Pas de processus politique avec les provocateurs, les gangs ou les bandits    Simeón Oyono Esono Angue : L'ouverture d'un consulat à Dakhla reflète l'engagement de la Guinée équatoriale à soutenir l'intégrité territoriale du Maroc    UE : L'Algérie (re)dénoncée pour ses violations à répétition des droits fondamentaux    Maroc Telecom, « Top Performer RSE » pour la 7e fois consécutive    Polémique Macron et l'islam : Pogba dément avoir annoncé son retrait de l'équipe de France    Deux passeurs algériens arrêtés en Espagne (police)    Espagne. Un tableau de Picasso reproduit par Najat El Baz    La RSB renaît de ses cendres    Conjoncture : hausse de 0,3% de l'IPC en septembre dernier    Aérien : Oman Air rembourse les billets impactés par la Covid-19 au Maroc    Change: les devises étrangères contre le dirham marocain    Photo: Il y a 26 ans, la Jordanie et israël enterrent la hache de guerre    Islam de France. Erdogan se fait tirer les oreilles    Trump. L'Arabie saoudite va-t-elle signer la paix avec Israël?    Le roi Mohammed VI écrit au président autrichien    Ils ne sont forts que de nos faiblesses...    Textile : Les perspectives post-Covid décryptées par l'IMIS    Digitalisation de l'agro-industrie, une réponse agile à la crise sanitaire    La CAF signe un accord de partenariat avec l'ICSS    Portugal : Adel Taarabt prolonge avec le Benfica Lisbonne    UFC 254: Le légendaire combattant Nurmagomedov prend sa retraite    L'humidité réduirait la contamination au coronavirus [Etude]    De nouvelles mesures restrictives à Taroudant    Vaccin contre la grippe au Maroc : de longues listes d'attente chez les pharmacies!    Intervention de la brigade antigang dans la banlieue de Casablanca    Boeing et l'Université d'Arizona mettent la main dans la main : Désinfection Covid-19    El Jadida : 20 ans de réclusion criminelle pour un officier de police    Marrakech : Pour une cigarette, il met fin à la vie de son ami    Maroclear : Hausse de 6,5% de l'encours global des avoirs conservés en 2019    La Joconde débarque à Marrakech    Injaz Al Maghrib. Sicom In remporte la compétition (vidéo)    Casablanca: grave collision entre une voiture et une grosse moto (VIDEO)    Sahara: Les consulats africains dépriment l'Algérie?    Décès de Abderrazak Afilal Une icône du syndicalisme marocain s'en va    Covid-19: la situation épidémiologique à Casablanca-Settat au cœur du débat    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    Webinaire : La Fondation Attijariwafa bank débat de la protection des données personnelles    La Zambie se dote d' une ambassade au Maroc    Le Maroc condamne la poursuite de la publication des caricatures outrageuses à l'Islam et au Prophète Sidna Mohammed [Communiqué]    Ahmed Boukouss, recteur de l'Institut Royal de la culture amazighe    "Au détroit d'Averroès ". Une enquête ouverte sur le devenir d'une figure de la pensée    Hommage à Said Taghmaoui au Festival du film d'El Gouna    Abderrazak Afilal, fondateur de l'UGTM, n'est plus    Le blasphème dans le monde : droit ou délit ?    La Place Jamaâ El Fna renoue avec le spectacle    Pop philo, quand tu nous tiens!    Fouzia Nejjar ou le double défi    Samsung annonce le décès de son président, Lee Kun-hee    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Carburant : nouvelles hausses
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 02 - 2006

Les prix du gasoil 350, de l'essence super et du fuel industriel sont désormais indexés sur les cours internationaux. Effective depuis jeudi 9 février à minuit, elle s'est répercutée sur le prix à la pompe par diverses hausses.
