PLF 2021: Les Conseillers donnent leur visa    Football: Le Japon hôte de la Coupe du monde des clubs 2021    The Banker magazine : Attijariwafa bank, "meilleure banque au Maroc en 2020"    Vague de froid: forte mobilisation à Taounate    « Vaccination obligatoire au Maroc ». LCI l'a décidé    Pose de la première pierre du nouveau consulat général US à Casablanca    Stef Blok : Les actions du Maroc sont une réaction au blocage d'El Guerguarat par le Polisario    Vente de médicaments en ligne, fin de l'anarchie    L'action humanitaire du Maroc reconnue à travers son élection au Conseil d'administration du PAM    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décret relatifs à la promulgation de mesures exceptionnelles au profit de certains employeurs adhérents à la CNSS    Mariage de raison    Evolution du coronavirus au Maroc : 3996 nouveaux cas, 372.620 au total, vendredi 4 décembre à 18 heures    Dr Moncef Slaoui : « Nous aurons assez de doses pour vacciner la totalité du monde d'ici la première moitié de 2022 » [Vidéo]    "Au Nom des miens " , une exposition de Hassan Bourkia    Parution du recueil poétique "Marrakech : Lieux de passage " d'Ahmed Islah    Les festivals artistiques virtuels, un excellent remède pour garder vive la flamme avec le public    Covid-19 : le Maroc, désormais, parmi les pays à taux de contamination modéré    L'ONEE désigné une nouvelle fois centre collaborateur de l'OMS    Unesco. Le Maroc soutient Audrey Azoulay pour un second mandat    Fès: décès du premier proviseur marocain du lycée Moulay Driss    Porté disparu à Midelt, un technicien de 2M retrouvé sain et sauf    Institut Cervantes : Le cycle du cinéma "Courts-métrages au féminin" en ligne du 7 au 30 décembre    Automobile: les ventes du neuf en baisse    Covid-19 : ce que l'on sait sur le vaccin qui sera administré au Maroc    CGEM-DGI : vers une réduction des litiges entre l'Administration et les entreprises    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    Le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance du secteur à Dakhla Oued Eddahab    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Une enveloppe de 400 millions de dollars pour une riposte sociale à la Covid    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    Personnes en situation de handicap : l'accès à l'éducation et l'intégration professionnelle au centre de deux conventions interministérielles    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    La directrice de la comm' de la Maison Blanche jette l'éponge    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    Exclusif – Premières révélations sur l'opération anti-terroriste en cours à Tétouan (vidéo)    ONU : Le cannabis sort de la liste des drogues les plus dangereuses    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    Les prémices d' une saison prometteuse pour le CAYB    Décès de Mohammed Abarhoune    Ligue des champions : Paris revient, Chelsea déroule    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    LOI DE FINANCES 2021 : UN BUDGET DE CONVALESCENCE    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une nouvelle hausse des prix à la pompe s'annonce à l'horizon
Retour du système de l'indexation des prix des produits pétroliers
Publié dans Albayane le 06 - 09 - 2013

Retour du système de l'indexation des prix des produits pétroliers
L'activation du système de l'indexation des prix des produits pétroliers qui entrera en vigueur le 16 courant au Maroc ouvre, dans la conjoncture actuelle, grande la voie, à de nouvelles révisions à la hausse des prix à la pompe. Les cours du baril de pétrole frôlent actuellement de nouveaux records sur le marché international et les pronostics annoncent une recrudescence dans les jours, voire les mois, à venir. L'indexation stipule donc une révision des tarifs deux fois par mois dès que la variation des prix dépasse 2,5% à la baisse comme à la hausse.
La décision a été publiée dans le bulletin officiel du 29 août dernier et sera donc opérationnelle le 16 septembre 2013. Le tarif maximal des différentes variétés des carburants, sera fixé et modifié les 1er et 16 de chaque mois. En fait avec le retour du système de l'indexation partielle, la correction des tarifs actuels fixés à la pompe subiront de nouvelles révisions notamment à la hausse qui seront calculées en fonction des moyennes mobiles des cours internationaux. Pour cause : la flambée des cours du Brent sur le marché international n'est pas près de s'estomper. Concrètement, la subvention forfaitaire au titre de 2013 a été plafonnée à 2,6 dirhams le litre pour le gasoil, 0,8 dirhams/litre pour le super et 930 dirhams la tonne pour le fuel.
Certes, le recours au mécanisme de l'indexation apaisera dans une certaine mesure la charge sur la Caisse de compensation, mais le problème est ailleurs, estime Mohamed Chiguer, universitaire et économiste. Le problème de la compensation est un problème de rente, dit-il. Il faut, poursuit-il, d'abord assécher la source de la rente avant d'opter pour une révision des mécanismes, du référentiel et de la structure des prix. Selon cette économiste, la transparence sur la vérité des prix fait largement défaut en matière des produits pétroliers (en cas d'excédent on ferme les yeux). Il faut, rétorque-t-il, opter pour une réforme du système de la compensation de l'intérieur, mettre fin aux monopoles et non se limiter à se conformer à l'idéologie dictée par le FMI (vérités des prix / nouveaux ciblages).
En optant pour le retour au système d'indexation des prix des produits pétroliers, le gouvernement aura ainsi répondu à une partie des exigences (réforme du système de la compensation) du Fonds monétaire International qui vient d'accorder la deuxième ligne de précaution et de liquidité au Maroc. De même, la mise en place de l'indexation des prix devrait avoir des répercussions pour limiter le déficit budgétaire et le ramener à des niveaux supportables. Pour rappel, depuis l'adoption du système de l'indexation des prix des produits pétroliers, aucun gouvernement n'a actionné le mécanisme à la baisse et ce même en cas d'excédent. L'histoire ne retient que des hausses successives dont la dernière a été appliquée durant l'année écoulée. Le consommateur devrait donc s'attendre à une nouvelle augmentation des tarifs à la pompe dès la semaine prochaine. Un surcoût qui vient grever encore une fois le pouvoir d'achat du citoyen déjà malmené par la persistance de la pression inflationniste.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.