OPCVM : Plus de 939 MMDH de souscriptions en 2020    Maroc/Météo : Temps assez chaud ce mardi 3 août    Tokyo 2020 / Athlétisme : Première médaille d'or pour le Maroc grâce à Soufiane El Bakkali    Adjudications: Hausse de 46,2% des émissions du Trésor en 2020    La canicule sévit en Grèce, les vagues de chaleur se font fréquentes en Europe    Covid-19/ Casablanca : Reportage au cœur des services de réanimation du CHU Ibn Rochd    Hommages olympiques du roi Mohammed VI à Soufiane El Bakkali après son sacre    Eagle Hills livre la première phase de « Rabat Square »    Le Parlement Jeunesse du Maroc tient sa 3ème session législative    Israël accuse et menace l'Iran qui rejette toute implication    Lancement du Guide de la procédure d'extradition    Le Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre des Etats-Unis reçu par le ministre chargé de l'Administration de la Défense Nationale    JO-2020 : El Bakkali offre au Maroc l'Or olympique    Une coupe spectaculaire... sur les traces de la Botola    Dissolution de la direction technique nationale et gel de toutes les activités    Rabat/plage des Oudayas : Le surf de plus en plus populaire (Reportage)    Amrani met en exergue les choix visionnaires de Sa Majesté le Roi    Baisse des revenus des sociétés de financement en 2020    Ministère de l'Economie, des Finances et de la réforme administrative. Un nouvel organigramme entre en vigueur    Pfizer et Moderna augmentent le prix de leurs vaccins contre le Covid    L'intérieur dément les allégations sur la désertion des Forces auxiliaires à Sebta    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur    Fatima Regragui tire sa révérence    Le groupe marocain Asif est de retour avec « Balbala »    Couvre-feu à 21H, interdiction des déplacements, fermeture des salles de sport...le gouvernement annonce de nouvelles restrictions    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    Chambres professionnelles : plus de 12.000 candidats aux élections    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Sites marchands/e-marchands. Les transactions par cartes bancaires atteignent un chiffre record    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 2 août 2021 à 16H00    L'ancien maire de Marrakech, Omar Jazouli, tire sa révérence    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    JO de Tokyo : « L'or » de la vérité a sonné    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'accès aux soins au centre des débats
30e congrès de la Société marocaine des sciences médicales
Publié dans Albayane le 23 - 05 - 2013

30e congrès de la Société marocaine des sciences médicales
Sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, la Société marocaine des sciences médicales organise son 30e Congrès médical national qui est couplé cette année au 42e Congrès médical maghrébin les 30-31 et mai et 1 er juin 2013 à Casablanca. Le thème principal retenu par les organisateurs de cet important évènement médical est «L'accès aux soins : place de la couverture sociale», une préoccupation problématique et prioritaire, aussi bien sur le plan national que régional.
Parler de l'accès aux soins au présent et plus particulièrement en 2013, nous invite à revenir un peu en arrière afin de mieux cerner et comprendre comme il se doit les différentes étapes par lesquelles nous sommes passés. Depuis l'indépendance du Maroc en 1956, des efforts considérables ont été déployés par notre pays dans le domaine de la santé. Tout d'abord, nous avons dû faire face aux nombreuses maladies infectieuses qui sévissaient au moment où la tuberculose, la poliomyélite, le tétanos, la rougeole, la coqueluche, la diphtérie, le paludisme causaient de nombreux décès.
Ensuite, le Maroc s'est engagé dans des reconstructions et des réformes multiples qui touchent à plusieurs secteurs économiques, culturels, sociales qui se poursuivent à ce jour, afin d'affronter les nouveaux défis auxquels notre pays doit faire face, tout en répondant aux attentes grandissantes de notre population dans les domaines de l'éducation, de l'habitat, de l'emploi, de la sécurité...
S'agissant du secteur de la santé, il y a lieu de noter que de grandes réalisations ont pu voir le jour au niveau de toutes les régions du Maroc aussi bien en ce qui concerne la construction des hôpitaux, des centres de santé, des laboratoires, des cliniques privées, des cabinets médicaux, que celle de facultés de médecine et de Centres hospitaliers universitaires (CHU).
Parallèlement, on a accordé une grande importance aux ressources humaines et à la technologie.
Aujourd'hui, les salles communes au niveau des hôpitaux disparaissent peu à peu, les plateaux techniques se sont développés, les structures sanitaires se modernisent, l'entrée en vigueur de l'assurance maladie obligatoire (AMO) en 2005 a permis a plus de 37% de la population, marocaine d'avoir accès à des soins de qualité.
Celle du RAMED en 2012 va permettre à plus de 8.5 millions de nos concitoyens d'être convenablement soignés au niveau des structures de santé de l'Etat.
L'objectif escompté à travers toutes ces actions et tant d'autres, c'est de mettre en place un système de santé équitable et solidaire garantissant un meilleur accès aux soins de santé pour tous, sans rien enlever à la qualité des prestations médicales.
Il ne fait aucun doute que l'amélioration du niveau de santé constitue une des composantes essentielles de la politique de développement social prônée pas SM le Roi Mohammed VI, qui vise à garantir la pleine participation des citoyens au développement durable du pays tout en favorisant une meilleure cohésion sociale.
Parmi les principaux intervenants, l'événement attend les représentants de la CNSS, du CNDH, des ministères de la Sante et de l'Intérieur, du secteur pharmaceutique et des cliniques privées.
Comme de coutume, lors de tous les congrès que la SMSM organise, plusieurs sujets d'actualité seront proposés aux congressistes des pays frères et amis (Algérie, Tunisie, Mauritanie, France, Belgique...) qui, trois jours durant, pourront échanger leurs expériences réciproques, ce qui permettra d'enrichir les débats au cours de ce 30e Congrès.
C'est cette diversité des participants et partage du savoir qui hisse très haut et fort la renommée des événements scientifiques médicaux qu'organise la Société marocaine des sciences médicales (SMSM) dont le comité d'organisation démontre chaque fois tout un savoir faire qui ne laisse pas insensible, car tout est pensé dans les moindres détails. Il convient à cet effet de rendre ici hommage au professeur Said. Moutaouakkil et à son équipe composée des docteurs Said Afif, Abdelillah Chenfouri, Al Oulachgar et tous les autres qui s'investissent pleinement pour hisser haut et fort la médecine au Maroc.
A propos de la Société marocaine des sciences médicales (SMSM)
La Société marocaine des sciences médicales (SMSM) est née en 1973 de la fusion entre la Société marocaine d'hygiène et de médecine née en 1923 et de la Société de chirurgie née en 1945. Elle en constitue le prolongement. Actuellement la SMSM est organisée en conseil d'administration formé par les Présidents et les secrétaires généraux des sociétés savantes nationales.
Depuis l'indépendance du Maroc, cette Société a permis au monde médical marocain, maghrébin et étranger d'échanger ses expériences et ce, à l'occasion des congrès nationaux et maghrébins. Elle a rendu possible la création des sociétés de spécialités, en préservant sa vocation première qui est la formation médicale continue, la constitution d'un espace de débat sur les questions posées aux professionnels de la santé au Maroc et la promotion d'une réflexion sur la recherche dans le domaine des sciences de la santé.
Il importe de rappeler que la SMSM a consacré une large place dans ses congrès à l'assurance maladie obligatoire et à l'ensemble des questions relatives à l'accès aux soins physique, géographique et financier. Des congrès ont débattu la problématique des urgences, de la médecine de catastrophe, du cancer, de l'infection, des nouveaux risques infectieux et les nouveaux défis de la médecine au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.