Le Parti de l'Istiqlal en tête des élections du Conseil provincial de Khouribga    Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont interpellé en Italie    Le PPS va continuer d'œuvrer pour servir l'intérêt supérieur de la Nation, à partir de sa position dans l'opposition nationale démocratique    Publication d'un guide pratique sur les mécanismes consultatifs de plaidoyer civil dans les foras internationaux    Transports urbains. Casablanca disposera d'un musée dédié    Macron et Biden tentent un « retour à la normale »    Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine    Guatemala : Le volcan Fuego entre en éruption    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Qualification historique pour les Lions de l'Atlas !    MDJS lance « Nt7arko w Nktachfo »    Coronavirus. La pandémie prendra fin dans un an selon le PDG de Moderna    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    Le label New District présente son premier artiste, Hassa1    Tendance baissière du covid-19 au maroc depuis 5 semaines    Qui est Ali Ben Lmadani?    Partenariat Transdev-SIE pour promouvoir des solutions de performance énergétique    Lamiaa Amghar: "Des exonérations fiscales au profit des établissements d'animation touristique"    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Bientôt un test pour distinguer la grippe de la covid-19, fabriqué et commercialisé au Maroc    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Bilan mondial Covid-19 : 4 715 000 morts dans le monde, la pression hospitalière poursuit sa décrue au Maroc    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Khammar Mrabit : « Il est important d'avoir une application nucléaire sûre et sécurisée en Afrique »    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l'UE    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Le Soudan "reçoit" le Maroc au Caire en novembre prochain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    «Intelcia IT Solutions» lance deux business lines dédiées au opérateurs télécoms    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    Le CSPJ annonce l'arrêt de la liste définitive des candidats à l'élection des représentants des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Donner son sang pour sauver des vies
Journée mondiale du don de sang
Publié dans Albayane le 14 - 06 - 2013

Chaque année, le 14 juin, les pays du monde entier célèbrent la Journée mondiale du donneur de sang. Cette manifestation sert à sensibiliser à la nécessité de disposer de sang et de produits sanguins sécurisés et à remercier les donneurs de sang volontaires et non rémunérés du geste salvateur qu'ils font en donnant leur sang. Cette année, où l'on célèbre le 10e anniversaire de la Journée mondiale du don de sang la campagne a pour thème: donner son sang, c'est sauver des vies.
La célébration de journée mondiale du don de sang sera une occasion pour le centre régional de transfusion sanguine de Casablanca pour rendre hommage aux donneurs de sang, notamment, ceux qui le font de manière régulière.
Don de sang : le Maroc peut faire mieux
À l'occasion de la Journée mondiale du donneur de sang qui sera célébrée le Jeudi 14 juin, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) appelle tous les pays à s'approvisionner intégralement en sang et en produits sanguins auprès de donneurs de sang volontaires non rémunérés d'ici 2020. L'OMS estime que si au moins 1% de la population donne son sang, c'est généralement suffisant pour répondre aux besoins essentiels d'un pays en sang sécurisé. Les besoins en sang au Maroc se justifient et s'accroissent du fait de l'extension de l'offre de soins à la fois publique et privée, et de la prise en charge de certaines maladies chroniques nécessitant des transfusions régulières telles que les hémopathies malignes ou les complications hémorragiques des accouchements que le ministère de la Santé prend en charge gratuitement. L'augmentation des besoins en sang résulte également des traumatismes liés aux accidents de la voie publique. Pour pouvoir couvrir l'augmentation annuelle des besoins en sang et produits sanguins, l'Organisation mondiale de la santé recommande que 3% de la population soient des donneurs réguliers de sang. Au Maroc, la consommation en sang et produits sanguins augmente chaque année de 28% alors que la collecte de sang n'augmente que de 7%. Le nombre des donneurs de sang parmi la population âgée de 18 à 65 ans ne dépasse pas 0, 85% actuellement. 247 754 dons de sang ont été collectés au niveau des 16 centres régionaux de transfusion sanguine du Maroc en 2012 , c'est très peu , c'est même insuffisant au regard des besoins considérables auxquels doivent répondre tous les jours les centres de transfusion sanguine .
