ONU: le Maroc et Israël organisent une conférence de haut niveau    Sahara Marocain : Réactions aux consultations semestrielles du Conseil de Sécurité (vidéo)    Produits alimentaires : 552 infractions constatées durant les huit premiers jours du Ramadan    Maroc Telecom compte plus de 73 millions de clients au T1-2021    «Génération digitale» : L'ADD et Cisco concluent un partenariat    Reportage/Tourisme : L'ONMT dévoile son nouveau plan pour la promotion de la destination Maroc    Benchaaboun s'entretient avec le nouveau DG de la Société financière internationale    La terre a tremblé ce vendredi au large d'Essaouira    Sahel : de no man's land à no man's power    2020, année la plus chaude jamais enregistrée en Europe    Mohammédia : Interpellation de deux Subsahariens pour faux et usage de faux    Direction de l'éducation d'Ain Chock : Convention pour promouvoir l'apprentissage du français et de l'anglais    Covid-19: la Tunisie franchit la barre des 10.000 décès    Maroc Telecom améliore sa résilience dans ce contexte de crise    "Nsewlou Tabib": Cinq choses à savoir sur l'hygiène bucco-dentaire pendant le Ramadan    Maroc/Immobilier: Hausse des crédits bancaires à 284 MMDH à fin février    Maroc/Météo: Temps nuageux ce vendredi 23 avril    Votre e-magazine Challenge du vendredi 23 avril 2021    Evolution du coronavirus au Maroc : 600 nouveaux cas, 507.938 au total, jeudi 22 avril 2021 à 16 heures    Interview avec Safaa Baraka, réalisatrice    La Liga présente son dictionnaire espagnol-arabe de football    Laila Aziz, la styliste marocaine qui habille les stars hollywoodiennes (Forbes)    Sommet sur le climat : le chef de l'ONU appelle à l'action (Vidéo)    Laftit présente les contours du projet de loi sur les usages licites du cannabis    Sahara : El Pais met en exergue la victoire diplomatique du Maroc en Amérique Latine    L'examen du BTS du 17 au 21 mai    Le Wydad décroche son billet pour les quarts de finale    La RSB éliminée, le Raja en douceur    Des appels à changer « véritablement » l'Amérique    En-Nesyri relance FC Séville dans la lutte pour le titre    «Les femmes du pavillon J» élu meilleur long-métrage    Une exposition célèbre la calligraphie arabe    Le Maroc perd l'une de ses plus belles plumes    La question sociale est irrémédiablement au cœur du projet sociétal de l'USFP    Super Ligue. Pour le patron de l'UEFA, les demies de C1 ne sont pas menacées    Consultations au Conseil de sécurité sans enjeux sur la question du Sahara marocain    Kate Winslet se confie sur les débuts de sa fille Mia Threapleton en tant qu'actrice    Etat islamique : prison à vie pour l'auteur d'un attentat manqué à Manhattan    Le champ miné du Sahel    Après avoir participé au 45ème congrès de la FIFA, le président de la CAF arrive au Maroc    Urgent : Brahim Ghali, président de la rasd, hospitalisé en Espagne    Foot européen : Nasser Al-Khelaïfi élu président de l'Association européenne des clubs    Fouzi Lekjaa : "Prochain défi, la qualification pour la Coupe du monde"    Infosoir/ Entretien avec Soumaya Akaâboune, actrice émérite et star du feuilleton "Bab Lbhar" (vidéo)    Anniversaire de la disparition de Feu SM Mohammed V: le héros de la lutte pour l'indépendance    Brexit : le Parlement européen se prononcera le 27 avril sur l'accord commercial UE-Royaume-Uni    Poutine appelle ses rivaux étrangers à ne pas "franchir de ligne rouge "    Plus de 220 textes en souffrance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Samira Saïd retrouve la scène de l'Opéra du Caire
Publié dans Albayane le 03 - 03 - 2016

Elle est de retour, la grande Diva de la chanson marocaine et arabe. SamiraSaid . Après une longue absence, elle se produira en Egypte le 4 mars 2016. Un rendez-vous très attendu par le public égyptien et arabe, puisque ce spectacle a été programmé à la demande pressante et incessante de ses fans qui se comptent par milliers, si ce n'est pas des millions à travers tout le monde arabe du golfe à l'Atlantique.
