Washington et Téhéran envisagent des négociations directes sur le nucléaire    « Espèce de connard »: Joe Biden insulte un journaliste    Maroc-Allemagne : L'ambassadrice de retour à Berlin, un message pour l'Espagne    Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales : Un bilan conséquent et des projets prometteurs en 2021    CAN 2021. Une bousculade avant le match Cameroun-Comores aurait fait plusieurs victimes [Vidéo]    Sommet arabe : Tebboune envoie un nouveau message à l'émir du Qatar    Des Wissams Royaux accordés à des fonctionnaires de l'Education nationale    Lydec renouvelle ses réseaux de Maârif    Le pain ou la maladie: l'étendue du dilemme marocain    Banques: la position de change s'améliore    La Bourse de Casablanca débute ce lundi en légère hausse    Retour des l'ambassadrice du Maroc en Allemagne au cours de cette semaine    USFP. Jawad Chafik: « Il n'existe aucun amendement servant l'intérêt de Lachgar! » (VIDEO)    Les Houthis tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Présidentielle. Macron: « J'annoncerai ma décision en temps voulu »    Sahara marocain: des experts US taclent l'Algérie    Chelsea: Ziyech s'exprime après son superbe but contre Tottenham    CAN-2021: La Gambie se qualifie aux quarts de finale aux dépens de la Guinée (1-0)    CAN: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-Malawi    Covid-19 : Une sortie de la phase aiguë de la pandémie est possible cette année pour l'OMS    Maroc: reprise des cours en présentiel dans plusieurs écoles    Alerte météo: chutes de neige dans plusieurs villes du Maroc    Maroc/Covid-19 : le point sur la campagne nationale de vaccination à date du 24 janvier    Omicron au Maroc: le pic de la vague atteint (Dr Merabet)    Narjis El Hallak célèbre le baptême de sa fille: la cérémonie comme si vous y étiez (VIDEOS)    «L'homme est né pour se perdre dans l'étendue inconnue de son périple»    «Indigo» de Selma Bargach dans les salles de cinéma    Les Industries Culturelles et Créatives présentent une étude sur la transformation du secteur    Liban: l'ex-Premier ministre Saad Hariri ne se présentera pas aux prochaines législatives    Rapport de HRW: la partie réservée au Maroc présente des données « sans fondements ni réels ni juridiques    Selim Amallah : « On devra être à 100% pour faire la différence »    Enquêtes de conjoncture: le HCP appelle les entreprises à souscrire à la plateforme digitale    PL : Tottenham envisage d'enrôler Sofyan Amrabat    Covid-19: Que sait-on du sous variant d'Omicron BA.2 ? (Spécialiste)    La Fondation Zakoura fête ses 25 ans d'engagement en faveur du développement humain    HRW accusée d'implication dans une «campagne politique systématique hostile» au Maroc    CAN 2021: les Comores défient le Cameroun, la Guinée affronte la Gambie    Mondial (Qatar-2022)- Matchs barrage-Afrique. L'Algérie ... encore «sabotée» ?    L'écosystème marocain face à un nouveau risque, les abeilles désertent    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Pour financer sa croissance, Mutandis augmente son capital à la bourse de Casablanca    Paris : La Bourse plonge nettement sous les 7.000 points    Aide à l'Ukraine: la Commission européenne prépare un nouveau « paquet » de 1,2 milliard d'euros    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    Passe Vaccinal : Entrée en vigueur dès ce lundi en France    Burkina Faso. Le président Kaboré détenu dans un camp militaire    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Région de Sefrou
Publié dans Albayane le 23 - 10 - 2012

Grande cérémonie en hommage au résistant Lahcen Youssi
Le Centre Lahcen Lyoussi pour les études et recherches politiques (CLLPERP) a organisé, dimanche à Sidi Khyar, dans la région de Sefrou, une grande cérémonie en hommage à la personnalité nationale qui porte son nom, sous le thème: "Le leader Lahcen Youssi: symbole de la résistance nationale et du pluralisme culturel".
Un aréopage d'hommes politiques, d'intellectuels, d'opérateurs économiques et de membres de la société civile et de la région ont pris part à cet événement pour célébrer une figure emblématique de l'histoire contemporaine du Maroc, résistant de la première heure et militant engagé pour l'indépendance de son pays, selon le CLLPERP.
Attaché jusqu'au bout à sa patrie et à son roi, le chef de la tribu des Aït Youssi, l'un des fondateurs du Mouvement Populaire, participa activement à la libération nationale en bravant l'occupation et sa répression, ajoute la même source.
Dans un témoignage émouvant, Mahjoubi Aherdane, l'un des fondateurs du Mouvement populaire (MP) et compagnon de Lahcen Youssi, a indiqué que le défunt était l'un des fidèles au glorieux trô_ne alaouite et à feu SM Mohammed V, précisant que Lahcen Youssi était un homme courageux qui a abandonné tous les avantages, en tant que Caid de la région de Sefrou, pour se sacrifier à la lutte contre le colonialisme.
