La terre a tremblé à Ouarzazate    Marouane Chamakh annonce officiellement sa retraite    L'ONDE organise un ftour en l'honneur des anciens enfants parlementaires    Protection des gravures rupestres : La société civile tire la sonnette d'alarme    Donald Trump prêt à engager un dialogue avec l'Iran    Le long de la frontière colombienne, un concentré de tous les maux du Venezuela    Européennes/France : La liste d'extrême droite arrive en tête    Européennes : Le gouvernement Merkel plus fragilisé que jamais    Les équilibres politiques chamboulés au Parlement européen    Droit dans ses bottes    CAN 2019. Voici la liste de Hervé Renard    Coupe de la CAF : Zamalek triomphe de Berkane aux tirs au but    160 médecins en litige avec le fisc    «Belal était l'humble intellectuel»    En marge de la journée nationale du théâtre    Ahmed Saâri, le «Google du théâtre marocain»    Questions parlementaires orales. Une réforme est en vue    2008: Les Lions de nouveau malmenés    Point de vue : Les voix mêlées du ftour pluriel    Initiative éco-citoyenne pour une plage propre à Ain Diab    Casablanca : Deux Espagnols et deux Marocains arrêtés en possession de 11,7 kg d'or    Tanger : Trois morts et 14 blessés dans un accident de la circulation    ONU : La Médaille Dag Hammarskjöld décernée à titre posthume à un Casque bleu marocain    Conseil national de l'entreprise. Mezouar confiant pour l'avenir des patrons    Absentéisme dans l'administration. Le fléau a la peau dure    99è Festival des cerises de Sefrou du 13 au 16 juin    Téléphonie : Le CNDP veut mieux protéger les usager contre les pubs par SMS    Ligue des Champions: l'arbitre « a totalement gâché » la finale aller, selon le président du Wydad    Edito : Et maintenant, on fait quoi ?    Langues et réforme de l'enseignement : Nizar Baraka clarifie la position de l'Istiqlal    Sans la garantie de l'Etat et solide, l'ANP émet 1 Mrd DH    Gouvernement: «Un bilan maigre» pour l'opposition    Nouveau cycle de financements en soutien aux femmes entrepreneuses    Inwi présente son centre opérationnel "Soc" contre les cyber-attaques    Le Maroc est une force d'inspiration pour les pays africains en matière d'innovation    Salaheddine El Manouzi : La semaine du Maroc à Amiens est toujours un moment de promotion des actions de coopération que nous menons entre les deux rives    S.M le Roi remet le Prix Mohammed VI aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées    Appel au renforcement du positionnement des femmes dans les instances politiques    Saison "douce-amère" et été agité pour le Barça de Valverde    Le WAC rate la première manche de la finale de la Ligue des champions    Réunion du Comité directeur de la FRMF    Les enseignants du supérieur en grève    Kechiche revient enflammer la Croisette six ans après "La vie d'Adèle"    Présentation à Paris du 25ème Festival de Fès des musiques sacrées du monde    La Cigogne Volubile, un voyage à travers le conte et l'Afrique    Election présidentielle. Marine Le Pen devance la liste Macron    Le Maroc et l'Espagne préparent l'opération Marhaba    Une réaction curieusement ingrate!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Entretien avec le professeur Al Hassan Boukind
Publié dans Albayane le 10 - 10 - 2012


Avis de l'expert
Le Botox, c'est le nouveau produit antirides qui fait fureur. Qu'est ce que le Botox ? Quels sont les indications du Botox ? Qui est habilité à faire les injections de Botox ? Quels sont les effets indésirables du Botox ? Quels est le prix ? Se sont là quelques questions que nous avons posé au professeur Al Hassan Boukind, spécialiste connu et reconnu par ses pairs au niveau national et international.
Qu'est ce que le Botox ?
Professeur Al Hassan Boukind : Le Botox est le nom commercial de la toxine botulique. À l'origine, la toxine botulique est un médicament autorisé pour traiter les spasmes musculaires, mais on a compris son intérêt dans le traitement des rides. Aujourd'hui, il est très couramment utilisé en injection pour diminuer les rides d'expressions du visage. Le Botox ne fait pas disparaître les rides mais paralyse les muscles et stoppe ainsi l'évolution des rides.
Quelles sont les indications du Botox ?
Les indications sont nombreuses et concernent plusieurs troubles. Aujourd'hui la toxine botulique est utilisée en milieu médical pour bloquer spécifiquement des muscles notamment ceux qui sont impliqués dans l'apparition des rides du visage (pattes d'oie, rides du lion...). Elle est idéalement indiquée pour le traitement des rides du front et de la patte d'oie.
On pratique de minuscules injections intramusculaires, réparties sur le front, les rides inter-sourcilières (rides du lion) et sur les muscles de la patte d'oie et la queue de sourcil pour relever le sourcil
Mais d'autres utilisations existent. Le Botox est indiqués dans le traitement de différentes maladies telles la spasticité, une maladie neurologique qui provoque des mouvements réflexes involontaires, le blépharospasme, des contractions involontaires des muscles des paupières ou encore les spasmes hémifaciaux. Le Botox est également indiqué pour traiter les problèmes de transpiration excessive (hyperhydrose axillaire sévère).