Ca sera aussi l'occasion de retrouver son amie de lon.gue date et autre star de la chanson arabe en l'occurrence CherineAbdelwahab à laquelle elle est liée par de profondes relations humaines et professionnelles.
Sur la scène de la prestigieuse Opéra duCaire de l'université d'Egypte , ça sera l'occasion de consacrer le succès sans précédent de son dernier album "Aiza aiche" et de retrouver un public qui l'a toujours considéré comme l'un des derniers symboles de la modernité et de la profonde mutation de la chanson arabe;
Samira Saïd, partie de Rabat sur les bords de l'Atlantique, aura réussi à conquérir le public arabe jusqu'aux confins du Golfe.
Aujourd'hui, Samira Saïd est un nom qui fait régulièrement la une des grands magazines et revues arabes spécialisés ; on suit son itinéraire, on rapporte ses échos et on ne manque jamais l'occasion de faire ressortir ses particularismes. Elle a une grande capacité de séduire, d'éblouir et de toucher toutes les couches de la société arabe. Tous les critiques d'art du monde arabe lui reconnaissent ce don de l'innovation dont elle a fait preuve pour s'imposer au plus haut niveau de la chanson : le style varié de ses œuvres, la diversité des thèmes et des mélodies, et aussi sa tendance à donner un cachet panarabe a la plupart de ses chansons, celles ayant une connotation orientale, celles reflétant
L'originalité du patrimoine musical de la péninsule arabique, ou celles ayant une résonnance qui rappelle les grands tubes de la musique occidentale.Mieux encore, ce qui frappe le plus dans l'itinéraire de Samira Saïd,est sans doute ce sens de l'innovation qui porte aussi bien le chois des paroles que celui de la musique Samira n'est plus du genre à se complaire dans un style, soit-il à la mode et à chaque fois qu'elle sent qu'un certain genre commence à faire des vagues, elle change illico presto et elle oblige ainsi les autres à suivre. Cependant, le label Samira reste indélébile, mieux, il a fallu qu'elle interprète ou qu'elle prenne une petite retraite pour qu'on demande de ses nouvelles mais elle ne tarde jamais à réapparaitre avec autre chose comme pour dire que rien ne peut altérer son succès qui, certes fait des envieux. La meilleure chanson de l'année pour son opus Samira est un tout. Ce n'est pas le personnage ni la présence ni la voix ou encore l'imagination. C'est tout cela à fois et c'est tout cela qui continuera à faire d'elle l'une des plus grandes chanteuses de tous les temps.
Il n'est pas facile pour un artiste de négocier les tournants historiques et les dates fatidiques. Que l'on soit chanteur, homme de théâtre, des arts plastiques ou du cinéma, il est difficile, en effet, de se départir, au niveau du style s'entend, d'un certain nombre de considérations subjectives qui finissent par verser dans une nostalgie parfois rétro et dépassée. Au niveau de la chanson, contrairement à ce que l'on pourrait croire, il est davantage mal aisé d'adopter une vision nouvelle qui puisse sauvegarder la richesse du verbe, la félicité de la musique et la beauté de l'interprétation. Ces trois éléments-clés de la chanson imposent en effet, une réflexion profonde et la, un travail laborieux dés que l'on veut changer de style. Au risque de perdre le fil conducteur et l'estime acquise à la faveur d'une certaine époque, le chanteur se doit de se montrer aussi prudent qu'intelligent.
D'autre part Samira Saïd qui est partagé entre son art et ses responsabilités familiales, ne laisse pas passer l'occasion lorsqu'il s'agit de venir en aide à autrui. Elle prend, en effet, part à des campagnes de sensibilisation, participe à des soirées au profit des démunis et des nécessiteux et essaie de donner le maximum à ce niveau-là.
Une diva qui domine la scène depuis des décennies, c'est cela Samira Saïd dont le talent semble intarissable.
On ne sera pas étonné SI dans les années à venir, elle continue d'occuper la première marche du podium


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.