Des disparités régionales
La collecte du don de sang n'est pas la même au niveau des différentes régions du Maroc , elle obéie à des variations dans le temps , l'espace et l'importance de la population de chaque région Par exemple à Casablanca en 2012 le centre de transfusion régional a pu réaliser une collecte de don de sang estimée à 66 148 dons Au cours de la même année Rabat a réalisé 44 799 dons A Marrakech se sont 21 625 dons de sang , Agadir n'a pu totalisé que 18 515 dons de sang , alors que Fès a fait mieux avec 21 038 pochettes de sang recueillies Chaque année, des milliers de Marocains et Marocaines , des jeunes et des personnes âgées , des femmes qui accouchent , des malades qui sont opérés , des centaines de milliers de patients au niveaux des différents hôpitaux et cliniques privées sont soignés grâce aux dons de sang. Les demandes de sang augmentent d'année en année , de jour en jour , mais les dons ne suivent pas la même tendance , c'est ce qui explique parfois des besoins non satisfaits Les données statistiques disponibles montrent une situation nationale non satisfaisante en don du sang. Le pourcentage des donneurs du sang par rapport à la population générale n'est que de 0,85% alors que l'OMS recommande 3% comme pourcentage minimum de donneurs réguliers pour pouvoir assurer l'autosuffisance En 2012, à titre d'exemple, le nombre de dons était de 250.000 alors que les besoins sont estimés à 300.000.
Un geste citoyen.
Face à l'insuffisance des produits sanguins, et le nombre encore peu élevé de donneurs réguliers, satisfaire les besoins en poches de sang est un défi au quotidien pour le centre national de transfusion sanguine et de celui de tous les centre régionaux de transfusion sanguine qui sont au nombre de 16 répartis sur l'ensemble du territoire national . . Pour pallier au manque de sang , les centre de transfusion sanguine demandent aux proches des patients ayant besoin de sang de compenser les poches de sang utilisées Le don de compensation n'est pas une obligation, mais une incitation pour permettre de maintenir le niveau des stocks. Sur l'ensemble des dons 60 % proviennent de dons volontaires et 30 % de dons de compensation . Les demandes de sang d'où qu'elles émanent hôpitaux publics ou cliniques privées doivent, être constamment satisfaites. Elles concernent surtout les femmes présentant des complications durant l'accouchement, les victimes d'accidents de la circulation, les hémophiles ou encore les malades souffrant de cancer ou d'anémie sévère, et bien d'autres pathologies .
La Promotion du don de sang
Al Bayané est allé à la rencontre de Mme Amina El Fadl coordinatrice régionale des collectes de sang au niveau du centre régional de transfusion sanguine de Casablanca qui a bien voulu répondre a quelques questions que nous lui avons posé à l'occasion de la journée du don de sang . «....Afin de convaincre de nouveaux donneurs de donner un peu de leur sang et de faire cet acte citoyen qui sauve des vies et à l'occasion de la journée mondiale du don de sang , le centre régional de transfusion sanguine de Casablanca organise des portes ouvertes durant cette journée du 14 Juin , au cours de laquelle , les visiteurs pourront se rendre compte du travail qui est réalisé au niveau du centre régional de transfusion sanguine . Ces visites seront encadrées par les médecins du centre qui donneront toutes les informations utiles aux visiteurs et qui répondront aux différentes questions qui seront posées . Concernant l'information et la sensibilisation du grand public aux dons du sang , nous organisons des conférences , des tables rondes tout au long de l'année et ce en nous référons à un planning préalablement établi par la direction du centre de transfusion qui cible les sites ou nous devons nous rendre pour effectuer et recueillir les dons de sang , que se soit des entreprises , des maisons de jeunes , des associations , des souks , des lycées , des facultés ou des hôpitaux , nous allons là ou nous pouvons réaliser le plus de dons . A l'évidence un tel travail pour qu'il puisse apporter des fruits doit nécessairement faire l'objet d'informations , de sensibilisation et de communication , c'est ce que nous entreprenons tout au long de l'année en étroite collaboration avec tous nos partenaires dont les associations de donneurs de sang qui sont très actives. Cette journée sera consacrée à sensibiliser la population à l'importance du don de sang volontaire et à rendre hommage aux donneurs de sang en particulier ceux qui donnent leur sang régulièrement . Les responsables du centre régional de transfusion sanguine remettront a cette occasion des certificats de donneur de sang et des cadeaux souvenirs aux donneurs réguliers comme il est prévu l'organisation durant cette journée de moments de détentes festives qui verront la participation de nombreuses et nombreux artistes...».