Est-ce que le Botox est couramment utilisé au Maroc ?
Oui, c'est un produit qui existe chez nous depuis plus de vingt ans. La médecine et tout ce qui s'y rapporte est identique à ce qui existe aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis par exemple. Nous disposons du Botox et il est très utilisé, certaines personnes ne jurent plus que par le Botox. Mais il faut tout de même savoir que l'utilisation de ce médicament demande des précautions particulières et des mains expertes.
Justement, à qui faut-il s'adresser pour se faire des injections de Botox ?
C'est une bonne question. Vous savez très bien que tous les médicaments que l'on utilise pour traiter les affections ne sont pas totalement dénués d'effets, qu'ils nécessitent des prescriptions médicales, le respect des doses, la voie d'injection, le respect des contre-indications...
C'est la même chose pour le Botox, et pour éviter les dérives, son utilisation nécessite un praticien spécialisé qui connaît très bien l'anatomie du corps humain, des muscles de la face.
Vous savez, on ne décide pas comme ça de faire des injections de Botox. Il est impératif de consulter d'abord le spécialiste qui, seul, pourra vous dire si vous avez réellement besoin du Botox ou non.
Donc, un avis médical est obligatoire pour toute injection de Botox. Pourquoi je dis tout cela ? C'est que vos lecteurs, et partant la population, doivent savoir que toutes les peaux et rides ne se prêtent pas à ce type de traitement, et encore une fois de plus seul un spécialiste pourra donc établir un diagnostic.
En ce qui concerne la question de savoir qui doit pratiquer ces injections, personnellement je dirais que seuls les plasticiens et les dermatologues sont les mieux à même de pouvoir pratiquer cette technique.
Cette pratique doit se faire dans les règles de l'art et dans le respect de l'éthique, au sein d'une structure adaptée qui garantit toutes les conditions de sécurité et de confort au patient.
Il est aussi important de rappeler que le Maroc n'utilise que la toxine botulique de qualité optimale et rejette les produits en provenance de certains pays asiatiques qui peuvent s'avérer nocifs.
Quels sont les effets indésirables su botox ?
Il faut savoir qu'après les injections de la toxine botulique (Botox), il peut arriver que l'on ressente des céphalées (maux de tête). Il peut aussi survenir une sécheresse oculaire gênante notamment pour les porteurs de lentilles. D'éventuels effets de la toxine botulinique risquant de se diffuser à distance du point d'injection. C'est pourquoi il s'agit de prendre toutes les mesures nécessaires de sécurité et faire preuve de la plus grande prudence, surtout chez des personnes avec des antécédents de troubles de la déglutition, des problèmes neurologiques. Ces effets, même s'ils sont rares, ne seraient pas anodins. Par ailleurs, il est utile de mentionner que comme pour toute injection, on peut noter des rougeurs aux points d'injection, un petit bleu ou un inconfort passager. Le Botox peut aussi exceptionnellement être responsable d'une descente de la paupière s'il est administré de façon inapproprié (Ptôsis). Tous les effets indésirables sont passagers mais le ptôsis peut durer 15 jours. Autre sensation fréquente et plus ou moins désagréable : l'absence de mobilité du front. Vous pouvez prendre l'air étonné, rien ne bouge, les sourcils restent statiques. C'est la raison pour laquelle je recommande la plus grande rigueur lors des injections de Botox.
Combien de temps dure le traitement ?
Le traitement à base de toxine botulinique est un remède aux rides s'effectuant de manière progressive. Mieux vaut éviter de vouloir en faire trop dès les premières injections. Il est préférable de privilégier un traitement sur le long terme.
Les effets sont visibles et se stabilisent quelques jours après les injections. Ces effets commencent à être perceptibles entre le 3e et le 7e jour. Ils atteignent leur maximum autour du 10e jour
Les résultats tiennent de trois à six mois selon les personnes. Dès la deuxième séance d'injection, les résultats peuvent être plus durables, jusqu'à huit mois. Il ne faut pas rapprocher les injections à moins de trois mois les unes des autres. Pour le prix, il faut compter entre 3.000 et 4.000 DH par séance, à renouveler tous les 6 ou 8 mous
Pour conclure je dirais que l'utilisation du Botox par des mains expertes d'un spécialiste (plasticien, dermatologue) n'est pas dangereuse. Des millions de personnes dans le monde ont recours à ce médicament. Au Maroc aussi, ce produit est très apprécié, mais il faut se méfier quand ce médicament est utilisé par n'importe qui, dans des lieux qui ne sont pas autorisés pour la pratique médicale telle cette Botox Party qui a eu lieu le 2 juin dernier, à Marrakech et autres événements qui se déroulent au niveau d'autres villes.
Il s'agit de soirées au cours desquelles des personnes peuvent recevoir des soins médicaux esthétiques, des injections de Botox via les services d'un chirurgien esthétique, dans une ambiance festive.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.