filtrage de la clientèle, la communication organisée autour d'un projet donné en plus du conseil apporté avant le début de la commercialisation. Ce pan du métier, à savoir le conseil, n'est quasiment pas développé au Maroc. Il demeure l'apanage de professionnels étrangers ou de représentants de grands groupes internationaux qui ont choisi de s'installer au Maroc. Ces derniers sont en effet de plus en plus nombreux à ouvrir des succursales ou des franchises dans les grandes villes du Royaume.
Century 21, premier réseau mondial d'agences immobilières, est ainsi installé au Maroc depuis début 2006. « Nous avons ouvert huit agences dans six villes du Maroc en plus de six autres agences en cours d'ouverture. Nous disposerons à fin 2007 d'un réseau de 18 agences à travers le pays », explique Samir Benmakhlouf. A côté de Century 21, deux autres grands noms de l'intermédiation immobilière ont ouvert des franchises au Maroc. Il s'agit notamment de Guy Hoquet qui a commencé par ouvrir une agence à Casablanca avant de s'installer à Rabat et Marrakech. L'enseigne prévoit l'ouverture de 17 agences. Quant à La Forêt, elle ouvrira bientôt une agence en franchise dans la capitale économique. On notera également l'arrivée d'opérateurs spécialisés dans des niches de plus en plus pointues. C'est le cas de CBRE, par exemple, un agent immobilier porté sur le segment professionnel et les bureaux qui a ouvert une filiale à Casablanca.
Mais, malgré l'arrivée de nouvelles enseignes, d'autres, elles aussi nombreuses, ferment boutique à cause de la concurrence déloyale, de l'informel et de l'anarchie qui règne dans le secteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.