L'indexation est de retour. Si la décision a été prise il y a quelques mois, le gouvernement l'a rendue effective à partir du jeudi 9 février à minuit. Trois produits sur cinq sont dorénavant indexés sur les prix à l'international : l'essence super (hausse de 16 centimes pour atteindre 10,51 DH le litre), le gasoil 350 (+1,14 DH pour un prix à la pompe de 9,34 DH le litre) et le fuel industriel (hausse de 426 DH pour un prix de 3 307 DH la tonne). Pour le butane, aucun changement n'a été effectué. L'Etat continue toujours de soutenir le prix de ce produit à hauteur de 56 dirhams pour la bonbonne de 12 kg et de 15 dirhams pour la bonbonne de 3 kg sur la base du cours international de 600 dollars la tonne coût et frêt, soit plus de 140 % du prix de vente, alors que le litre de lampant a été augmenté de 50 centimes. Il est désormais vendu à 7,46 DH le litre. Quant au gasoil, l'indexation est partielle. Son prix connaîtra une hausse de 0,50 DH. La hausse devant être appliquée est de 1,19 DH par litre. Le reliquat de 69 centimes est pris en charge par le Budget de l'Etat. Cette hausse des prix des produits pétroliers était attendue depuis plusieurs mois. Mais c'est une réunion de la commission interministérielle présidée par le Premier ministre, mercredi 8 février, qui a entériné la décision. Siègent à cette commission des représentants des ministères de l'Intérieur, des Finances et de la Privatisation, de l'Energie et des Mines, des Affaires générales et économiques en plus des départements des Transports et de l'Equipement et de l'Agriculture. Un communiqué du ministère des Affaires générales et économiques a expliqué ce retour à l'indexation par «les contraintes budgétaires de l'Etat devant la persistance des hausses des cours du pétrole sur le marché international se situant actuellement au niveau de 63-64 dollars le baril et qui se traduit par une augmentation de la charge de subvention des produits pétroliers liquides et du gaz butane pour l'année 2006». Le but est donc d'éviter d'aggraver davantage le déficit de la Caisse de compensation dont le budget pour l'année 2006 avoisine les 12 milliards DH. «Ce budget est consacré à toutes les interventions de la Caisse, c'est à dire les compensations du sucre, de la farine, des graines de tournesol, les provinces du Sud ainsi que les produits pétroliers. La loi de Finances 2006 ne prévoit pas pour cette dernière catégorie un budget supérieur aux arriérés de la Caisse pour l'exercice précédent », explique Rachid Talbi Alami, ministre des Affaires générales et économiques (voir interview ci-contre). A signaler qu'au 31 décembre 2005, les arriérés de la Caisse de compensation accumulés envers les pétroliers étaient de l'ordre de 4,7 milliards DH. Le gouvernement s'est engagé de les épurer de manière progressive, à raison d'un milliard DH par mois. La variation des prix s'effectuera également à la hausse comme à la baisse, en fonction des cours de pétrole et de gaz sur les marchés internationaux. Hausse symbolique pour les produits pétroliers de grande consommation et hausse substantielle pour les produits dits de «luxe». «La commission a pris tout son temps pour mettre au point un système qui ne mettrait pas en cause les équilibres de plusieurs secteurs concernés », souligne un responsable du ministère de l'Energie et des Mines, membre de la commission. Et d'ajouter que c'est pour cette raison que les produits qui ont été indexés ne concernent pas la grande consommation. Le super et le gasoil 350 ne sont par exemple utilisés que pour les voitures neuves dont les propriétaires sont censés disposer d'un revenu leur permettant de supporter cette hausse des prix. C'est également pour la même raison que le gasoil, produit pétrolier utilisé par 47 % des véhicules au Maroc, a été épargné. Et pour aider les secteurs qui sont le plus touchés par cette hausse, des mesures d'accompagnement sont à l'étude. Différents départements ministériels y travaillent, notamment les transports, l'agriculture et l'industrie.
Produits pétroliers : les nouveaux prix
- Essence Super : 10,51 dirhams le litre (Hausse de 16 centimes).
- Lampant : 7,46 dirhams le litre (Hausse de 50 centimes).
- Gasoil : 7,46 dirhams le litre (Hausse de 50 centimes).
- Gasoil 350 : 9,34 dirhams le litre (Hausse de 1, 14 dirham).
- Fuel industriel : 3 307,00 dirhams par tonne (Hausse de 426 dirhams/T)
- Butane (bonbonne de 12 kg) 40 dirhams la bonbonne (Pas d'augmentation).
- Butane (bonbonne de 3 kg ) 10 dirhams la bonbonne (Pas d'augmentation).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.