LDC: ce qu'a dit l'entraîneur du WAC sur le but refusé d'El Karti    Compteur coronavirus :112 nouveaux cas, 6.171.437 personnes vaccinées    Le beau message de Saad Lamjarred à Khadija Assad (VIDEO)    Frappe aérienne à Gaza: 10 membres d'une famille tués    Le sport est un vecteur de rapprochement des peuples, affirme l'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud    Israël détruit l'immeuble des médias à Gaza    Deux tornades frappent la Chine : le bilan passe à 12 morts    Une sûreté sur tous les fronts: La DGSN fête son 65 anniversaire    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Exploration de l'espace : la Chine réussit à poser un robot sur la planète Mars    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'activité physique : Une composante importante de l'action de santé publique
Publié dans Albayane le 07 - 03 - 2012

Est-il réellement besoin de rappeler aux uns et aux autres tous les bienfaits que peut avoir l'activité physique sur l'organisme ? Pour la majorité, il ne fait aucun doute que l'activité physique est bénéfique pour la santé. La meilleure preuve reste le nombre grandissant des personnes qui s'adonnent à une activité physique quotidiennement ou même hebdomadairement.
Pour toutes ces personnes, l'activité physique est une nécessité au même titre que la nourriture, l'habillement ou le travail par exemple. Pour les médecins, l'activité physique est l'un des principaux facteurs de santé liés au mode de vie, car l'inactivité physique à des conséquences sur l'état de santé de l'individu.
Des preuves scientifiques sont là. Maintenant, vous saurez pourquoi il est important de continuer à bouger !
Ce facteur, il faut le faire largement comprendre si l'on veut réduire l'incidence qu'a l'inactivité physique sur le risque de développer un certain nombre de maladies chroniques. La recherche épidémiologique a déjà produit des conclusions convaincantes quant aux avantages que présente pour la santé une activité suffisante. Cependant, si les chercheurs comprennent de mieux en mieux l'incidence qu'à l'activité physique sur la santé, peu de responsables politiques semblent conscients de la nécessité de mener une action globale qui permettrait d'asseoir sur des bases saines, démocratiques et pérennes toutes les formes et activités sportives afin qu'elles puissent profiter au plus grand nombre de nos concitoyens. Les responsables et décideurs accordent bien moins d'attention à la promotion de l'activité physique qu'à d'autres facteurs liés au mode de vie, tels que le tabac et la nutrition….
L'activité physique : un gage de santé et de longévité
Le terme activité physique peut signifier différentes choses pour différentes personnes. Pour les professionnels de la santé, c'est un comportement bénéfique; pour d'autres, c'est un concept qui englobe tout un ensemble de sports, de loisirs ou de voyages actifs. On oublie vite, cependant, que l'activité physique ou le mouvement humain est en fait l'une des fonctions humaines les plus essentielles. Le corps humain a évolué pour bouger et nos systèmes physiologiques opèrent en continu pour équilibrer l'énergie que nous dépensons par l'activité physique et celle que nous absorbons par les aliments. Il y a un siècle, l'obésité était rare, car les gens dépensaient bien plus d'énergie en travaux manuels et marchaient plus tout en consommant moins d'aliments riches en énergie. Au XXIe siècle, cependant, nos modes de vie ont changé jusqu'à en être méconnaissables : nos vies ont été privées de tant d'activité physique que nous découvrons aujourd'hui à quel point elle est essentielle à notre santé et à notre bien-être. Elle reste le fondement de notre santé tout au long de notre vie. Les premiers pas du nourrisson sont une étape essentielle du développement de l'enfant, qui découvre alors le monde. Tout au long de l'enfance, l'activité physique donne l'occasion de développer des fonctions motrices essentielles à une vie saine et active. Lorsque nous vieillissons, enfin, l'activité physique devient la clé d'une vie saine, heureuse et indépendante.
L'inactivité physique : synonyme de maladies
Une étude montre que, si l'activité physique n'est pas assez importante, le taux de sucre dans le sang explose après les repas, favorisant les maladies du cœur et les diabètes de type 2.
Espérant en apprendre plus sur l'impact de l'inactivité physique sur les risques de maladie, des chercheurs de l'université du Missouri ont récemment persuadé un groupe de jeunes adultes, actifs et bien portants, d'arrêter de bouger à tort et à travers. Les scientifiques savent depuis un moment que les sédentaires sont plus sujets aux maladies du cœur et aux diabètes de type 2.
Mais ils n'avaient jamais vraiment compris pourquoi, car mener une étude sur l'impact d'un comportement sédentaire n'est pas facile. Comment identifier ce qui découle de l'inactivité, et non pas d'autres comportements?