Des efforts constants
Il faut souligner que de grands efforts sont consentis par toutes les équipes qui travaillent de jour comme de nuit au niveau du centre de transfusion , ainsi que par les équipes mobiles afin que le sang soit disponible à toute heure , de jour comme de nuit , 24H / 24 H , et 365 jours par an , il n' y a pas de répits car il y va de la vie des gens et nous savons tous que le don du sang sauve des vies . Pour le docteur Nadia Nourchafi , directeur - adjoint du centre régional de transfusion sanguine de Casablanca , il y a une réelle prise de conscience de la population en ce qui concerne le don du sang , ceci est le résultat d'une meilleur information , d'une sensibilisation constante , mais pas seulement , il faut ajouter que plusieurs citoyens ont eu a un moment ou un autre besoin de sang et qu'il ont bénéficié immédiatement de ce produit . A la question de savoir combien coute le sang, le docteur Nadia Nourchafi , a apporté un démenti catégorique, on ne vend pas le sang , il est vraie que l'on facture au cliniques et aux hôpitaux les pochettes qu'ils reçoivent , mais ce n'est que le prix des réactifs que nous utilisons pour les examens que nous réalisons sur chaque don . Il s'agit des examens des hépatites B et C , du VIH , de la Syphilis ...et ces réactifs coutent chers , il est tout a fait normal de les facturer , mais jamais au grand jamais nous n'avons fait payer a quiconque une seule goutte de sang . Pour que l'approvisionnement soit sûr et suffisant, le sang doit absolument être collecté auprès de donneurs volontaires non rémunérés. Les donneurs volontaires réguliers sont la source d'approvisionnement la plus sûre car ils sont plus rarement porteurs d'infections transmises par le sang que les personnes qui donnent leur sang à des membres de leur famille en cas d'urgence ou que les donneurs rémunérés. Concernant les groupes sanguins rares ou difficile à trouver le docteur Nadia Nourchafi a notamment rappelé a ce sujet que se sont surtout les groupes sanguins à rhésus négatif qui figurent parmi les plus difficiles à trouver, en cas de besoin. Dans certains cas le centre de transfusion sanguine fait appel à des donneurs bénévoles et réguliers ayant ces groupes sanguins plus rares.
Qui peut donner du sang?
Concernant les donneurs, il faut savoir que toutes les personnes âgées de 18 à 65 ans peuvent faire don de leur sang tous les 2 mois pour les hommes et tous les trois mois pour les femmes. On peut donner durant toute la vie à condition de respecter les délais entre chaque don de sang et de ne pas être porteur d'une maladie ou autres affections qui contre indique le don. La générosité des donneurs de sang est cruciale, car la responsabilité du maintien de la réserve de sang collective à un niveau optimal appartient à l'ensemble des Marocaines et des Marocains et pour que l'approvisionnement soit sûr et suffisant, le sang doit absolument être collecté auprès de donneurs volontaires non rémunérés. Les donneurs volontaires réguliers sont la source d'approvisionnement la plus sûre car ils sont plus rarement porteurs d'infections transmises par le sang que les personnes qui donnent leur sang à des membres de leur famille en cas d'urgence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.