Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Israël intensifie sa frappe
Publié dans Agadirnet le 14 - 07 - 2006

L'armée israélienne a intensifié ses opérations au Liban, vendredi, en représailles à la capture de deux soldats israéliens par le Hezbollah, isolant encore davantage les Libanais du reste du monde.
L'aviation, l'artillerie et la marine israéliennes ont continué de s'attaquer aux infrastructures du pays. En plus de l'aéroport de Beyrouth, qui a été frappé pour une troisième fois, elles ont détruit des routes, des ponts, des réseaux de distribution d'électricité, des stations de transmission pour téléphone cellulaire, des dépôts de carburant et de nombreuses habitations.
La principale autoroute qui relie Beyrouth à Damas, en Syrie, qui était empruntée par des milliers de personnes pour fuir le pays depuis mercredi, a notamment été pilonnée à sept reprises et coupée à la circulation. Face au blocus aérien, maritime et terrestre imposé « jusqu'à nouvel ordre », des passages par la montagne semblaient être les derniers liens possibles pour quitter le pays.
L'aviation a également ciblé le siège du Hezbollah en banlieue sud de la capitale à deux reprises, ainsi qu'une base d'un groupe armé palestinien dans l'est du pays.
Ces nouveaux bombardements israéliens ont fait au moins quatre morts, portant à une soixantaine le nouveau bilan des victimes civiles dans ce pays depuis le début de l'offensive israélienne, mercredi. On compte également plus de 165 blessés.
Pour sa part le Hezbollah a continué de lancer des roquettes contre le nord du territoire israélien, faisant 11 blessés. Les habitants de Haïfa et d'une vingtaine de localités le long de la frontière avec le Liban ont reçu l'ordre de se réfugier dans des abris. La veille, une centaine de roquettes lancées sur Israël avaient provoqué la mort de deux civils et fait près de 100 blessés.
Des échanges de tirs ont par ailleurs opposé l'armée israélienne et des combattants du mouvement chiite qui tentaient de s'approcher de la frontière avec Israël, sans faire de victimes.
Le ministre israélien de l'Intérieur, Ron Bar-On, a menacé de mort le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, tandis que son collègue de la Défense, Amir Peretz, a déclaré que son pays voulait « briser » le Hezbollah, allié au Hamas palestinien et appuyé par la Syrie et l'Iran.
Tel-Aviv accuse Téhéran et Damas d'être les commanditaires du mouvement chiite et les responsables de l'escalade de la violence au Liban. Il soutient par ailleurs que le Hezbollah veut transférer les deux soldats israéliens kidnappés vers l'Iran.
De son côté, l'Iran a averti Israël qu'une attaque contre la Syrie serait considérée comme une agression à l'encontre du monde musulman tout entier et provoquerait une réaction sévère.
Quant à la Syrie, elle continue à ignorer les accusations américaines et israéliennes de soutien au Hezbollah, réaffirmant cependant sa position en faveur de la « résistance » à Israël.
Les réactions diffèrent
Les États-Unis ont réitéré leur soutien à Israël, accusant la Syrie d'être responsable de l'escalade du conflit au Proche-Orient. Mais Washington a tout de même demandé à l'État hébreu de faire preuve de retenue dans son offensive au Liban.
La Commission européenne s'est pour sa part déclarée « choquée par l'envergure de la violence des deux côtés ». La France et la Russie ont dénoncé l'offensive israélienne, Paris jugeant qu'il s'agissait d'une « action de guerre disproportionnée ».
Le président français Jacques Chirac s'est déclaré « consterné par ce qui se passe actuellement au Proche-Orient », et s'est demandé s'il n'y avait « pas une volonté de détruire le Liban ». Il a également dénoncé le Hamas palestinien et le Hezbollah libanais ainsi que les pays qui les soutiennent dans la région.
À l'issue d'une rencontre en Égypte, le président égyptien Hosni Moubarak et le roi Abdallah II de Jordanie ont pour leur part réclamé des efforts internationaux pour contenir le conflit et prévenir une escalade dans la région.
Les dirigeants de l'Égypte et la Jordanie, les deux seuls États arabes ayant reconnu Israël, ont aussi condamné vendredi les opérations israéliennes, mais aussi dénoncé l'« aventurisme ne servant pas les intérêts arabes », faisant allusion aux actions du Hezbollah.
Les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe doivent se réunir samedi au Caire, en Égypte. La crise au Liban sera également au coeur des discussions lors du sommet du G8 qui se tiendra à partir de samedi à Saint-Petersbourg, en Russie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.