Dans l'étude effectuée récemment et publiée dans la revue Medicine and Science in Sports and Exercise, les chercheurs ont drastiquement réduits les pas effectués par leurs volontaires par jour, en les divisant par deux. En gros, les sujets étudiés devaient marcher au moins deux fois moins.
Ils ont, par exemple, comparé leur taux de sucre dans le sang alors qu'ils vivaient normalement, et ensuite dans les conditions du test. Alors que l'American Heart Association recommande une moyenne de 10.000 pas par jour, les volontaires, eux, en effectuait dans leur vie de tous les jours environ 13 000. L'américain moyen, quant à lui, est proche des 5000 pas...
Testés pendant leur vie normale, le sang des volontaires ne subissait pas de pic de sucre après avoir mangé. Mais, pendant le test, où les volontaires ne marchaient qu'environ 5000 pas par jour en mangeant les même choses, leur taux de sucre dans le sang explosait littéralement après le repas, avec des augmentations de près de 26% par rapport aux mesures effectuées durant leur style de vie habituel. Pour les chercheurs, c'est une conséquence directe du manque d'activité!
Ainsi, l'inactivité créerait véritablement, les conditions physiologiques favorables pour développer des maladies du cœur et du diabète de type 2.
Troubles cardiovasculaires
Selon les spécialistes (cardiologues – médecins du sport) l'activité physique abaisserait le risque de souffrir de maladies cardiovasculaires, tant chez les femmes que chez les hommes, de l'ordre de 20 % à 50 %. Chez les femmes, notamment, l'inactivité physique ferait doubler le taux de mortalité attribuable aux troubles cardiovasculaires.
Chez les personnes sédentaires, le fait de s'activer, même de façon modérée, entraîne une diminution du taux de mortalité. S'adonner à la marche, aussi peu qu'une heure par semaine, permettrait de réduire du tiers le risque de mourir des suites d'accidents cardiaques.
Diabète
La pratique assidue de l'activité physique peut contribuer à prévenir le diabète et améliorer l'état des personnes qui souffrent déjà de cette affection métabolique.
Chez les patients qui souffrent déjà de la maladie, deux heures de marche par semaine suffiraient à réduire d'environ 50 % le risque de mourir prématurément des suites de cette affection.
On rapporte des effets similaires chez les personnes souffrant du syndrome métabolique, généralement associé à un état pré diabétique.
Cancer
L'activité physique, qu'elle soit associée au travail ou aux loisirs, a pour effet de diminuer l'incidence de certains cancers, notamment ceux du côlon et du sein. C'est du moins ce que rapportent des études ayant porté sur plus de 200 000 sujets. Chez les femmes comme chez les hommes, le fait de bouger entraîne une diminution de 30 % à 40 % de souffrir du cancer du côlon. Les femmes actives ont de 20 % à 30 % moins de risque de souffrir du cancer du sein que celles qui sont sédentaires.
Les chercheurs soulignent que, même chez les personnes atteintes d'un cancer, l'activité physique peut être bienfaisante. Ils rapportent notamment que, parmi les femmes ayant déjà souffert d'un cancer du sein, le risque de rechute ou de mortalité dû à la maladie était de 26 à 40 % moins élevé chez celles qui étaient actives, comparativement à celles qui ne l'étaient pas.
Ostéoporose
Les résultats de près d'une trentaine d'essais cliniques indiquent que l'activité physique, et particulièrement la musculation, contribue à prévenir la perte de la densité osseuse liée au vieillissement. Les auteurs rapportent qu'en plus de favoriser la santé osseuse, l'activité physique contribue à réduire le risque de chute.
Les personnes actives subissent moins de fractures que celles qui sont inactives.
Chez les personnes âgées, la bonne forme de leur musculature contribue à leur indépendance fonctionnelle, à leur mobilité, à l'équilibre de leur glycémie, à l'intégrité de leurs os, à leur bien-être psychique et à leur qualité de vie. Quant à l'inactivité, elle est associée à l'augmentation du nombre de chutes et de maladies et aux décès prématurés.
Evidemment, il n'est pas dit que pour pratiquer son activité physique, il faille enfiler un maillot et courir derrière les pots d'échappement pour être en forme, ou de faire absolument le déplacement à la corniche, l'important est de faire fonctionner tous des muscles, quoi que l'on fasse, à la maison comme au boulot, marcher souvent et s'étirer régulièrement dans la journée, faire des mouvements physiques complets quand on exécute chaque tâche au lieu de trainasser sa carcasse mollement.
Les fumeurs devraient, déjà, remplacer la pause clope par quelques étirements et mouvements, et surtout manger correctement : moins de sauces, de frites, et plus de fruits et légumes, puis suppression des sucreries et tous les produits raffinés (des fruits secs, c'est 100 fois mieux qu'une vulgaire barre chocolaté, pour être en forme).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.