Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Le Cameroun est prêt    Ahdad et Ounajem poussés vers la porte de sortie par le Zamalek    Finale Coupe Mohammed VI des clubs champions : Fin février/début mars 2021    CHAN/ Cameroun2021 : Le président de la FRMF en duel avec le président de la Fédération algérienne !    Nouveauté Mercedes Classe E : Un restylage très consistant    Nasser Bourita : « La prise de position américaine sur le conflit régional autour du Sahara marocain permet de sortir de l'impasse »    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    La France sous cloche à 18h Contrôles aux frontières renforcés    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Les barrages remplis à 44,4% au 14 janvier    Le Groupe d'amitié parlementaire HondurasMaroc réitère son soutien au plan d' autonomie    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    L'OMS s'oppose aux certificats de vaccination pour les voyages internationaux    Retard des vaccins, l'Europe en colère    Marché obligataire: AGR anticipe la baisse des taux primaires au T1-2021    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Martin Scorsese, le parrain des films de gangsters    Industrie pharmaceutique : La FMIIP, désormais fédération sectorielle statutaire externe de la CGEM    Maroc-Espagne: contrat pour sécuriser le transport routier des marchandises dangereuses    Compteur coronavirus : 1.291 nouveaux cas confirmés 1.409 guérisons en 24 heures    Larabi Jaïdi : « Des signes de l'amorce d'un début de convalescence se manifestent »    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Première promotion de Madaëf Eco6: And the winners are…    Groupe Al Omrane : Près de 7 MMDH investis dans les provinces du Sud    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Un webinaire pour débattre sur l'Afrique post-Covid    Les équipes à suivre de très près    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Maroc-USA: Un mémorandum d'entente pour la préservation du patrimoine culturel marocain signé    Perspectives après l'annonce du vaccin Covid19 : Les Marocains ont le moral    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Donald Trump mis en accusation Un deuxième "impeachment" historique    Poutine réunit les protagonistes du conflit du Haut-Karabakh    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Zuckerberg vs Trump. Facebook plonge en bourse    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agadir: Cinquième Semaine Forestière Méditerranéenne
Publié dans Albayane le 29 - 03 - 2017

La Cinquième Semaine Forestière Méditerranéenne adopte l'engagement d'Agadir qui appelle à renforcer la coopération régionale sur la «Restauration des Forêts et des Paysages». L'objectif étant de restaurer 8 millions d'hectares de forêts et de paysages dégradés d'ici 2030.
La Cinquième Semaine Forestière Méditerranéenne , tenue à Agadir du 20 au 24 mars 2017 Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a adopté l'engagement d'Agadir qui constitue un document de référence pour la région méditerranéenne en termes d'action à travers la mise en place d'une initiative régionale sur la restauration des forêts et des paysages en méditerranée qui englobe des actions phares à savoir le renforcement de la coopération régionale sur la restauration des Forêts et des Paysages, la neutralité en termes de dégradation des terres, la vérification régulière des efforts de restauration des forêts et des paysages moyennant la mise en place d'un système de suivi-évaluation et de notification adapté au contexte méditerranéen, l'évaluation et la promotion de la contribution des forêts méditerranéennes dans l'atténuation et l'adaptation aux changements climatiques, le développement d'une stratégie commune et diversifiée de financement des efforts de RFP et le renforcement des capacités nationales pour mieux mobiliser les instruments de financements existants, à travers la mobilisation des instruments de la finance climatique et le développement de portefeuilles de projets transformationnels et financièrement attractifs, l'estimation précise les efforts nationaux déjà planifiés dans le cadre des documents de politiques en cours de mise en œuvre dans les pays de la région méditerranéenne d'ici 2030 et l'évaluation des efforts supplémentaires à mobiliser afin de restaurer 8 millions d'hectares des forêts et des paysages dégradés d'ici 2030 , en plus de l'appel à étendre la coopération sur la RFP avec le Sahel dans le cadre de l'initiative AFMS, lancée par le Maroc lors de la dernière COP 22 de la conférence de la CCNUCC, pour une action renforcée en faveur des forêts dans la région Méditerranée – Sahel dans le contexte du changement climatique.