Il a ajouté que l'œuvre de Lahcen Youssi et ses actions louables au service de la patrie continuent toujours d'éclairer le combat des générations futures, passant en revue les étapes importantes dans la vie de ce résistant, évincé de son poste par les autorités coloniales et déporté à Sidi Slimane puis à Essaouira, avant de revenir au devant de la scène et d'occuper le poste clé de ministre de l'Intérieur dans le premier gouvernement postindépendance.
Il a relevé que la lutte de Lahcen Youssi fait partie de celle de la tribu Ait Youssi qui a donné au Maroc d'illustres résistants ayant contribué au mouvement national, se félicitant de l'organisation de cette cérémonie en hommage à une figure emblématique et un grand symbole du combat contre le colonialisme.
De son côté, le secrétaire général du Mouvement populaire, Mohand Laenser a souligné que le rayonnement de Lahcen Youssi a dépassé les frontières de sa tribu et de sa région, en tant que grand nationaliste et grand résistant ayant sacrifié tous ses avantages et les hautes responsabilités qu'il occupait sous l'ère coloniale pour se consacrer au combat pour l'indépendance et la souveraineté du Maroc.
Il a invité les historiens et les chercheurs à se pencher sur la personnalité de ce résistant et des autres leaders politiques du Maroc qui se sont sacrifiés pour leur pays et pour son indépendance, émettant le vœu de voir cette cérémonie marquer le début de la célébration de tous les hommes qui ont grandement contribué à la lutte au service de la patrie et du trône. Le Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération, Mustapha Ktiri a affirmé, pour sa part, que Lahcen Youssi a marqué de ses empreintes une étape décisive de l'histoire du Maroc et de son combat pour l'indépendance, ajoutant que l'histoire retiendra ses sacrifices ainsi que ceux de ses compagnons, pour défendre la souveraineté du Maroc et ses causes sacrées.
Lahcen Youssi, a-t-il dit, incarne la citoyenneté authentique basée sur l'attachement et la fidélité à la nation et ses valeurs sacrées, ajoutant que cette cérémonie constitue une reconnaissance des sacrifices rendus à la nation par des résistants de la trempe de Lahcen Youssi et une leçon aux générations montantes pour suivre leur exemple.
Il a relevé que Lahcen Youssi et les autres résistants ont porté haut le message de la défense de l'identité marocaine et des symboles de la nation et ont été l'exemple des nationalistes sincères qui ont compris très tôt les desseins coloniaux pour la répartition du Maroc et se sont mobilisés pour contrer ces visées.
L'historiographe du Royaume, Abdelhak Mrini a mis en relief, quant à lui, les importantes étapes de la vie de ce nationaliste qui a servi avec dévouement et abnégation son pays et le glorieux trône alaouite.
Dans un témoignage lu en son nom à cette occasion, M. Mrini a noté que Lahcen Youssi a combattu avec bravoure le colonialisme et lutté pour le retour d'exil de feu SM Mohammed V, ajoutant que ce résistant a poursuivi son combat après l'indépendance pour instaurer la diversité culturelle, caractéristique de la société marocaine, précisant que cet hommage constitue l'occasion de montrer aux jeunes générations les sacrifices consentis par les résistants pour l'indépendance et la liberté.
Les autres témoignages présentés lors de cette cérémonie ont tous insisté sur les rôles historiques joués par Lahcen Youssi, qui représente le symbole d'une élite politique ayant lutté de façon héroïque pour permettre au Maroc de recouvrer son indépendance et pour le triomphe des valeurs de liberté, de pluralisme et d'ouverture, ajoutant que l'hommage rendu à cet illustre résistant, en la personne de son fils Moha Youssi, est une manière de saluer la mémoire nationale et ses symboles.
Ces témoignages ont fait remarquer que Lahcen Youssi a réussi à être un trait d'union entre la génération d'avant l'indépendance et celle postindépendance, en ce sens qu'il a instauré l'équilibre dans la société et fait échec aux plans coloniaux, soulignant que son parcours exceptionnel lui a permis d'occuper, dans un laps de temps très court, une place de premier plan dans la vie politique marocaine comme ministre de l'Intérieur dans le premier gouvernement du Maroc indépendant.
Le centre Lahcen Lyoussi pour les études et recherches, qui a organisé cette grande cérémonie, avait déjà publié un ouvrage intitulé "Lahcen Lyoussi, un homme d'honneur", dans un "souci de sauvegarde et de pérennisation d'un passé commun constitutif de notre mémoire collective", et pour mettre en évidence le parcours singulier et la forte personnalité d'un homme "sage et posé, téméraire et intelligent, (qui) sut surmonter les problèmes les plus complexes".
Le CLLPERP avait également publié une brochure sous le titre: "L'avenir a de la mémoire", qui retrace le parcours et les qualités nationalistes et patriotiques de celui qui fut caïd des Aït Youssi et "un résistant héroïque dans la lutte contre le protectorat et un fidèle au Trône de Sidi Mohammed Ben Youssef".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.