L'organisation de la Semaine Forestière Méditerranéenne a été portée par le Haut-commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFCLD), l'Organisation des Nations Unies pour l'Agriculture et l'Alimentation (FAO) et autres partenaires internationaux notamment, la CBD, l'AIFM, le Plan Bleu et placée sous le thème « Restauration des forêts et des paysages méditerranéens ». Elle a connu la participation de plus de 300 participants provenant de plus de 20 pays, et a offert l'occasion pour évaluer la réalité des forêts dans le bassin méditerranéen, renforcer les échanges et coordonner les efforts des organismes concernés par la gestion intégrée des superficies boisées dans les pays de la région.
Abdeladim Lhafi a dévoilé lors de ses interventions à cette occasion les grands axes de la politique du Maroc pour les forêts et espaces verts, il a rappelé que le Maroc est le deuxième pays après la Turquie au niveau du bassin méditerranéen en termes de biodiversité avec un taux d'endémisme global de 20%. Une biodiversité extrêmement riche, mais en même temps fragile et surtout insuffisamment protégée. «Il est vrai que sur les 15 dernières années, le Maroc a pu inverser la tendance de dégradation des forêts, comme le souligne le rapport de la FAO. Nous sommes passées de -1% de couvert forestier entre 1990 et 2010 grâce au programme régulier de reboisement. Il faut augmenter que la cadence», ajoute-t-il.
Concernant les effets de l'engagement du Maroc dans l'économie verte sur la ressource, Lhafi affirme que l''enjeu aujourd'hui est de réussir à créer une croissance verte avec des éléments durables sachant que l'énergie d'origine ligneuse représente 40% de l'approvisionnement global actuel en énergie renouvelable au niveau mondial et 18% du bilan énergétique national. Il a rappelé également que la demande sur le bois d'énergie au Maroc est de 17 millions alors que la forêt en produit 3 millions seulement. Ce qui impose la recherche d'alternatives dont le reboisement pour augmenter l'offre et les énergies alternatives.
Les débats scientifiques et les recommandations qui ont découlé des différentes sessions de cette Cinquième Semaine Forestière Méditerranéenne, ainsi que des échanges fructueux qui ont eu lieu, ont ouvert la porte à des opportunités prometteuses en termes de coopération, de partenariat et d'actions conjointes liées à la restauration des forêts et des paysages à l'échelle du bassin méditerranéen.
Ainsi, la 5éme Semaine Forestière Méditerranéenne a proposé une nouvelle approche du concept de restauration des écosystèmes forestiers visant à intensifier la coopération entre les secteurs concernés avec l'intégration des acteurs locaux pour la création d'espaces naturels productifs et multiservices aptes à créer une plus-value économique sociale et environnementale.
Trois régions primées
A l'occasion de la journée internationale des forêts célébrée à Agadir dans le cadre de la 5éme édition de la semaine forestière méditerranéenne, une cérémonie présidée par Abdeladim Lhafi, haut–commissaire aux Eaux et forêts qui comptait parmi ses invités, Micheal George Hage, représentant de la FAO au Maroc, Santa Maria Catalina , représentante de la Convention sur la diversité biologique et Ismail Belen , président du comité des questions forestières méditerranéennes de la FAO «Silva Mediterranea», a été organisée pour primer les trois régions du Maroc placées dans les trois premiers rangs ayant réalise les meilleurs performances lors de l'initiative «plantation d'un million d'arbres forestiers en une journée», il s'agit de la région Fès-Meknès, Tanger –tétouane –Al Hoceima et l'oriental.
L'opération avait été, pour rappel, lancée par le Haut-commissariat eaux et forets et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) concomitamment aux déroulements des négociations de la COP22 en novembre dernier.
Une initiative de reboisement qui a permis de planter 1,5 million de plants forestiers au niveau national en des conditions de vie des populations locales en générale. L'opération fait partie d'une mission plus large, celle de reboiser 600.00 ha à l'horizon 2024 dans le carde du programme décennal une seule journée.
La politique de reboisement au Maroc destinée à la réhabilitation des écosystèmes forestiers contribue directement à la lutte contre l'érosion. Une action qui améliore aussi la production de bois, de fourrage dans les zones adaptées et à l'amélioration 2015-2016 .Il s'agit de mettre en place des projets participatifs qui tiennent compte des besoins des populations locales et des impératifs de la préservation et de la reconstitution des forets.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.